DÉCÈS DU DOCTEUR AURIACOMBE, LE CRÉATEUR DE LA ‘COURSE DE CÔTE DU MONT DORE’.

 

 

MONTAGNE-2012-MONT-DORE-4-AOÛT-Docteur-Yves-Auriacombe-Photo-Jean-Paul-CALMUS-pour-AutoNewsInfo

 

Triste nouvelle.

Sa fille Agnès nous apprend ce lundi soir 25 septembre 2017, le décès du Docteur Yves Auriacombe, le créateur de la plus prestigieuse des Courses de Côte, celle du Mont Dore.

Né le 20 juin 1928 à Bédarieux dans l’Hérault, le ‘toubib’ venait  de fêter ses 89 printemps… au début de l’été.

Il vivait depuis des décennies à Prades le Lez, dont il fut Maire des années durant, tout comme au Mont Dore et il nous a quitté ce jour, à Montferrier, au nord de Montpellier, où il vivait une retraite paisible. 

 

MONTAGNE-2012-Route de la Course de Côte du MONT-DORE

 

Yves Auriacombe avait autrefois créé la très prestigieuse Course de Côte du Mont Dore… en 1961.

Petit retour, au cours d’un de nos séjours chez lui, dans le passé en sa compagnie,  avec qui nous avons revécu un demi-siècle du ‘’Mont Dore‘

‘’Tout commence en 1959. À l’époque, j’étais Médecin Généraliste à Prades le Lez dans l’Hérault mais cet été-là, je suis venu au Mont Dore et ce afin de m’occuper des curistes atteint d’asthme et d’allergies. L’année d’après, je suis revenu et j’ai ouvert un cabinet situé dans lesThermes. Le pli était pris et au fil des ans, c’est devenu une habitude, chaque année, du 20 mai au 15 octobre’’

 

LE-Docteur-Yves-AURIACOMBE-MONT-DORE-août-2012-

 

À tel point, qu’après avoir été Maire pendant trois mandats de Prades-le-Lez, le Docteur Auriacombe, allait également devenir ‘Monsieur le Maire’… du Mont Dore !

Effectuant même un double Mandat.

À l’époque, si La F1 possédait son épreuve mythique, le Gd. Prix de Monaco, si l’Endurance avait sa course de légende, les 24 Heures du Mans, si le Rallye, quant à lui, tenait sa compétition de prestige avec le Monte Carlo, le Championnat de la Montagne, n’allait pas être en reste, car lui aussi, il allait avoir à son tour, SA manche REINE !

La célèbre Course de Côte du Mont Dore, à côté du non moins très prisé, Lac Chambon !

 

 

Laquelle se dispute chaque été, au départ des Moneaux, sur les pentes du Col de la Croix St Robert, au pied du Puy de Sancy, au cœur de l’Auvergne des anciens volcans.

Une longue ascension de 5.075 km et qui compte 43 virages à négocier et qui s’enchaînent, sans la moindre ligne droite.

Mais revenons au Sport et à la Course.

Yves Auriacombe, poursuivant :

‘’Un dimanche de 1960 alors que je me promenais dans cette superbe région au-dessus du splendide Lac Chambon, j’ai par hasard découvert un chemin de terre, lequel venait tout juste d’être asphalté. Petite route de montagne qui grimpait vers le Col de la Croix St Robert, pas très loin de Besse. Immédiatement, étant passionné de compétition automobile, j’ai imaginé d’y créer une… course de côte ! Étant lié avec Pierre About, le Rédacteur-en-Chef de la Rubrique Automobile du grand Quotidien sportif  L’Équipe, je lui en ai parlé. Comme, il devait venir assister au GP. de France de Formule 1 à Charade, je l’ai invité à venir découvrir cette petite route de rêve. À l’époque, L’Équipe organisait le Tour de France Automobile qui était l’une des courses les plus réputées de l’Hexagone. Et je lui ai suggéré d’inclure pour l’année suivante, le passage par ce parcours merveilleux. About, a été emballé et s’est de suite montré très enthousiaste… ‘’

Rentré à Paris, le journaliste recontacte le Docteur Auriacombe et lui confirme que le Tour de France Automobile passera bien l’année suivante par le Col de la Croix St Robert et lui suggère, de proposer localement la création de sa propre Course de Côte.

Jacques Dollin, dénommé ‘le Pharmacien de Montmartre‘ et Secrétaire Général du Tour de France Auto, traceur du parcours, y inclut donc la Course de Côte du Mont Dore pour l’Édition 1961.

Effectivement quelques mois plus tard, le Tour de France Auto, fait bien escale au Mont Dore et ses concurrents empruntent le tracé découvert par Yves Auriacombe.

Parallèlement et comme l’avait proposé Pierre About, le Docteur organise, lui, la toute 1ère ascension de ce qui allait devenir la très réputée Course de Côte du Mont Dore

Les premiers vainqueurs furent successivement, José Rosinski, Jean Vinatier et Maurice Trintignant avec sa BRM de GP.

Tout récemment, Jeannot Vinatier nous rappelait :

‘’Je me souviens bien de cette victoire. J’avais gagné avec une Alpine de Formule libre équipée d’un moteur Gordini 4 Cylindres de 1.150 cc  ‘’

Le Docteur Auriacombe, nous précisant, lui…  

‘’Tous les grands champions de l’époque ont roulé ici au Mont Dore avec les Mercedes 300 SL Porte Papillon, les Ferrari 250 GT et autres Matra de F1 et du Mans.’’

Et de se remémorer les plus belles pages des premières années :

‘’Outre Rosinski, Trintignant et Vinatier, les inoubliables Henri Oreiller, Jo Schlesser, Gérard Larrousse, Jean Pierre Beltoise, Jean Rolland, Jimmy Mieusset,  Henri ‘ Titi’ Greder,  Pierre Maublanc, Max Mamers, Michel Pignard, Christian Debias, Yves Courage et autres Marcel Tarrès, tous sacrés Rois de la Montagne, y ont, tour à tour, brillé.’’

 

MONT-DORE-LIVRE-AVEC-LES-PHOTOS-D’ADOLPHE-CONRATH

 

Histoire racontée à travers un merveilleux bouquin des Éditions Michel Hommell, illustré avec de formidables clichés de notre ami, le regretté photographe Nancéien, Adolphe Conrath.

Adolphe, qui en réalité était bijoutier de métier, dans sa bonne ville de Nancy mais qui, le week-end venu, filait sur tous les Circuits, Rallyes et Courses de Côte, et ce, pour y vivre sa passion de chasseurs d’images !

Laquelle épreuve, plus de 50 ans plus tard, non seulement existe toujours mais en plus, cette course est devenue, année après année, au fil des ans, le ‘Must’ , la Course Reine de la discipline qu’est la Côte.

À l’origine, lors de ces premières organisations, elle a su attirer tous les plus grands pilotes. Et toutes les plus grandes équipes de courses.

Le tout 1er vainqueur en fut José Rosinski en 1961, au volant d’une Cooper de Formule Junior. Le pilote qui allait par la suite, devenir l’un des plus réputés journalistes automobiles français, participant notamment avec Jean Lucas et Gérard ‘Jaby‘ Crombac, au lancement du magazine Sport Auto, récidivait un an plus tard, remportant de nouveau le Mont Dore, au volant d’une autre Cooper.

Depuis, tous les plus grands Champions Français figurent au palmarès.

À commencer par Jean Pierre Beltoise, cinq fois lauréat et consécutivement, de 1966 à 1970. Avec cette année-là, la victoire décrochée au volant de sa Matra de F1, – oui sa monoplace de Grand Prix ! La MS12  équipée de l’inoubliable V12 Matra.

Outre, JPB, figurent sur les tablettes, on l’a dit, que de grands noms comme Maurice Trintignant et Jean Vinatier et notamment ceux des Montagnards qu’étaient Jimmy Mieusset, Yves Courage, Marc Sourd, Daniel Boccard, Christian Debias.

Sans oublier, celui qui reste le ‘ Roi ‘ du Mont Dore, l’homme qui a triomphé à une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix et même onze reprises, restant le Maître sur les 46 virages de l’ascension du Col de la Croix Saint Robert, j’ai nommé Marcel Tarrès!

 L’ouvrage des Éditions Hommell, est donc un… Album de Photos Extraordinaires !
Qui raconte, année après année, l’histoire de chacune des éditions jusqu’à la disparition d’Adolphe Conrath en 1995, l’ami Lorrain, nous ayant quitté le 9 mars 1996, emporté par la Maladie…

 


MONTAGNE-2014-COURSE DE CÔTE du MONT-DORE-Déjeuner au CASINO de cette station Thermale avec le Docteur AURIACOMBE, Daniel PASQUIER et Jean-Paul-CALMUS et… Gilles GAIGNAULT.

 

Les années ont passé, les éditions, année après année, se sont écoulées et en 2013, à 85 ans, le Docteur Auriacombe, passait la main.

Son successeur Daniel Pasquier, a repris les rênes avec succès mais ‘le toubib’ ne manquait jamais d’assister à la course, à ‘SA’ course. En 2013 et 2014, à sa demande, nous lui avions servi de chauffeur pour effectuer le trajet de l’Hérault, vers le Mont Dore.

Car depuis deux ans, il s‘estimait trop fatigué pour ‘monter’ comme il aimait à nous le rappeler lorsque nous passions lui rendre visite dans sa maison de Prades le Lez.

Salut Toubib… on ne t’oubliera pas !

AutoNewsInfo présente toutes ses condoléances attristées à sa femme, et à ses trois enfants, Agnès, Marie et Stéphane.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
TOP MONTAGNE – Jean Paul CALMUS – AutoNewsInfo

 

MONTAGNE-2012-MONT-DORE-Claude-MICHY-son fidèle voisin clermontois et surtout … Son Attaché de Presse.Yves-AURIACOMBE-

 

 

 

MONT-DORE-2013-NORMA-DE-NICOLAS-SCHATZ

Nécrologie Personnalités

About Author

gilles