EUROFORMULA OPEN : DOUBLE R VIENDRA EN 2018.

 

 

Le Championnat européen de F3, trop élitiste, fait fuir les petites structures. Après Fortec, c’est au tour de Double R de mettre le cap sur l’EuroFormula Open. L’équipe a annoncé son intention de débarquer, en 2018.

En 2004, Kimi Räikkönen et son manager, Steve Robertson, fondaient une équipe de F3. Deux ans plus tard, Mike Conway lui offrait un titre en British F3. En 2010, « Boyo » Hieatt, le manager, a repris l’écurie et l’a renommée Double R. À cette équipe, Carlin captaient les meilleurs talents. Double R fit plusieurs recrutements malheureux et les podiums s’espacèrent. À la disparition du British F3, l’équipe tenta de se recycler dans le championnat européen. Mais, faute de moyens, elle n’était pas compétitive. En 2016, Double R décida de doubler la mise avec une structure en British F4 et une autre dans le nouveau British F3.

Double R considère que la F3 est trop chère. De plus, avec la fusion annoncée avec le GP3, revenir pour une saison n’a aucun intérêt. L’EuroFormula Open a des budgets plus raisonnables. Même si un pilote Carlin a dominé la saison 2017, la compétition est relativement ouverte, au niveau des écuries.

L’équipe Britannique ne précise si elle va créer une troisième structure ou bien sacrifier l’un de ses deux programmes actuels. Côté pilotes, Double R a testé pas mal de monde, ces derniers temps : Dan Ticktum (éphémère pilote Double R en F3, actuellement en GP3), Enaam Ahmed (champion de British F3), Jamie Chadwick (pilote Double R en British F3), Linus Lundqvist (pilote Double R en British F4 et en British F3) et Cao Zhuo (pilote Double R lors d’une demi-saison de British F4.)

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos :
DOUBLE R et F3

Le Gd. Prix de Macao 2015, l’une des dernières courses de F3 de Double R. Copyright : F3

EuroFormula F3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE