CLÉMENT SEYLER DÉCOUVRE LE ‘CIRCUIT DE SPA’.

 

SEYLER À SPA

 

Nous vous avions présenté au cours de l’été un jeune pilote, Clément Seyler qui, alors qu’il donne la priorité à ses études, découvre en parallèle, le Sport Automobile (voir lien).

 

CLÉMENT-SEYLER-en-essai-à-FRANCORCHAMPS.

 

Tout dernièrement, il a eu l’opportunité de rouler sur le mythique circuit Ardennais de Francorchamps et il nous fait part de ses sensations :

« Superbe journée sur le Circuit de Spa-Francorchamps, à l’initiative d’Étienne van Eyll ! J’ai pu rouler avec la Ferrari F458 Challenge d’un ami de mon père (Antoine Seyler, l’ancien attaché de presse dans les années 90 du Team de Tom Walkinshaw) Philippe GrandJean. Ce fut fantastique ! Je n’avais jamais roulé sur le Circuit de Spa, sauf aux commandes d’un simulateur et je peux tout simplement dire que c’est un circuit magnifique et magique.» 

Et, l’apprenti-pilote, de préciser encore :

« Le beau temps qui régnait sur les Ardennes, permettait de faire des bons chronos mais je n’y allais pas pour ça, j’y allais d’abord essentiellement pour apprendre, acquérir de l’expérience et surtout me faire plaisir avant tout.» 

Avant de lâcher tout ému :

« J’ai pu aussi avoir mon papa en tant que passager pour la première fois, j’étais tellement heureux et lui était fier de moi, ce qui m’a rassuré énormément.» 

 

CLEMENT SEYLER -HELEINA Photographe

Compte rendu du lundi 16 octobre.

 

« Merci avant toute chose aux responsables de St Jean Baptiste de la Salle à Reims, le Collège où j’étudie depuis deux ans, qui m’a donné congé, ce qui m’a permis de vivre cette expérience inoubliable !

Superbe journée organisée par le Baron Étienne van Eyll sur le circuit de Spa Francorchamps. Une belle journée ensoleillée bien orchestrée et sans accrochage pour les 35 invités.

Il y avait une grande majorité de Porsche, une Aston Martin, une GT 40, une Radical et notre Ferrari 458 Challenge mise à disposition par Philippe, un Ami suisse de Papa. C’était fantastique.

Je répète que je n’avais jamais roulé moi-même sur ce circuit, sauf avec le simulateur installé sur la télévision à la maison. Ah ! Si… en tant que passager l’an dernier avec d’autres amis, Damien et Charles-Antoine qui avaient loué une BMW 325 légèrement modifiée.

 

CLÉMENT-SEYLER-en-essai-à-FRANCORCHAMPS.

 

D’ailleurs, je n’ai pas roulé avec la Ferrari tout de suite, mais j’ai fait quelques tours en tant que passager pour bien comprendre la manipulation.

J’étais très content et serein dès les premiers tours, étant en pleine confiance, ce qui m’a permis de faire une vingtaine de passages, avec un super chrono à la clé. Il y a même eu deux observateurs (dont un ancien pilote) qui ont mis en doute le chrono et nos paroles ! L’avenir nous dira qui avait raison…  

Michel Maes, pilote très rapide en Rallyes, lui est témoin car il est monté à côté de moi et a apprécié mon pilotage. Merci pour sa confiance et ses appréciations.»   

Et, Clément conclut : 

« Quoi qu’il en soit, je n’étais pas là pour taper un temps, mais pour bien apprendre, engranger de l’expérience et me faire plaisir.   Voilà mes impressions d’une super journée, et je ne sais comment remercier Philippe pour sa confiance. C’est un SUPER CADEAU d’avoir eu la chance de piloter cette belle auto !

J’ai adoré… et j’en rêve encore et vivement les prochains essais.»    

 

Clément SEYLER

Photos :
HELEINA Photographe –Antoine SEYLER       

CLÉMENT SEYLER. UN JEUNE LUXEMBOURGEOIS QUI RÊVE DE DEVENIR PILOTE PRO

 

 

 

 

 

Divers Pilotes Sport

About Author

gilles