LE CALENDRIER DE L’INDYCAR 2018

 

 

L’Indycar vient d’annoncer son Calendrier 2018. 17 manches, dont un revenant,
Portland et un sortant, Watkins Glen.

17 manches. Comme en 2017. Le verre à moitié plein, c’est la stabilité. Elle semble loin l’époque où l’Indycar courrait après les tracés, quitte à doubler les épreuves par meeting, à accepter des projets mal-ficelés (la Nouvelle-Orléans, Brasilia, Pékin…), voire à laisser des « TBA »… Désormais, l’Indycar dispose d’épreuves pérennes. Sur les 17 épreuves, 15 étaient déjà là en 2016. En plus, il y a un gros tiers d’ovales, de quoi favoriser les pilotes polyvalents.
Le revenant, c’est Portland. La ville de l’Oregon possède une longue tradition de sport auto. L’AAA, ancêtre de l’Indycar, y organisa une épreuve en 1909. En 1961, il y eu une première épreuve en marge du Rose Festival, dans les friches de Vanport. Dans les années 70, le tracé devint un vrai circuit. De 1984 à 2007, le Portland International Raceway accueilli le Champ Car, puis le CART. Lors de l’effondrement de la série, l’Indycar refusa de l’intégrer (comme toutes les épreuves « historiques » du Champ Car.) 2017 marque la fin du purgatoire. Après Mid-Ohio et Road America, cela fait donc trois ex-bannies au calendrier.
Par contre, on se chagrinera du départ de Watkins Glen. En 2016, l’ex-circuit de F1 avait remplacé au pied-levé Boston. Et il n’a servi que de bouche-trou. Accessoirement, cela signifie qu’il n’y a plus d’épreuves sur la côte est des Etats-Unis.

Le verre a moitié vide, c’est que Mexico et Ningbo sont absents. Mexico comptait sur « un effet Esteban Gutiérrez » pour remplir les tribunes. Ningbo appartient à Mitime, la branche « sport auto » de Geely Group (qui possède Volvo.) Mitime gère les droits de diffusion de l’Indycar et elle vient de bâtir un circuit ultra-moderne, à Ningbo (qui accueillera le WTCC ce week-end.) De là à croire que Mitime voulait faire venir l’Indycar à Ningbo…
La saison s’étale chaque année de mars à mi-septembre. Les saisons de football américains et de basket-ball ont lieu l’automne et l’hiver. Les promoteurs Américains ont peur que personnes ne vienne au circuit un jour de match. L’Indycar voudrait des épreuves extra-américaines à l’automne… Mais à condition qu’elles soient hors-championnat. Pas sûre que Mitime ou d’autres acceptent ce genre de deals…

CALENDRIER

11 mars, St Petersburg (urbain)
7 avril, Phoenix (ovale)
15 avril, Long Beach (urbain)
22 avril, Barber Park (routier)
12 mai, Grand Prix d’Indianapolis (routier)
27 mai, 500 miles d’Indianapolis (ovale)
2 et 3 juin, Detroit-Belle Isle (routier)
9 juin, Texas (ovale)
24 juin, Road America (routier)
8 juillet, Iowa (ovale)
15 juillet, Toronto (urbain)
29 juillet, Mid-Ohio (routier)
19 août, Pocono (ovale)
25 août, Gateway Park (ovale)
2 septembre, Portland (routier)
16 septembre, Sonoma (routier)

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos :
GM

Copyright : GM

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE