FUN CUP, VICTOIRE AC MOTORPORT AUX 8 HEURES DU PAUL RICARD AU CASTELLET

 

 

Funcup-8 Heures du-Castellet 2017 – Photo-Daniel-Nauly.

 

 

L’équipe Zosh Compétition n’a pas donné beaucoup de ses nouvelles depuis quelques mois. Les raisons en sont diverses et variées. Le premier semestre 2017 ne s’était pas trop bien terminé : les 25 Heures de Spa en particulier avaient tournées quelque peu à un…  ‘Waterloo’ pour l’équipe Française:

Qu’on en juge!

Panne d’essence pour la voiture de pointe, la 275 qui ne termine que douzième alors qu’elle visait un podium, triple sortie de route pour la 160 qui jetait l’éponge à la mi-course, sortie de route aux essais dans le raidillon, nécessitant une réparation du châssis chez WRT pour la 29, une sortie de route encore en course pour la 82, impliquant là cette foi carrément un changement de châssis.

Seule rescapèe finalement, la 276 passait au travers des galères…

Bref, l’été n’était pas de trop pour ressourcer tout le team, à commencer par les mécaniciens soumis à rude épreuve et à un timing serré pour réparer et préparer les cinq voitures plus la Mitjet engagées pour la reprise dans le Var…

Tout le monde se retrouvait donc en pleine forme le week-end du 9 et 10 septembre au Castellet pour la traditionnelle épreuve de 8 heures.Las le samedi allait rester morose… comme le temps d’ailleurs!

En effet, après une séance d’essais sèche et satisfaisant pour la Mitjet N° 40, avec le troisième temps à la clef, la course allait être lancée sous une pluie diluvienne et ce alors que les autochtones n’avaient pas vu une goutte d’eau depuis trois mois…

Dès après le tour de mise en grille, le jeune Maxime Robin demandait le démontage du pare-brise pour éviter la buée. Bien vu car nombre de voitures allaient connaitre durant la course, un problème de vision depuis le cockpit.

 


Le Castellet-Mitjet-2-l 2017- Pluie battante lors de l’épreuve- PhotoDaniel-Nauly

 

Le premier relais ne le satisfaisait pas malgré tout. Il rendait la voiture au Boss, alias Jean René Defournoux en huitième place, lequel s’acharnait à remonter. Il rentrait après son relais en troisième position, mais avec une inquiétude… un bruit au niveau du moteur. Arnold Robin prenait le volant, repartait en piste et à la sortie des esses de la Verrerie, le moteur explosait, une bielle passant à travers le carter.

 

Le Castellet-Mitjet-2-l-2017-La 40 abandonne moteur-cassé-photo-Daniel-Nauly.

 

Fin de course sur un plateau pour ramener la voiture derrière les stands.

Les essais qualificatifs des Funcup débutaient sur une piste séchée. Le ciel étant très menaçant, les 76 Funcup se lançaient rapidement sur la piste pour signer des chronos de référence rapidement. Sur la 275, Maxime Robin, toujours lui, faisait parler la poudre et détenait un bon moment un temps dans le tiercé de tête.

 

Funcup-8 Heures du-Castellet 2017-Brillante aux essais, la 275-Zosh de la famille Robin-Photo-Daniel-Nauly

 

Sur la 160, Charles Emme testait de nouveaux réglages et s’en déclarait très satisfait en tombant son temps de deux secondes et en signant le 46ème chrono juste derrière le nouveau châssis Zosh, n° 412 de Patrick Soubrane et Patrick Coulm sorti tout droit des ateliers WRT après avoir roulé uniquement aux 25 Heures de Spa 2017.

 

Funcup-8 Heures du-Castellet 2017 du Castellet 2017-Tout nouveau châssis pour Patrick Soubrane et Patrick Coulm- Photo : Daniel-Nauly.

 

Les autres Zosh suivaient un peu derrière. Impossible dès lors de tester encore d’autres solutions sur le châssis. La pluie se mettait à tomber après vingt minutes d’essais. Tous les autres pilotes ont ensuite roulé sur une piste alternant la pleine pluie ou le gras mouillé, mais impossible de travailler sur le châssis, ni naturellement d’améliorer les temps…

Le grand beau temps était revenu pour la course, mais le thermomètre n’est jamais réellement monté au-dessus de 20°. Il faisait même 14.5 pour le départ!

Bref des conditions idéales pour lancer les 76 voitures sur les 5,8 km du circuit.

 

Funcup 8 Heures du Castellet 2017-Belle 35ème place pour la Zosh-Whodrive-autonewsinfo-Photo-Daniel-Nauly

 

Le tirage au sort de la grille de départ ne favorisait pas la 275, placée en 6ème ligne. En revanche la 412 et la 160 en bénéficiaient. Cette dernière aux couleurs d’Autonewsinfo, gagnait sept places et se retrouvait en 20ème ligne.

C’est Charles Emme qui prenait le départ. Un départ prudent… pas de casse obligatoire pour cette épreuve… Les budgets ne sont pas inépuisables et les 25 Heures de Spa ont largement tapé dedans!

Après avoir perdu une dizaine de places dans les dix premiers tours, Charles stoppait l’hémorragie et finissait par rendre la voiture à Stéphane Trémier en 40 ème position à la faveur d’un run long à la limite de la fermeture de la fenêtre, comme on aime le faire sur cette voiture.

 

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017-La course vient d’être lancée pour la 160-Photo-Daniel-Nauly

 

Lui, puis Pascal Roux, très sûr et incisif, remontaient alors jusqu’à la 38 ème place, avant de passer le relais à Antoine D., dont c’était la toute première course. Sans trop perdre de terrain malgré son manque d’habitude, il rendait une voiture intacte à Charles qui se relançait avec plaisir. Grace à de nombreuses bagarres et donc de nombreuses aspi dans la ligne droite du Mistral, il signait le meilleur tour en course de la 160, deux secondes plus vite qu’aux essais.

Pendant ce temps, la 275 se faisant prendre en excès de vitesse dans les stands et devait se soumettre à un stop & go. Ce qui lui faisant quitter le peloton de tête. Mais la famille Robin ne baissait pas les armes et entamait une belle remontée vers les avants postes. La 412, après un brillant début de course de ses deux pilotes de pointe Patrick Soubrane et Antoine Morau, rentrait un peu dans le rang.

 

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017- La-888 fait la course en tête-Photo-Daniel-Nauly

 

En tête de la course, la 888 du AC Motorsport, élégante dans sa nouvelle tenue violette, donnait le meilleur et se maintenait en tête tout au long des relais.

On commençait à compter quelques sorties de routes et accrochage, mais un seul Safety Car en début d’épreuve est venu troubler les débats. Les appels au calme de Benoit Abdelatif, l’organisateur, ont été entendus par tout le peloton.

 

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017  – Les-Funcup sont toujours conduites à la limite et parfois au delà-  Photo-Daniel-Nauly

 

La deuxième série de relais a été synonyme de difficultés pour les Zosh : dans un premier temps, la 29 part en tête à queue au bout du circuit, dans l’épingle qui se prend en seconde. La 412 qui la suivait parvient à l’éviter dans un freinage catastrophe et se fait percuter à l’arrière par une autre voiture et perdra trois minutes pour réparer son capot arrière. Une quatrième Funcup ira abimer son nez contre la 29 en perdition. Bref deux voitures Zosh obligées de réparer quelques dégâts de carrosserie.

Quelques tours plus tard Charles Emme sur la 160 est en grande bagarre avec une autre voiture et plonge à l’intérieur au freinage du premier virage du double droite du Beausset pour doubler. Et dans le virage, il est percuté à l’arrière par une autre voiture qui voulait elle aussi doubler. Il s’agissait de la 275 dont le pilote comptait sur une ouverture qu’habituellement les pilotes de la 160 ne manquait pas de donner à cette « sister car » qui joue régulièrement la gagne. Un petit excès d’optimisme qui aura finalement une conséquence pour cette 275. Les trois voitures partent donc en tête à queue. Et après quelques instants pour reprendre ses esprits, tout le monde repart.

La 275 rentre immédiatement aux stands pour faire réparer son capot avant touché, la 160 finit son relais, Charles Emme ne constatant aucun dommage aux trains roulant. En fait la 160 portait une trace noire l’aile arrière, juste devant la roue arrière, comme seul stigmate de l’accrochage.

Les relais suivants s’enchainent avec toujours autant d’efficacité, et sans plus d’incidents à déplorer.

 

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017 – Relais pour la cinquième Zosh avec changement de pilote pression des pneus et pare-brise-Photo-Daniel-Nauly

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017 – La 29 Zosh-SVS ici en bagarre avec la 160 termine en 48ème position-Photo-Daniel-Nauly

 

La 412 se dédouble de la 160 et cherche à terminer à l’honorifique et recherchée deuxième place du team Zosh derrière l’inaccessible famille Robin. Mais la 160, calmement pilotée par Antoine D. ne commettra aucune faute et passer la ligne d’arrivée avec plus d’une minute d’avance.

La victoire est remportée par la 888 du AC Motorsport, devant le 298 du No Limit Racing.  De son côté, la 275 est en bagarre avec la 404 pour la troisième place.

 

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017 Malgré-une-résistance-acharnée-dArnold-Robin-la-275-ratera-le-podium-pour-un-dizième-de-seconde-Photo-Daniel-Nauly

 

Tout se joue en sortie du dernier virage, où la 404 accélère plus fort et parvient à devancer la 275 d’un tout petit dixième de seconde !

 

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017 – Grande victoire pour le AC-Motorsport avec près de 50 secondes d’avance-  Photo-Daniel-Nauly.

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017 – La voiture école de-Zosh-DI-Environnement termine 53ème sur 75-Photo-Daniel-Nauly

 

Après le petit désastre de Spa, le team Zosh est plus serein : les 5 voitures sont à l’arrivée sans bobos, aux 4 ème , 36 ème , 37 ème , 48 ème et 53 ème positions…

Rendez-vous maintenant dans 3 semaines sur le circuit de Lédenon pour deux épreuves de 3 h 30…

 

Texte et Photos : Daniel NAULY

 

 

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017 – Très belle deuxième place pour la 298 de No Limit-  Photo-Daniel-Nauly

 

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017 – Freinage appuyé pour la 404, finalement sur le podium-  Photo-Daniel-Nauly

 

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017- La 181 Defi Performance aussi aux couleurs d’autonewsinfo, termine 27ème-Photo-Daniel-Nauly

 

Funcup-8 Heures du-Castellet-2017 – Un équipage féminin dans la course classée 55eme – Photo Daniel Nauly.

 

Fun Cup Sport

About Author

gilles