BLACKARTS RACING VA DEBARQUER EN FR NEC

 

 

Bonne nouvelle pour la FR NEC. Après Anders Motorsport, BlackArts Racing annonce qu’elle participera à la saison 2018. De quoi grossir les rangs. Pour l’occasion, l’équipe chinoise va se doter d’une base en Europe.

Pour présenter BlackRacing, il faut situer le contexte. La FR 2.0 est implanté en Chine depuis le début des années 2000. A la belle époque, les promoteurs AFOS et FRD organisaient chacun un championnat. Il y eu même brièvement une édition locale de la FR 3.5. Puis le sport auto chinois traversa un trou d’air, vers 2008. Seul l’Asia Formula Renault de FRD subsista. Le championnat se transforma en coupe pour amateurs avec les anciennes Tatuus et quatre rendez-vous à Zhuhai. Les pilotes louaient des voitures au coup par coup et ils débarquaient l’avant-veille des courses. Pour 2015, l’AFR prit un nouveau départ, en passant enfin à la dernière génération de Tatuus et un calendrier plus touffu, incluant d’autres circuits.
Bill O’Brien, Rich Pham, Thomas Luedi et Leo Wong, quatre gentlemen-drivers vivant en Chine, se dirent que c’était le moment de créer une équipe professionnelle. C’est ainsi que BlackArts Racing vit le jour. De par ses moyens et son approche, BlackArts Racing devint vite la référence de la discipline. Elle a d’ailleurs remporté les trois titres pilotes en autant de saison.

Son projet de GT (sur base Ginetta) et de structure en Japan F3 ont fait long feu. En revanche, elle s’est diversifiée avec succès en F4 China, l’autre championnat Chinois de monoplace. La prochaine étape, c’est l’Europe avec l’ouverture d’une structure à Silverstone. Elle ne précise pas si elle compte accompagner ses pilotes Chinois (comme Leong Hon Chio, champion 2017 d’AFR) ou si elle compte recruter des pilotes Européens.

En tout cas, c’est une bonne nouvelle pour la FR NEC, qui n’a actuellement qu’une dizaine de concurrents à temps plein.

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : BLACKARTS RACING

Copyright : BLACKARTS RACING

Formule Renault Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE