F-1: TROC ENTRE Mc LAREN & TORO ROSSO?

 

 

 

 

En cette fin d’été, alors que tout était calme en F1 parce que tout semblait figé au sein des écuries de pointe et ce en vue de la saison 2018, voilà que les Teams Mc LAREN et TORO ROSSO, soudainement et à la surprise générale, font la ‘Une’ des médias!

Non pas à cause de résultats tonitruants, loin s’en faut, mais bel et bien à cause… du  jeu de chaises musicales, dans lequel ils semblent ensemble être engagés…

Certes, les rumeurs d’intention de divorce entre Mc LAREN et son motoriste HONDA  circulaient depuis un certain temps, mais de là à s’attendre à un tel bouleversement, il y avait de la marge.

Lié par contrat au motoriste HONDA  jusqu’au terme de la saison 2019 et face aux performances épouvantables enregistrées depuis trois saisons, suite au manque de puissance et de fiabilité de l’unité motrice fournie par son partenaire Nippon, l’ècurie Britannique Mc LAREN, la deuxième plus ancienne écurie en F1,se voyait dans l’obligation de réagir dans l’urgence car ses partenaires et financiers aussi commencent à douter des futures performances du moteur Japonais .

 

F1-2017-Mc-Laren-Honda- Un divorce imminent et l’espoir de garder Alonso-©-Manfred-GIET.

 

Et comme l’ancien double Champion du monde, l’Espagnol  Fernando ALONSO, son pilote phare, ne cessait de mettre la pression depuis deux mois, le nouveau patron du célèbre Team de Woking, Zak BROWN, n’avait d’autre solution que de ne plus tergiverser plus longtemps dans l’optique de trouver une motorisation qui lui assurerait de retrouver et les avant-postes au sein de la hiérarchie du cosmos F1 et de garder et conserver son pilote vedette, lequel menace de filer en Indycar, emballé par ses débuts en mai dernier lors de l’èpreuve-reine, les célèbres 500 Miles à Indy.

MERCEDES et FERRARI ayant déjà déclinés poliment leur intention d’équiper l’écurie Britannique à court terme, pour sauver le soldat Mc LAREN, ne restait plus que la solution RENAULT, puisque Zak BROWN laissait manifestement paraître entre les lignes, qu’il souhaitait laisser les Japonais à leur baguettes, bien èvidemment toutes autres que magiques!

Restait à trouver un autre motoriste en capacité de les fournir et ce en plus du nœud gordien au niveau du contrat, obstacle majeur compte tenu de l’indemnité à devoir débourser par Mc LAREN en cas de rupture.

MERCEDES comme FERRARI ayant déjà laissé sous-entendre qu’ils ne seraient pas preneur pour motoriser Mc LAREN en cas de rupture avec HONDA, restait le motoriste Français RENAULT.

Lors du dernier GP d’Italie à Monza, le Motorhome Mc LAREN prit des allures de… foire aux ragots, alors que l’on ne cessait de se passer la clinche!

 

Jean TODT – FIA

 

Yusuke HASEGAWA (Honda), Helmut MARKO (Toro Rosso), Cyril ABITEBOUL (Renault) et même Jean TODT (FIA) se réunirent avec Zak BROWN et Eric BOULLIER (McLaren) afin de trouver une solution qui permettrait non seulement de dénouer le problème mais surtout de contenter toutes les parties concernées.

Ces réunions de négociations et de conciliations à Monza semblent en tout cas avoir porté leurs fruits.

 


Carlos-Sainz-monnaie-déchange-entre-Toro-Rosso-Mc-Laren-et-Renault-©-Manfred-GIET.

 

Et tout laisse à croire que le motoriste HONDA serait d’accord de résilier son contrat avec MC LAREN pour filer chez… TORO ROSSO, en 2018, et selon certaines sources, il n’est même pas exclu qu’à court terme, HONDA ne rachète  à l’homme d’affaires Autrichien Dietrich MATECHITZ, TORO ROSSO, le mécène fondateur de la firme RED BULL pour revenir en F1, et ce comme constructeur à part entière au même titre que FERRARI, MERCEDES et RENAULT.

De son côté l’écurie McLAREN fournirait TORO ROSSO, en boîtes de vitesse pour permettre à l’unité motrice japonaise de fonctionner en harmonie dans le châssis TORO ROSSO, un deal qui ferait partie de l’accord au niveau de la rupture de contrat consentie de commun accord.

En parallèle, Mc LAREN bénéficierait du bloc V6 hybride de Viry-Châtillon .

 

Carlos-SAINZ-Jr-retour-chez-Renault©-Manfred-GIET

 

Dans le même temps, le Team RENAULT se serait assuré d’engager l’un des pilotes TORO ROSSO, l’Espagnol Carlos SAINZ Jr, sur qui l’écurie Française, basée à Enstone avait déjà des vues en 2016 et qui servirait en quelque sorte de monnaie d’échange dans ce carrousel aux bonnes affaires.

Un deal où tout le monde sortirait gagnant: Mc LAREN avec enfin un moteur conforme à ses ambitions, TORO ROSSO & RED BULL qui trouverait un apport financier non négligeable par l’apport de HONDA, RENAULT qui retrouverait un pilote du même niveau que Nico HULKENBERG et enfin la FIA qui s’y retrouverait en évitant peut-être au motoriste HONDA de quitter le bateau… F1!

 


Jolyon PALMER-Renault-la-fin d’une aventure-©-Manfred-GIET

 

L’officialisation de ce troc à grande échelle semble imminente et pourrait intervenir lors du prochain GP de Singapour ce week-end et à propos duquel il se murmure même que Carlos SAINZ Junior, pourrait déjà prendre place dans le baquet de la RENAULT RS 17 en lieu et place du décevant Jolyon PALMER tandis que l’espoir Français Pierre GASLY pourait prendre la place vacante de SAINZ chez TORO ROSSO!

 


SUPER FORMULA 2017- AUTOPOLIS – Victoire du jeune pilote Français Pierre  GASLY

 

Alors tout celà n’est-il que fabulation ou réalité?

La solution de l’énigme devrait en tout cas tomber incessamment sous peu, selon la bonne vieille formule:

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil…

 

Manfred GIET

Photos : PUBLIRACING

 

 

Evenements F1

About Author

gilles