BELLE SECONDE PLACE EN LMP2 POUR ALPINE A MEXICO EN WEC

 


WEC-2017-  L’ALPINE termine seconde.

 

Signatech Alpine réussit sa rentrée, lors de la cinquième manche du Championnat du monde d’endurance WEC, avec une belle deuxième place à Mexico

Très performante pour la rentrée du mondial WEC, l’équipe Signatech Alpine termine deuxième ce dimanche, sur l’autodrome des frères Ricardo et Pedro Rodriguez, de la catégorie des LMP2, aux 6 Heures de Mexico.

Après avoir signé la pole position, le trio Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et André Negrão obtient le meilleur résultat de l’Alpine A470 N°36, cette saison.

Dès les premiers essais libres, Signatech Alpine donnait le ton en réalisant le meilleur temps d’une séance où la piste était successivement détrempée, humide et sèche!

Le travail en vue d’optimiser les réglages de la voiture, se poursuivait lors des deux autres séances d’entrainement.

 

ALPINE-A-470-  Nicolas LAPIERRE-  Photo  Thierry COULIBALY

 

Pour les qualifications, c’et la paire avec le Brésilien André Negrão et le Français Nicolas Lapierre qui était chargé d’emmener l’Alpine A470, à la limite sur l’autodrome des frères Rodriguez. Maitrisant leur sujet, les Bleus confirmaient avec le meilleur chrono LMP2, 1’32 »809, leur bonne forme et décrochaient la première pole position 2017 de leur Alpine, avec 3/10ème de marge sur leur plus proche rivale, l’Oreca 07 du DC Racing de l’équipage avec Ho Pin Tung, Oliver Jarvis et Thomas Laurent, seconds en 1’33 »105 !

 

Le dèpart en LMP2  –   Photo Gerardo ISOARD.

 

 

Dimanche midi, le ciel était encore gris lorsque les voitures s’élançaient pour cette cinquième manche du WEC 2017.

À trois de front au premier freinage, les pilotes du LMP2 enflammaient l’ambiance dans les tribunes! Nicolas Lapierre conservait l’avantage, mais il cédait vite la tête à Bruno Senna dans le cockpit de la Vaillante Rebellion N°31.

Désireux de préserver le potentiel de ses pneumatiques et de la voiture pour ses équipiers, le pilote Alpine ne cherchait pas à résister inutilement au jeune Britannique Alex Lynn, au volant lui de l’Oreca N°26 du G-Drive, qui le passait avant le premier arrêt.

 


Mexico 2017 L’ORECA 07 du G Drive

 

Gustavo Menezes, le jeune Américain sacré Champion du monde LMP2 en 2016 avec Lapierre et Stéphane Richelmi, s’installait alors au volant et pour un double relais. Lors de la seconde partie de sa mission, le Californien se lançait à l’assaut de la deuxième place de Roman Rusinov  qui se trouvait au volant de l’Oreca N°26.

Il finissait par trouver l’ouverture… avant d’être contraint de rendre sa position par la direction de course, qui avait jugé sa manœuvre trop audacieuse!

 

WEC-2017-L’ALPINE va finir seconde en LMP2 à Mexico -Photo Gerardo ISOARD.

 

Puis André Negrão, prenait le relais, peu avant la mi-course, franchie en quatrième position à la défaveur des ravitaillements. Le Brésilien avait finalement raison de Rusinov, puis il gagnait encore une position supplémentaire face au très expérimenté Jean-Éric Vergne aux commandes, lui de l’Oreca N°24.

À 1h30 de la fin de course, au moment où Nicolas Lapierre venait de reprendre le volant, l’Oreca N°24 et la Vaillante Rebellion N°31, menaient avec moins de trente secondes d’avance sur l’Alpine.

Nicolas produisait son effort jusqu’à l’ultime vague de ravitaillements. Il récupérait donc la deuxième place, juste devant un brillant et très performant Ben Hanley,  à son tour dans le baquet de la N°24.

Attaqué par ce dernier, Lapierre était contraint de court-circuiter un virage pour éviter l’accrochage. Il lui était alors demandé par la direction de course de laisser repasser son rival.

L’ultime rebondissement survenait à moins de cinq minutes du drapeau à damiers…

 


WEC-2016-MEXICO- VAILLANTE REBELLION N°31 – Photo Gerardo ISOARD.

 

Alors que l’une des Vaillante Rebellion, la N°31, filait vers une victoire amplement méritée, avec son trio de pilotes, formè des Français Nicolas Prost et Julien Canal, qu’épaule le très performant Brésilien Bruno Senna, en partant en tête-à-queue, Hanley vraiment incisif, permettait à Lapierre de récupérer une deuxième place, synonyme de gros points pour consolider la troisième place au classement général des Équipes de la catégorie LMP2.

 

WEC 201 –  L’équipe ALPINE

 

Au baisser du damier, Bernard Ollivier, Directeur général-adjoint d’Alpine, confiait:

« Je veux d’abord saluer la performance d’André et Nicolas en qualifications. Cette première pole position en 2017, met en évidence notre compétitivité. Dans ce contexte, nous espérions le meilleur pour la course. Nous terminons deuxièmes en sachant pourquoi nous n’avons pas gagné! Nous avons perdu du temps en début de course avec une stratégie moins agressive que celle des futurs vainqueurs, puis en ayant des difficultés à dépasser sur ce circuit sinueux. Pour compenser cela, les pilotes et les mécaniciens ont fait preuve de beaucoup de volonté pour gagner des secondes sur la piste et dans les stands. Nous pouvons être satisfaits d’enregistrer notre meilleur résultat de la saison. C’est encourageant pour les prochaines épreuves. »

A ses côtés, Philippe Sinault, le Team principal de Signatech Alpine, poursuivait:

« Je retiendrai en premier lieu qu’il s’agit de notre meilleur résultat de l’année. La pole position a démontré que la performance est bien là. Il faut reconnaître que la stratégie de la Rebellion N°31 était meilleure que la nôtre. Nous avons rectifié le tir dès la fin du premier relais, mais l’écart était déjà significatif. Ensuite, Gustavo est resté coincé pendant 29 tours derrière Roman Rusinov (Oreca N°26 du G-Drive). Cela nous coûte une trentaine de secondes et peut-être la victoire. Une fois passée la déception de n’être ‘que’ deuxièmes, nous pouvons tirer un bilan positif de ce premier déplacement hors d’Europe. Pour sa première course avec l’équipage N°36, André a répondu présent. Le trio qu’il forme avec Nicolas et Gustavo nous place dans une bonne dynamique pour la suite de la saison. »

 

PAROLES DE PILOTES

WEC-2017- Les pilotes de l’èquipe ALPINE

 

Nicolas Lapierre nous expliquait:

« C’est globalement un bon résultat pour l’équipe, avec une performance solide et une bonne intégration d’André à l’équipage. Nous avons passé une bonne partie de la course à essayer de rattraper la N°31, qui était plus rapide en début de course. L’écart s’est stabilisé et nous sommes revenus sur la fin, mais pas suffisamment pour les inquiéter. Bravo à l’équipe de mécaniciens, qui a été la plus rapide dans les stands aujourd’hui! J’espère que nous serons bientôt de retour sur la plus haute marche du podium! »

Gustavo Menezes, enchaînait et précisait:

« C’était un week-end particulièrement intense. Nous étions confiants avant le départ et nous avons été un peu surpris de ne pas avoir un meilleur rythme en course. Tout au long de ces six heures, nous nous sommes bagarrés pour revenir sur la tête. Nous avons longtemps été deuxièmes, puis troisièmes avant d’avoir un petit coup de pouce du destin pour récupérer notre place. Nous avons maintenant deux semaines pour préparer Austin, mon rendez-vous à domicile ! »

Cependant qu’André Negrão, concluait:

« J’ai donné tout ce que j’ai pu lors de mes deux relais! Les conditions n’étaient pas idéales, il faisait très chaud lorsque j’étais au volant et je pense que cela accentuait le survirage. Au début, je n’ai pas trop attaqué car je voulais préserver mes gommes sur les deux relais. Plus je me rapprochais de la fin et plus j’attaquais, je voulais vraiment donner mon maximum pour l’équipe. »

Désormais, le Championnat du Monde d’Endurance WEC, se poursuivra dans deux semaines à Austin au Texas aux États-Unis.

 

Roamhy HERAS

Photo : Gèrardo ISOARD ARRANGOIZ et TEAM

WEC-2016-MEXICO-VAILLANTE-REBELLION-N°31-Photo-Gérardo-ISOARD.

LE CLASSEMENT DES SIX HEURES DE MEXICO EN LMP2

 

1. Vaillante Rebellion n°31 – 219 tours

2. Signatech Alpine Matmut n°36 à 26’’091

3. CEFC Manor TRS Racing n°24 à 5’’562 de la 36

4. G-Drive Racing n°26 à 35’’885 de la 24

5. Vaillante Rebellion n°13 à 1 tour

6. Jackie Chan DC Racing n°37 à 1 tour et 2’’497

7. TDS Racing n°28 à 1 tour et 19’’241

8. CEFC Manor TRS Racing n°25 à 1 tour

9. Jackie Chan DC Racing n°38 à 6 tours

 


WEC-2016-MEXICO-ORECA-07-du-JACKIE-CHAN-N°38-Photo-Gérardo-ISOARD

 

LE CLASSEMENT DU TROPHÉE D’ENDURANCE LMP2

 

1. Jackie Chan DC Racing (N°38) : 118 points

2. Vaillante Rebellion (N°31) : 95 points

3. Signatech Alpine Matmut (N°36) : 76 points

4. Jackie Chan DC Racing (N°37) : 59 points

5. G-Drive Racing (N°26) : 58 points

6. CEFC Manor TRS Racing (N°24) : 55 points

7. Vaillante Rebellion (N°13) : 36 points

8. TDS Racing (N°28) : 27 points

9. CEFC Manor TRS Racing (N°25) : 20 points

FIA WEC

About Author

gilles