ARMSTRONG DE RETOUR EN ‘TOYOTA RACING SERIES’.

 

 

Attention…
Favori !
Pilote Ferrari Driver Academy,
Marcus Armstrong retrouve sa Nouvelle-Zélande natale, après une saison tonitruante
en F4. L’objectif du « Kiwi » est clair : devenir champion 2018 de Toyota Racing Series.

La Toyota Racing Series existe depuis 2004. Elle a révélé des pilotes locaux comme Brendon Hartley (aujourd’hui en F1 chez Toro Rosso), Mitch Evans (Formule E), Nick Cassidy (actuellement en Super Formula) ou Earl Bamber (sacré la semaine dernière en WEC.) Puis des pilotes Européens se sont joints à la fête et les Néo-zélandais souffrirent…Toyota Racing SeriesPuis il y eu Marcus Armstrong. À l’hiver 2015, à seulement 14 ans, il fut autorisé à disputer le Toyota 86 Championship (qui court en prologue de la TRS.) En 8 courses, il monta 5 fois sur le podium, dont 3 fois sur la plus haute marche. Il revint la saison suivante, pour 3 courses, qu’il transforma en 2 podiums. En 2017, il s’attaqua à la TRS, après s’être essayé à la FR 2.0. Il termina 4e du championnat (et meilleur Néo-Zélandais) avec 8 podiums, dont 3 victoires.

Meilleur élève 2017 de la Ferrari Driver Academy (mis à part Charles Leclerc), Armstrong frôla le titre en F4 ADAC et il fut sacré en F4 Italia. Autant dire qu’il est accueilli comme le messie pour son retour en Nouvelle-Zélande. Objectif : décrocher le titre et briser la malédiction des Néo-zélandais à domicile ! Les Français Charles Milesi et Théo Coicaud devront se transcender pour lui barrer la route…

 

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos :
TOYOTA RACING SERIES

Copyright : TOYOTA RACING SERIES

F4 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE