F3 SUR LE RED BULL RING : NORRIS LA GUIGNE, ERIKSSON LA GAGNE

 

 

Deux points ! Deux petits points ! Si Lando Norris (Carlin) marquait deux points de plus que son rival Maximilian Günther (Prema), sur l’ensemble du week-end, il était titré avant même la finale d’Hockenheim. Hélas pour lui, il y a eu ce dernier tour de la course 3… Joel Eriksson (Motopark) léthargique depuis l’été, s’est réveillé en Autriche. Faute de titre, il peut encore espérer finir 2e.

C’est pourtant Callum Ilott (Prema) qui décroche la pole.

COURSE 1

Pas de souci pour Ilott, qui s’envole au feu vert. Derrière lui, Joel Eriksson (Motopark) double Maximilian Günther (Prema) pour le gain de la 2e place. Le leader du classement, Lando Norris (Carlin) est 5e. Il finit par trouver l’ouverture sur Tadasuke Makino (Hitech.) Néanmoins, Günther est déjà trop loin…

Victoire impeccable d’Ilott. Eriksson est 2e et Günther, 3e. Norris et Makino complètent le top 5.

COURSE 2

Eriksson est en pole. Norris, 2e sur la grille, choisit d’assurer, alors que Günther est loin. Nikita Mazepin (Hitech) est 3e, sous la menace d’Ilott. Jehan Daruvala est 5e. Ilott ne trouve pas de solution sur Mazepin et il le laisse filer.  La suite de la course est assez morne.

Eriksson, Norris et Mazepin montent sur le podium. Ilott est 4e et Daruvala, 5e. A cet instant-là, Eriksson est hors-course pour le titre.

COURSE 3

Eriksson est de nouveau en pole. Günther est en milieu de grille et même s’il finissait derrière lui, Norris serait titré. Néanmoins, le Britannique veut être sacré avec les honneurs. Il harcèle le poleman. Le pilote BMW Junior a de la bouteille et Norris ne réussit qu’à abimer son aileron. Il laisse filer l’Allemand ; de toute façon, le titre lui tend les bras… Ralf Aron (Prema) a besoin de gros points pour rattraper une saison morne. Dans le dernier tour, il tente une attaque sur Norris. Les deux voitures sont neutralisées. L’Estonien va s’excuser auprès du Britannique, qui lui pardonne. Puis, complètement assommé, Norris s’assoit dans un bac à sable et toute la tristesse du monde se lit dans son regard. Pendant ce temps, Eriksson, « Ferdinand Habsburg » (Carlin), Mazepin, Makino et Günther passent la ligne d’arrivée.

Eriksson double la mise. Habsburg, malchanceux à domicile, est déclassé pour avoir coupé une chicane. Mazepin passe 2e, Makino, 3e. Habsburg est finalement classé 4e et Günther ferme le top 5.

1er à 411 points, Norris reste très largement en tête du classement. 2e à 339 points, Günther a une vague chance d’être titré. Il devra surtout faire face à Eriksson, 3e à 333 points, il semble remonté comme un coucou !
Signalons aussi les bonnes performances de Makino et Mazepin, d’ordinaire en queue de peloton.

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : F3

Joel Eriksson, pilote BMW Junior et homme du week-end en F3

F3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE