CARLIN EN INDYCAR ?

 

 

C’est l’actualité de la semaine. Carlin pourrait venir grossir les rangs de l’Indycar, en 2018. Une évolution attendue pour une équipe présente depuis trois ans en Indy Lights, la discipline inférieure.

Carlin est une équipe bien connue des amateurs de monoplaces. Ces dernières années, elle a glané des succès en F4, F3, GP3, GP2 et FR 3.5. Cette année, Enaam Ahmed lui a offert un titre en British F3. Ce week-end, Jamie Caroline devrait lui apporter un troisième titre consécutif en British F4. Quant à Lando Norris, il pourrait ouvrir le palmarès de l’écurie Britannique en F3 Européenne !

Fin 2014, Trevor Carlin décidait d’ouvrir une structure aux Etats-Unis. L’apparition d’un nouveau châssis en Indy Lights permettait de niveler le plateau. L’objectif avoué, c’était déjà l’Indycar. A ce titre, Max Chilton rejoignit Carlin pour être de la future structure d’Indycar. En 2016, Ed Jones offrait à Carlin un premier titre en Amérique du Nord. KV, alors au bord du gouffre, proposa une alliance aux Anglais, sous le parrainage de Jones. L’Emirati signa finalement avec Dale Coyne et l’opération ne se fit pas.
Un an plus tard, Ganassi met deux monoplaces sur le marché. Avec les kits aéros « 2018 », les équipes d’Indycar se retrouveront à un niveau à peu près égal, en début de saison. Carlin pourrait donc récupérer les deux Dallara/Honda. Pour les pilotes, pas de mystère. Max Chilton est le fils de Grahame Chilton, l’actionnaire principal de Carlin. L’équipe récupérerait également son équipier Charlie Kimball, qui apporterait des sponsors.

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : Indy Lights

Cette année, Carlin a remporté les Freedom 100 sur le célèbre anneaux d’Indianapolis. Remportera-t-il bientôt les 500 miles ? Copyright : INDY LIGHTS

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE