LE TEAM TOYOTA GAZOO VEUT GAGNER AU ‘FUJI’ À DOMICILE !

 

 

 

 

L’équipe Toyota GAZOO Racing, compte bien renouer enfin avec la victoire ce week-end, où l’écurie disputera à domicile, les 6 Heures de Fuji, septième des neuf manches du Championnat du Monde d’Endurance WEC

Depuis son retour en 2012, l’écurie Toyota a largement dominé l’épreuve Japonaise du WEC, en remportant quatre des cinq courses organisées sur le spectaculaire Fuji Speedway, à l’ombre du célèbre Mont Fuji.

Après un suspense et une lutte serrée en tête lors de la manche précédente d’Austin au Texas, l’équipe Nipponne est bien décidée à ajouter une victoire aux deux déjà acquises cette saison, à Silverstone puis à Spa, devant la foule habituelle de ses nombreux supporters enthousiastes.

 


WEC-2016-FUJI-Victoire-pour-le-Team-TOYOTA

 

Vainqueurs de cette course l’an dernier, l’équipage Mike Conway et Kamui Kobayashi qui était ce jour-là épaulés par le Français Stéphane Sarrazin, cherchera à rééditer ce résultat aux côtés de l’Argentin José María López, au volant de la TS050 Hybrid N°7. Anthony Davidson – absent à Austin – rejoindra ce week-end, la paire formée de Sébastien Buemi et de Kazuki Nakajima à bord de la seconde voiture, la N°8.

Le Fuji Speedway est à deux titres une course à domicile pour Toyota GAZOO Racing car d’une part, c’est l’unique manche Japonaise du calendrier et d’autre part, la motorisation hybride de 1000 chevaux des TS050 Hybrid, est conçue et fabriquée au centre technique de Higashi-Fuji, à quelques kilomètres du circuit.

Ainsi, l’équipe présente sur la piste bénéficiera du soutien moral des collègues qui, d’habitude, ne peuvent lui rendre visite sur le circuit et dès ce début de semaine, les pilotes et la direction d’écurie se sont rendus à Higashi-Fuji et chez ses principaux partenaires.

 

WEC- Le circuit du MONT FUJI-

 

Le Fuji Speedway, situé à 110 km environ du centre de Tokyo, a beaucoup évolué depuis son ouverture en 1965. Il débutait à l’époque par une section ovale redoutable en virage relevé qui constituait la moitié du tracé, jusqu’à sa refonte au milieu des années 1970.

Depuis 1967, le circuit a accueilli 33 courses d’endurance majeures de 6 heures ou 1 000 km, dont onze ont été remportées par des Toyota emblématiques, telles que la 2000GT et la Toyota 7, des voitures du Groupe C, ou encore les récentes LMP1 hybrides.

L’objectif du week-end est d’ajouter un nouveau trophée à la collection, à l’occasion de cet ultime affrontement sur le sol Japonais entre Toyota et Porsche en LMP1, puisque le constructeur Allemand a annoncé son retrait du WEC à la fin de l’actuelle saison.

Concernant la participation future de Toyota au Championnat du Monde d’Endurance, des discussions sont en cours avec toutes les parties concernées. Différents médias s’en sont fait l’écho avec plus ou moins d’exactitude. Une décision devrait être annoncée en octobre, mais on l’a dit, pas nécessairement pendant l’épreuve de Fuji.

 

Hisatake Murata General Manager de l’équipe TOYOTA GAZOO Racing

 

Questionné, Hisatake Murata, Président de l’équipe d’endurance, confie:

« Nous sommes aussi enthousiastes que motivés par cette course à domicile sur le Fuji Speedway. Après Le Mans, c’est l’événement le plus important pour notre équipe. Toyota y possède déjà un beau palmarès en WEC et nous mettons tout en œuvre pour décrocher à nouveau un excellent résultat. Bon nombre de nos collègues sont basés à Higashi-Fuji : nous avons donc hâte de les revoir, mais aussi de courir devant nos bouillants supporters japonais. Tous ensemble, nous défierons Porsche avec un seul objectif : la victoire. »

 


WEC-2016-FUJI-  Les nombreux fans Nippons rêvent-d’une nouvelle Victoire pour le Team TOYOTA

PAROLES DE PILOTES

 

Mike Conway (TS050 HYBRID N°7): « Nous avons gagné à Fuji l’an dernier et Toyota y a toujours fait une bonne course : j’espère donc que nous serons à nouveau très compétitifs. Je suis toujours content d’aller au Japon et le fait d’être sur nos terres en fait un événement encore plus spécial. Ici, l’adhérence et la puissance sont primordiales, ce qui devrait convenir à notre voiture. À mon avis, nous pouvons faire très fort et, espérons-le, empocher la victoire.

 

Kamui Kobayashi (TS050 HYBRID N°7) : « Quel plaisir de courir à nouveau sur la TS050 Hybrid au Japon : j’adore montrer cette voiture aux supporters japonais. Bien sûr, je roule souvent au Japon en Super Formula, mais courir pour Toyota une manche du Championnat du Monde, c’est autre chose. Nous devrions être plus performants à Fuji que lors des deux dernières épreuves : alors, avec l’appui de notre public, nous allons nous battre pour gagner. »

 

José María López (TS050 HYBRID N°7) : « Fuji sera pour moi une découverte, comme bien d’autres circuits de la saison : il va donc falloir commencer par apprendre le tracé. J’ai hâte de rencontrer nos fans sur les terres de Toyota, j’ai tellement entendu parler d’eux… Espérons que nous serons en forme et compétitifs. Mike, Kamui et toute l’équipe font un boulot fantastique et mettent le paquet pour que nous puissions nous battre en tête. »

 

Sébastien Buemi (TS050 HYBRID N°8) : « Fuji est LA course à domicile de Toyota, donc un événement important pour nous tous. L’équipe a gagné l’an dernier et y fait généralement de bons résultats. Par conséquent, j’espère donc que ce sera un bon week-end. Nous sommes montés sur le podium lors des dernières courses mais nous voulons plus que la troisième marche ! Nous travaillons d’arrache-pied pour trouver d’autres points d’amélioration et nous comptons bien décrocher d’autres victoires avant la fin de saison. »

 

Anthony Davidson (TS050 HYBRID N°8): « J’ai vraiment hâte de reprendre le volant à Fuji, en particulier devant notre public de supporters et tant de collègues Toyota. De loin, j’acclamais notre équipe à Austin et j’ai trouvé les performances en course plutôt encourageantes. Normalement, Fuji est beaucoup plus adapté à notre voiture que le circuit d’Austin : je suis donc optimiste. »

 

Kazuki Nakajima (TS050 HYBRID N°8) : « J’ai hâte d’être à ce week-end car c’est toujours un grand moment de courir dans mon pays. C’est l’un des circuits que je préfère et je le connais par cœur, après toutes ces années de participation à différentes séries japonaises. Nous devrions y être très compétitifs et, à titre personnel, j’adorerais monter sur la deuxième marche du podium, comme en 2012 et 2013. »

 


WEC-2016-FUJI-Victoire-pour-le-Team-TOYOTA

Le palmarès de TOYOTA GAZOO Racing aux 6 Heures de Fuji 

 

2012

N°7 : 1er aux qualifications – 1er en course.

2013

N°7 : 3éme aux qualifications – 1er en course.

N°8 : 2éme aux qualifications – 27éme en course.

2014

N°7 : 4éme aux qualifications – 2éme en course.

N°8 : 1er aux qualifications – 1er en course.

2015

N°1 : 5éme aux qualifications – 5éme en course.

N°2 : 6éme aux qualifications – 6éme en course.

2016

N°7 : 3éme aux qualifications – 4éme en course.

N°8 : 4éme aux qualifications – 1er en course.

 

John ROWBERG

Photos : TEAM

 

WEC-2016-Au FUJI, la TOYOTA file vers la victoire

FIA WEC

About Author

gilles