EN ‘VdeV ENDURANCE SERIES’, LA FUNYO, LA BELLE FORMULE ÉCONOMIQUE

 

 

 

VdeV-2017-  PAUL RICARD-  Challenge FUNYO

 

À l’heure où certains Championnats peinent à remplir les grilles, il en est un qui ne désemplit pas :

Il s’agit du Challenge Funyo, lequel affiche en moyenne 35 participants !

À l’issue de la dernière manche Française du Challenge Européen VdeV qui s’est disputé tout récemment sur le Circuit Nivernais de Magny-Cours, nous avons souhaité en savoir un peu plus sur une voiture parfois méconnue mais qui remplit les grilles, la FUNYO.

Pour cela, nous sommes allés à la rencontre de Renaud MALINCONI, ancien pilote de notoriété en monoplace et qui a repris par pure passion, le volant il y a deux saisons et sacré cette année, Vice-Champion Européen de la discipline, et ce afin qu‘il nous présente sa voiture.

 

VdeV-2017 – FUNYO-Renaud-MALINCONI

 

Renaud, alors la Funyo, c’est quoi ?

« La Funyo est une petite barquette imaginée par un concepteur génial et passionné YVES ORHANT. Son idée à la base, est assez classique, puisqu’il a souhaité une voiture à la fois simple et performante avec beaucoup de pièces issues de la série, pour en diminuer les couts. L’histoire a démarré en 1999 puis dès 2007, les voitures ont intégrées le Challenge VdeV, en tant que catégorie à part entière, et depuis le succès ne s’est jamais démenti. »

 

VdeV 2017 – DIJON – Dèpart de FUNYO. Photo : Maurice CAMUS

 

Alors justement, d’après toi, pourquoi un tel succès ?

« Ce succès est un savant mélange d’ingrédients. D’une part, le faible coût d’exploitation de la voiture. La motorisation qui est issue de la Peugeot 206 RC et qui développe 190 CV est très fiable, de même que la boite de vitesse qui est issue de la série. Hormis un filtre à air de type K&N et un boitier Marelli, toute la mécanique est strictement d’origine et de série. Seules les plaquettes de frein sont des modèles « racing » puisqu’il s’agit de FERODO DS 2500. D’autre part, le budget entretien est ridicule, je fais une vidange moteur et boite en milieu de saison, deux à trois jeux de plaquettes par an, en fonction des circuits et un jeu de disques également à mi-saison et c’est tout. Le cout de la pièce de rechange et d’usure est vraiment dérisoire par rapport à d’autres catégories ! Ce qui explique l’engouement et des plateaux toujours complets »

Et Renaud poursuit et enchaîne :

« Ensuite, le succès vient aussi de la stabilité du règlement qui fait qu’il n’y a aucune course à l’armement, je pense que celui-ci n’a quasiment pas évoluer depuis sept ou huit ans. Bien sûr, il y a de temps en temps de petits additifs, mais qui portent plus sur l’aspect sécurité que performance. Enfin sur le côté sportif, là aussi, il y a une volonté d’Éric Van de Vyver, le patron du VdeV, de maitriser les couts. L’engagement est plus que raisonnable quand tu vois les circuits visités et surtout, nous n’avons droit qu’à trois trains de pneus slicks sur l’ensemble de la saison. Les pneus pluie sont autorisés et tout le monde est logé à la même enseigne. »

Et il poursuit et précise encore :

« De plus, l’ambiance est très bonne même si en piste, parfois, le peloton est plutôt turbulent! »

 

VdeV-2017-Challenge-FUNYO-Renaud-MALINCONI

 

Quel est le profil type des pilotes en Funyo ?

« Et bien justement, il n’y a en pas ! Le point commun entre tous les pilotes est de vouloir pratiquer le sport auto avec des budgets très raisonnables. Tu trouves aussi bien des pilotes qui arrivent avec la voiture sur la remorque et qui font tout, tout seul, que des pilotes qui louent une prestation dans un team en étant propriétaires, ce qui est mon cas, ou pas. La tranche d’âge est également assez large elle va de 20 à… 77 ans ! Plus sérieusement, la Funyo est une excellente porte d’entrée dans le Sport Automobile. Un jeune qui arrive du kart peut ensuite évoluer vers du Proto CN ou du GT. En tout cas, il n’y pas beaucoup de catégories sur le marché qui offrent un rapport cout/performance/plaisir aussi intéressant. En moyenne, une saison coute entre 20.000 et 25.000 € en catégorie F5. Beaucoup moins, si tu te fais tout, tout seul, la première année, la saison m’a coutée 12.000€ , en le faisant seul dans moins coin, tu imagines ?! »

Renaud ajoute et indique :

« L’auto est vraiment très économique. Ici à Magny Cours, on roule en 1’50 environ, soit six secondes plus vite qu’une Mitjet par exemple pour un budget bien inférieur! »

 

VdeV 2017 – DIJON – Cannard contre Quelet, l’affiche en Funyo! Photo : Hugues LAROCHE

 

Comment se passe un week-end de course ?

« Généralement sur deux ou trois jours. Nous disposons de deux séances d’essais libres de vingt-cinq Minutes, d’une qualification de vingt minutes et de trois courses de vingt minutes. L’intérêt aussi, est que ces courses sont retransmises en webTV sur Motorsport.com, donc pour des pilotes qui ont comme moi besoin de communiquer sur les partenaires c’est un plus indéniable. »

Renault poursuit :

« Nous roulons aussi avec l’autre catégorie de Funyo, la SP05, qui dispose d’un moteur Turbo Peugeot de 1.6. L’avantage également, est qu’Yves Orhant est toujours présent avec son camion pour la pièce détachée ou des conseils, il est très accessible et c’est d’un grand confort pour les pilotes ! »

 

V-de-V-Le-Mans-2016-FUNYO-N-Yves-ORHANT- Photo Thierry COULIBALY

 

Depuis plus d’une décennie, Yves Orhant et ses Funyo ont su faire leur place dans le paysage du sport automobile National, démontrant ainsi que performance, simplicité et économie savent encore faire bon ménage.

La Funyo, qui rassemble régulièrement plus de quarante voitures en piste à chaque course, est bien une formule à consommer… sans modération !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
Hugues LAROCHE- Maurice CAMUS – Daniel DELIEN et Thierry COULIBALY

 

Contact Funyo :

Yves ORHANT :
http://www.funyo-sportproto.com

T 02 99 49 57 99

 

VdeV-2017-MAGNY-COURS-Le podium des FUNYO – Photo de famille -Photo Hugues LAROCHE

VdeV-Le-Mans-2016-FUNYO-ur-la-grille-de-depart-le-peloton-Photo-Thierry-COULIBALY.

VdeV-Le-Mans-2016-FUNYO-Jean-QUELET-Photo-Thierry-COULIBALY.

VdeV-2017-MAGNY-COURS-La-FUNYO-de-Renaud-MALINCONI

 

V de V

About Author

gilles