L’EQUIPE GMT94 YAMAHA REMPORTE LE BOL D’OR DEVANT LA BMW ET LA HONDA

 

GMT 94 YAMAHA EN CHAMPION


BOL-DOR-2017-GMT-94-Yamaha-photo-Jeff-THIRY.

 

Le GMT94 Yamaha, Champion du monde en titre, remporte son premier Bol d’Or depuis 2007!

L’équipe GMT 94 Yamaha de Christophe Guyot, a brillamment remporté le 81ème Bol d’Or. A son guidon, le Français Mike Di Meglio, l’Espagnol David Checa et l’Italien Niccolo Canepa ont enchanté les 68 000 spectateurs réunis sur le circuit Varois du Paul-Ricard au Castellet.

 

BOL-dOR-2017-BMW de l’écurie WEPOL-BMW-Motorrad Team by penz13.com

 

La BMW de l’écurie WEPOL BMW Motorrad Team by penz13.com, se classe à la deuxième place avec le très expérimenté Markus Reitenberger, qu’èpaulaient deux jeunes pilotes débutants en Endurance, Alessandro Polita et Danny Webb.

Une confirmation que la  BMW est dorénavant à la fois et performante mais aussi enfin fiable!

Avec Yamaha, Honda, Kawasaki et Suzuki, il va maintenant falloir compter sur la moto Allemande. Deux BMW finissant dans le Top 5!

 


BOL-DOR-2017-Honda Endurance-Racing-photo-Jeff-THIRY.

 

Le 81ème Bol d’Or a connu des rebondissements incessants, tout au long des 24 heures de course et jusqu’à un final en apothéose, avec la superbe bagarre pour la troisième place, entre Sébastien Gimbert (Honda Endurance Racing) et Lucy Glöckner, jeune femme pilote de la BMW Volpker NRT Schubert Motors by ERC.

Ce 81ème Bol d’Or restera en tout cas, restera dans l’histoire comme la seule course de championnat du monde EWC où une femme a défendu sans faiblir ses chances de podium face à un pilote d’équipe officielle. Lucy Glöckner, 27 ans, déjà bien connue en IDM, le championnat Superbike allemand, a tout tenté pour priver le Honda Endurance Racing d’un podium au Bol d’Or.

Après 673 tours de course et un duel palpitant à quelques minutes de l’arrivée, Sébastien Gimbert arrache la troisième place de ce Bol d’Or à Lucy Glockner pour … moins d’une seconde sous le drapeau à damier!

 


BOL-DOR-2017- La BMW  Voelkper NRT 48 Schubert Motors by ERC- Photo-Jeff-THIRY.

 

Un duel franchement sensationnel, finalement superbement remporté par l’enfant du pays, le Varois Sébastien Gimbert qui faisait équipe avec Grégory Leblanc et le pilote de vitesse Colombien Yonny Hernandez.

Pour la victoire, les jeux étaient déjà faits depuis longtemps. La Yamaha possèdant une solide avance de plusieurs tours (9)

 

BOL-DOR-207-Victoire-de-la-YAMAHA-GMT-94

 

La Yamaha du GMT 94, Championne du monde en titre, s’est donc retrouvée seule en tête, en raison de la casse mécanique de la Kawasaki SRC officielle après moins d’une heure de course, de celle de la Yamaha du YART, puis des pépins successifs des deu Honda et de la Suzuki du SERT avec qui elle bagarrait.

 

BOL-DOR-2017-photo-Jeff-THIRY

 

Dommage car en début d’épreuve, coup de théâtre au bout de trente quatre petites minutes, Randy de Puniet, qui menait le Bol, avait eu le temps d’établir le record du meilleur tour en course en 1’58’’386. Avant de devoir rejoindre son stand, sa Kawasaki SRC, victime d’un problème d’alimentation qui contraignait le Team à un abandon prématuré!

 


BOL D’OR 2017 -La N°2 Photo Jeff THIRY

 

Puis ce fut le tour de la Suzuki Endurance Racing Team, de perdre du temps pour des problèmes techniques, la nouvelle moto terminant finalement quatrième à l’arrivèe, puis enfin de la Honda du FCC TSR de commettre une faute rédhibitoire.

La chute de son pilote Alan Techer, qui du coup, rendait impossible tout espoir de victoire.

 

BOL-DOR-2017-La-HONDA-N°5-Photo-Jeff-THIRY

 

 

« Il fallait marquer des gros points » a résumé Mike Di Meglio, ex-Champion du monde de vitesse, vainqueur avec le Team GMT 94 Yamaha avec neuf tours d’avance sur le deuxième équipage.

L’expérience de l’équipe récemment  Championne du monde et de son manager Christophe Guyot a fait la différence

« Il fallait rester concentrés, tout donner du début à la fin et c’est ce que nous avons faits. Nous avons éliminé nos adversaires successifs pour atteindre notre objectif ».

 

Les BMW créent la surprise


BOL-DOR-2017-WEPOL-BMW-Motorrad-Team-photo-Jeff-THIRY

 

Les hommes du GMT 94 ont gagné leur duel avec la Honda du FCC TSR qui sera un sérieux adversaire tout au long de la saison.

« Nous avons mis la pression sur eux » a commenté David Checa..

Une tactique confirmée par Christophe Guyot qui a rendu hommage à ses pilotes :

« Ce sont des pilotes de vitesse, énergiques, talentueux et déterminés ».

La surprise de cette édition est venue des résultats des BMW et notamment de la moto du team Wepol BMW Motorrad by Penz 13.com, qui s’est classée deuxième après une course sage.

« Nous sommes très contents, a commenté le talentueux Markus Reitenberger, qui accompagnait deux pilotes débutants en Endurance, Alessandro Polita et Danny Webb.

Précisant:

« Nous sommes partis de la onzième place puis nous nous sommes retrouvés quatorzième suite à un problème moteur. Nous sommes ensuite remontés pour terminer second ».

 

BOL-dOR-2017 – Belle performance de l’èquipage fèminin- Photo Jeff THIRY

 

Le 81ème Bol d’Or a été très sélectif avec seulement 29 équipes à l’arrivée sur 59 au départ. Dont, divine surprise, l’équipage cent pour cent féminin « Girls Racing Team »

 

BOL-dOR-2017 – Léquipage féminin- Photo Jeff THIRY

 

Equipe qui s’est classé à une belle et excellente dix-neuvième place avec le N°…19!!!

Chapeau et RESPECT aux filles!

Et on l’a dit, ne pas oublier non plus, que l’Allemande Lucy Glöckner, dont le team termine quatrième, aura montré tout son talent, face à Sébastien Gimbert, qui lui a rendu un vibrant hommage.

 

BOL-DOR-2017-Tati-Team-Beaujolais-Racing-Photo-Jeff-THIRY.

 

En Superstock, la Yamaha Viltaïs Experience, Championne du monde en titre, n’a pu poursuivre sa série victorieuse et c’est la Kawasaki du Tati Team Beaujolais Racing qui l’a emporté après « une course parfaite » comme l’a souligné le team manager Patrick Enjolras.

En seconde position, la Kawasaki Team 33 Accessoires – Louit Moto devance sur le podium la Suzuki du Junior Team Le Mans Sud.

Ce 81ème Bol d’Or a été une belle réussite sous le soleil du Var, avec un excellent succès populaire et la présence de 68.000 spectateurs. Outre la compétition principale, les spectateurs ont pu assister aux courses également très animées du Bol d’Or Classic et du Bol d’Argent.

Les animations ont fait le plein et les différents villages modernes et vintage ont connu un beau succès.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos: Jean François THIRY


L equipage de la YAMAHA GMT victorieuse du BOL d’OR

LE CLASSEMENT GÈNÈRAL FINAL DU BOL D’OR

https://www.fimewc.com/wp-content/uploads/2017/09/Bol17_FinalResults.pdf

 

Bol d'Or FIM EWC Sport

About Author

gilles