OLIVIER PANIS TIRE LE BILAN DE LA SAISON ELMS 2017 DU ‘PANIS-BARTHEZ’.

 

 

 

Au Portugal, à Portimão, le drapeau à damiers est tombé pour la dernière fois, à l’issue de la sixième et ultime manche de la saison 2017 du Championnat d’Europe d’Endurance de l’ELMS (European Le Mans Series).

Tout au long de l’année 2017, la Ligier JS P217 N°23 de l’équipage composé de Nathanael Berthon, de Fabien Barthez et de Timothé Buret, a brillé et une dernière fois, sur le circuit Portugais, notamment le samedi lors de la séance des qualifications, en s’octroyant la pole position, le chrono étant signé par le Clermontois Nathanaël Berthon !

 

ELMS-2017-PORTIMÃO-La LIGIER de BARTHEZ-BERTHON-BURET – Photo : Nicolas PALUDETTO-

 

Ensuite, en course, les trois co-équipiers ont démontré une belle vitesse de pointe lors de cette manche Lusitanienne, qu’ils terminent finalement sixièmes.

Fin hélas moins heureuse pour le trio de l’autre voiture du Team, les deux Français Simon Gachet et Éric Debard qu’épaule l’Américain Théo Bean, au volant de la Ligier JS P3 N°16, qui a malheureusement dû abandonner en tout début d’épreuve, à la suite de la casse de la chaîne de distribution !

Simon Gachet s’était pourtant illustré la veille en signant le 3ème temps dans la catégorie LMP3 en qualification.

L’écurie termine la saison à la septième place au Classement général en LMP2, avec le meilleur Bronze en tests en la personne de Fabien Barthez et à la douzième place en LMP3.

L’heure est donc maintenant au bilan pour le Team-principal, Olivier Panis, lequel boucle sa deuxième saison aux commandes du Panis-Barthez Compétition.

 

ELMS-2017-OLIVIER-PANIS

 

L’équipe n’a eu de cesse de progresser en LMP2 au fur et à mesure de l’année,
Olivier quel est votre sentiment sur cette seconde saison écoulée en ELMS ?

« C’est une satisfaction pour nous d’être rentrés dans les points à chaque course en LMP2 et de voir le travail récompensé de plus en plus au fil de la saison. En signant la 4ème place au Castellet et en décrochant la pole à Portimão, la seule faite par une Ligier cette saison, nous avons prouvé notre potentiel. L’équipe et les pilotes ont appris à tirer le maximum de cette nouvelle Ligier JS P217. Mais par-dessus tout, la collaboration avec Michelin a été extrêmement constructive et notre choix de partenariat avec eux a été une véritable réussite. Je n’ai jamais douté des pneumatiques et je les remercie vivement de leur implication à nos côtés. Nous allons faire le point avec les ingénieurs mais notre envie de continuer avec Michelin est évidente. Notre lien avec eux est très fort pour preuve, nous allons travailler ensemble au développement 2018 dans quelques jours sur le circuit de Motorland. » 

 

ELMS-2017-PORTIMÃO-BARTHEZ et BERTHON

 

Votre équipage en LMP2 a vu Nathanaël Berthon, rejoindre Fabien Barthez et Timothé Buret cette saison, quel regard portez-vous sur ce trio à l’issue de cette saison en ELMS ?

« Ce fût un équipage très homogène où chacun a su jouer son rôle. Fabien a démontré, cette saison encore, qu’il était un Pilote Bronze de très haut vol, sur cinq séances de « test Bronze » il a signé  le meilleur temps à trois reprises. En course, il est toujours constant, appliqué et en dehors de la piste il instruit aux plus jeunes le sens de la cohésion. Nathanaël a réussi à s’intégrer à l’équipage rapidement et a été très performant pour transmettre les bonnes informations au staff technique. Il a su évoluer à nos côtés et sa pole à Portimao est significative de son travail en collaboration avec l’équipe et Michelin. De son côté Timothé, rookie l’an passé, a continué à prouver cette saison son potentiel grandissant et a mérité la confiance que nous avons en lui et corrobore ainsi notre envie de voir « grandir » des jeunes au sein de notre écurie.»

 

ELMS-2017- La LIGIER LMP3  du PANIS-BARTHEZ Compétition

 

En LMP3, vous avez eu des hauts et des bas, quel est votre analyse pour 2017 ?

« Notre place au classement général n’est pas représentative du niveau de l’équipage et du travail de l’équipe. Nous avons connu plusieurs abandons du fait de problèmes mécaniques et je suis déçu pour eux. Simon Gachet est un jeune avec beaucoup de talent, il a prouvé à plusieurs reprises qu’il pouvait être aux avants-postes. Éric Debard est un « bronze » en perpétuelle évolution avec une grande capacité de compréhension des circuits et notre rookie américain Theo Bean , qui découvrait non seulement le monde de l’Endurance mais aussi tous les circuits, a très vite été dans le coup et a montré régulièrement de très belles choses en piste. »

 

ELMS-2017-  Le Team PANIS-BARTHEZ

 

Quel est le programme prévu pour 2018 ?

« En attendant 2018, je tiens à remercier chacun des membres du Panis-Barthez Compétition pour son implication tout au long de l’année 2017. Et un grand merci à tous nos partenaires pour leur soutien et la confiance qu’ils nous ont tous renouvelés. Pour la saison prochaine, rien à ce jour, n’est officiellement arrêté. Nous étudions différentes possibilités et programmes, même si l’endurance en LMP2 reste notre objectif privilégié en ELMS et aux ’24 Heures du Mans’. Nous sommes également dans l’expectative de connaître les éventuelles décisions prises concernant la classification des pilotes car il est en effet impossible de figurer en haut du tableau avec des pilotes Bronze. Imposer un pilote Bronze dans chaque équipage, appliquer une pénalité de temps ou créer un championnat dit « Pro-Am » sont des alternatives qui permettraient une équité sportive et motiveraient certaines équipes à continuer à s’engager »

Des propos que tiennent pratiquement tous les responsables d’équipes ! Car il y a bien des pilotes d’expérience qui roulent avec une licence bien inférieures à leurs notoriétés et années en compétition dans de nombreux Championnats !

 

François LEROUX

Photos :
Thierry COULIBALY-Nicolas PALUDETTO-TEAM

 

ELMS-2017-PORTIMAO- La LIGIER du PANIS-BARTHEZ du poleman, Nathanael BERTHON-Photo : Nicolas PALUDETTO

 

ELMS

About Author

gilles