INDYCAR : KYLE KAISER VA DÉBUTER AVEC JUNCOS.

 

 

La grille d’Indycar 2018 continue de prendre forme.
Juncos, qui a découvert la discipline cette année, vient de recruter Kyle Kaiser.
L’équipe le connais très bien : depuis quatre ans,
le Californien est pilote Juncos, en Pro Mazda, puis en Indy Lights.

Parmi tous les espoirs de la Road to Indy, Kyle Kaiser a toujours été l’un des plus discrets. Il n’a jamais affolé les chronos et il n’a pas les poches pleines.

Il a débuté en 2012, en Formula Car Challenge. Il a décroché le titre avec une Star Mazda de World Speed Motorsports. La suite, très logique, fut une saison de Star Mazda, avec World Speed Challenge. Cette équipe est avant tout destinée aux gentlemen-drivers. Pour 2014, il décida de passer chez Juncos. Il décrocha quelques podiums, mais sur l’ensemble de la Saison, il fit à peine mieux qu’en 2013 !

L’étape suivante, c’était l’Indy Lights, avec Juncos. Anonyme en 2015, il joua la régularité en 2016 et finit 3e. En 2017, il est l’un des seuls à rempiler. Les débutants sont autant de chiens fous et Kaiser, plus constant se retrouve en tête du classement. Pourtant, lorsque des équipes d’Indycar convoquent des pilotes d’Indy Lights (ce qui leur donne droit à une journée d’essai supplémentaire), le Californien est oublié. Il décroche le titre d’Indy Lights, alors que le paddock n’a d’yeux que pour le très précoce Colton Herta.

Juncos s’est lancé en Indycar en 2017. L’équipe a racheté les deux voitures de KV, qui mettait la clef sous la porte. Cette année, Juncos n’a disputé que les ‘500 Miles d’Indianapolis’. Pour 2018, avec Kyle Kaiser, ils voient plus grand : outre « Indy », l’équipe sera au ‘Gd. Prix d’Indianapolis’ et à deux épreuves supplémentaires. Voire plus si le budget est là…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos :
Indy Lights

Kyle Kaiser, aux Freedom 100. L’an prochain, il sera aux 500 Miles d’Indianapolis. Copyright : INDY LIGHTS

 

 

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE