INDYCAR : SPENCER PIGOT A TEMPS PLEIN EN 2018

 

 

En voilà un qui arrive à la finale de l’Indycar, à Sonoma le cœur léger! Après deux saisons partielles avec Carpenter, Spencer Pigot pilotera pour l’équipe à temps plein, en 2018.

 

Carpenter n’est pas une équipe comme les autres. Fin 2011, Ed Carpenter quittait Sarah Fisher, avec nombre de mécanos, pour créer sa propre structure. Il pilotait alors lui-même et s’imposa à Fontana.

En 2014, le patron décida de se limiter aux courses sur ovales. Mike Conway prenait sa voiture pour les circuits routiers. En 2015, il s’associa avec son ex-patronne, Sarah Fisher. Carpenter-Fisher alignait trois voitures : une pour Luca Filippi (qui avait remplacé Conway) et lui, une pour Josef Newgarden (le protégé de Fisher) et une pour JR Hildebrand, pour la manche de l’Indy 500 à Indianapolis.

En 2016, Fisher raccrocha pour cause de maternité et Carpenter hérita des trois voitures (le débutant Spencer Pigot remplaçant Filippi.) Newgarden, étincelant termina quatrième du Championnat.

En 2017, Newgarden fut happé par Roger Penske. Hildebrand récupéra sa voiture, sans convaincre (on y reviendra.) Bien que n’étant pas monté sur les podiums, Pigot fut mieux jugé par le patron.

Ainsi, pour 2018, Pigot va disposer de la voiture d’Hildebrand. A 23 ans, il aura pour mission de marcher sur les traces de Newgarden (qui tentera de décrocher un premier titre ce week-end.)

Champion de Pro Mazda 2013 et Champion d’Indy Lights 2014, « 404 Pigot » avait également remporté le volant « Team USA Scholarship » (comme Newgarden en son temps.)

Autant dire qu’il est LE grand espoir US de l’Indycar.

A suivre…

Ed Carpenter, lui, se garde les courses sur ovales sur l’autre voiture.

 

Copyright : Ed Carpenter Racing

 

Au jeu des chaises musicales, s’il y a un gagnant, il y a forcément un perdant!

JR Hildebrand était devenu tricard dans les paddocks, fin 2013. Prompt à plier des monoplaces et à accuser la terre entière (sauf lui-même), ce n’était pas avec un unique podium en trois saisons qu’il pouvait contrebalancer son caractère…

Carpenter fut donc le seul à lui donner une chance…

Après plusieurs piges à Indianapolis, il devenait pilote à temps-plein pour 2017. Ca devait être la fin du purgatoire pour le Champion d’Indy Lights 2009.

Mais c’est un Hildebrand bouffi et plutôt apathique qui débarque dans les paddocks. Avec deux podiums, l’ex-espoir est persuadé d’avoir fait une saison honnête.

Non seulement, il découvre que Pigot récupère sa voiture, mais il n’est même pas cité. D’ordinaire, les équipes se fendent d’un « Nous remercions untel pour sa collaboration et lui souhaitons une bonne continuation ».

Là, rien du tout !

Au soir de Sonoma ce dimanche, Hildebrand sera de nouveau au chômage et les équipes ne se bousculent pas pour l’embaucher…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : Ed Carpenter Racing

 

Copyright : Ed Carpenter Racing

 

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE