VOYAGE, VOYAGE! GROS SUCCÈS DE L’ALPES AVENTURES MOTOFESTIVAL, A BARCELONNETTE

 

Le Col de La Bonnette-Restefond me semble parfaitement adapté à l’ouverture de ce reportage…

Jean Pierre Bonato, créateur entre autres de la Sunday Ride Classic au Ricard, le premier rendez vous Classic de l’année à Pâques, a lancé un concept totalement nouveau, et bien à sa manière, transgenre, un peu comme les retrouvailles de Stanley et Livingstone à chacune de ses opérations !

Le premier Alpes Aventures Motofestival s’est déroulé à Barcelonnette et dans la région.

 

 

Il nous envoie un compte rendu enthousiaste et il a raison, ceux de mes copains qui y sont allés m’ont dit que c’était bonheur partout…

Voilà ce qu’il nous envoie

1ER ALPES AVENTURES MOTOFESTIVAL : PROMESSES TENUES

Fruit d’un ciblage très précis, au coeur d’une ville et d’une vallée prêtes à accueillir la moto, avec un tissu routier incomparable, le 1er Alpes Aventures Motofestival a réuni professionnels et pratiquants du voyage à moto pour une première édition placée sous le signe du succès. 

Pour parvenir à  cette première édition de 2017, il aura fallu une préparation minutieuse : Analyse du marché et des attentes du segment des maxi-trails (constat d’absence d’un rendez vous dédié à cette famille), analyse des besoins constructeurs (un salon mais aussi de la dynamique)

 

 

Combien d’utilisateurs de maxi trails ne se servent pas des capacités de leurs motos ? Comment faire pour leur proposer des solutions prêtes à l’emploi ?

Il était évident qu’il fallait concevoir un rendez vous ou les utilisateurs allaient être incités à voyager via des roads books dans une région adaptée à la moto, mais aussi où ils pourraient rencontrer l’ensemble des composantes de cet univers : des constructeurs, des équipementiers spécialisés, des tours opérateurs pour aller plus loin encore, des prestataires de services, et la présence de vrais aventuriers voyageurs.

Restait à trouver une localisation digne pour  l’installation et l’invitation au voyage (un salon qui ne soit pas dans une grande agglomération).

Barcelonnette était une évidence…

Le lieu d’accueil était trouvé : la vallée de l’Ubaye et ses  7 cols dont le plus célèbre est la plus haute route goudronnée d’Europe : le col de la Bonnette à 2802 m d’altitude . La grande fratrie des voyageurs allait donc pouvoir  avoir sa fête de famille!

 

 

 

UN SUCCES POUR TOUS

Avec près de 4000 personnes réunies pour cette première, le succès est au rendez vous.

35 stands accueillaient les visiteurs : produits du terroir  et gastronomie locale ouvraient le salon, constructeurs, équipementiers du pilote et du passager, accessoiristes de la moto, assureur, solutions de transport moto et même une école de perfectionnement au pilotage avec le Ducati Riding Experience

 

 

11 roads books différents (de 15 à 300 km de distance) étaient remis sous forme d’un livret aux visiteurs et participants du salon.

 

 

Ensuite, tout l’univers du voyage à moto était réuni y compris une dizaine de voyagistes ( Trail Rando, Eden aventure, Planet Ride, France Moto Voyages, Vintage Rides, Le Roustou, Galago, All Ways on Wheels, etc .. )

Côté matériel, chaque visiteur a ainsi pu trouver  son interlocuteur  quel que soit son besoin, ce qui était la promesse de départ : bagageries spécialisées : Enduristan, Touratech , Givi, électronique embarquée avec l’innovant GPS Eyelights, vêtements avec Klim , Tucano Urbano, et solutions d’achats sur place avec Dafy Moto.

Chaque exposant a ainsi rencontré un public attentif, concerné, venu s’informer et chercher du matériel adapté à sa pratique

 

DE VRAIS AVENTURIERS

 

Cinq films en compétition, tous racontant une aventure à 2 roues, une présidente de jury illustre en la personne d’Anne France Dautheville, et le plaisir du partage par écrans interposés.

Ce 1er festival du Film a consacré Luc Cotterelle pour son film Terre Propice, 87000 km de galères pour une immersion au cœur de l’Afrique.

Luc n’en revenait toujours pas lors de la remise des prix au marché couvert de Barcelonnette ou étaient projetés les films.

UNE FRÉQUENTATION EN QUÊTE D’INFORMATION CONCRETE :

 

La partie dynamique du salon a parfaitement joué son rôle et les constructeurs (qui ont perçu l’objectif et l’intérêt pour promouvoir et faire découvrir leurs gammes) ont tous rempli la totalité de leurs grilles d’essai :

KTM  a réalisé son record de prises de contacts sur un week end avec une flotte de 12 motos.

Ducati a accompagné ses clients avec Laurent Cochet sur de longues sessions de découvertes de 2 H  en plus de l’école de pilotage DRE dont c’était la première en France (300 clients accompagnés)

Yamaha et Barbara Collet ont mis en place des  prises de contact de la gamme Touring

Honda a pu faire découvrir  X ADV et Africa Twin à plus de 120 clients

Kawasaki s’est appuyé sur la GTR du Tour de France

Et Triumph a pu animer sa gamme trails mais également Classic

Royal Enfield a profité du meeting pour une présentation en avant première de son dernier modèle : l’Himalayan

Enfin, jolie surprise, le passage d’Antoine Meo (pilote invité par AMV, partenaire du salon)  le dimanche matin a permis à 15 chanceux de découvrir la région en compagnie  d’une célébrité

 

UN VISITORAT CIBLE : 

 

MÊME LES MARMOTTES ETAIENT HEUREUSES

 

Quelques chiffres sur un panel de 300 motos interrogées à l’entrée du salon (uniquement questionnaires à des visiteurs Français):

55 % de visiteurs venus avec un passager.

Répartition des marques des motos des visiteurs :

BMW : 30 %

Honda 14 %

Suzuki 12 %

Yamaha 11 %

Triumph : 9 %

KTM : 9 %

Ducati : 8 %

Kawasaki : 7 %

Autres : 9 %

 

Répartition des provenances (uniquement Français) :

Quart Sud Est : 68 %

Quart Sud Ouest : 10 %

Quart Nord Est : 11 %

Quart Nord Ouest : 8 %

Région Parisienne : 3 %

 

UN SUCCES POUR LE MONDE DE LA MOTO

 

 

Au delà du fonctionnement de l’économie du marché de la moto, il est à signaler que pour l’ensemble des acteurs (constructeurs présents etc … ) ce nouveau meeting est porteur d’une belle image pour le monde de la moto : aucun débordement à signaler pour les autorités préfectorales et la gendarmerie, une image redorée pour les motards qui ont été de parfaits touristes, un salon apaisé respectant le cadre verdoyant mis à disposition par la ville (Parc du musée de la ville  , utilisation respectueuse des routes et de l’espace naturel protégé du parc du Mercantour .

A l’heure ou le secteur cherche des voies de communication positives, et un fonctionnement de salon régénéré, l’Alpes Aventure Motofestival a laissé le sourire à tous ceux qui y ont pris part.

Une belle promesse d’avenir !

Jean Pierre BONATO

 

Voilà, je vous l’avais dit, ce que fait Jean Pierre est toujours très chiadé, ça a l’air évident quand c’est en place  mais c’est une usine à gaz quand il faut trouver le concept, le réaliser, trouver des partenaires et des sponsors !

Bravo, il se trouve que je connais bien le garçon, et que la région de Barcelonnette est une vraie bénédiction pour ceux qui aiment rouler dans des coins rares.

Le rallye auto de Zaniroli est passé dans le coin, nous avons croisé la route de centaines de motards, souvent néerlandais et allemands d’ailleurs,  j’ai vu en tout et pour tout deux mecs mettre un peu de gaz, les autres ont roulé, le plaisir ça se savoure.

J’essaie d’expliquer ça à mes petits camarades essayeurs des journaux et sites spécialisés, qui dégoupillent comme on dit, alors que ceux qui paient leurs bécanes, eux, ont envie d’autres plaisirs que d’un chrono.

Les motards rencontrés étaient souvent en bandes, et jamais en baston, pas vu un mec par terre en quatre jours, le vrai visage de la moto est là et JP Bonato l’a trouvé et accueilli.

Bercelonnette a fait un très gros effort pour les recevoir  merci au maire et aux habitants qui s’appellent. .. les Barcelonnettes !

Jean Louis BERNARDELLI  

Photos :  Organisation

 

https://www.alpesaventuremotofestival.com/

 

Moto Moto Divers

About Author

gilles