EN ENDURANCE MONDIAL WEC, ALPINE A DES AMBITIONS AU MEXIQUE.

 

 

24-HEURES-du-MANS-2016-ALPINE-A460-la-N°36-Photo-Emmanuel-LEROUX

 

Rentrée ce week-end à Mexico pour les concurrents du Championnat du Monde d’Endurance WEC 2017, sur le Circuit des Frères Rodriguez à Mexico City, qui disputent leur cinquième manche de la saison, aprè Silvertone, Spa, le Mans et le Nürburgring.

Parmi toutes les équipes, l’Écurie Française Signatech Alpine, Championne en titre de la catégorie LMP2, actuellement troisième au Classement provisoire, y fait sa rentrée au Mexique avec de solides ambitions

Après la trêve estivale, le Championnat du Monde d’Endurance WEC. reprend donc ses droits avec cette épreuve des ‘6 Heures de Mexico’.

Cette course marque le début d’une longue et lointaine tournée «Outre-Mer» qui se poursuivra aux USA, au Japon, en Chine et enfin dans l’Île de Bahreïn.

Actuellement troisième du Classement Équipes LMP2, Signatech Alpine engage une seule Alpine A470, la N°36 avec un équipage composé désormais du Français Nicolas Lapierre,  de l’Amèricain Gustavo Menezes et du Brésilien André Negrão.

 

24-HEURES-du-MANS-201-ALPINE-A-460-Nicolas-LAPIERRE-Photo-Thierry-COULIBALY-

 

De Silverstone au Nürburgring, en passant par Spa-Francorchamps, Le Mans et le prestigieux Nürburgring, le Championnat du Monde d’Endurance WEC a débuté sur les circuits les plus célèbres d’Europe. Après sept semaines de pause – le temps de réviser les voitures avant de les expédier de l’autre côté de l’Atlantique – la rentrée a lieu à Mexico City, sur l’autodrome des Frères Pedro et Ricardo Rodriguez.

L’Équipe Signatech Alpine retrouvera avec plaisir la ferveur et la passion des Mexicains pour le sport automobile. L’an passé, la course s’était déroulée ans une ambiance survoltée, avec un final à suspense pour la victoire en LMP2. L’Alpine A460 N°36 avait terminé deuxième… à moins de deux secondes des vainqueurs

 

WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-N°36-Photo-Gérardo-ISOARD

 

Douze mois plus tard, la bagarre est toujours aussi intense dans la catégorie. À mi-saison, Signatech Alpine occupe la troisième place du Classement Équipes, à treize points du deuxième. Sachant qu’il reste tout de même encore a bagatelle de 130 points, lors de cette seconde moitié de saison, tous les scénarios restent envisageables pour les Champions du Monde en titre !

À Mexico, l’équipage de la N°36 sera constitué du Français Nicolas Lapierre, de l’Américain Gustavo Menezes et du Brésilien André Negrão. Après avoir débuté la saison sur l’Alpine A470 nN°35, le Brésilien se voit récompensé de ses performances, en rejoignant l’équipage tenant du titre. Nicolas, Gustavo et André aborderont le week-end Mexicain avec des ambitions élevées et la victoire en ligne de mire

 

 

WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-N°36-Photo-Gérardo-ISOARD

Une des clés du succès reposera sur la capacité de l’équipe à adapter les réglages aux conditions atmosphériques car à 2200 mètres d’altitude, la raréfaction de l’oxygène influe sur la performance du moteur, mais également sur l’aérodynamique et le refroidissement des freins. Comme toujours, la gestion des pneumatiques sera également à prendre en compte, surtout s’il fait chaud…

 

BERNARD-OLLIVIER-photo-Gilles-VITRY.

Questionné Bernard Ollivier, Directeur Général-Adjoint d’Alpine, explique :

« Nous sommes toujours heureux de nous rendre au Mexique, un pays important dans l’histoire d’Alpine : entre 1964 et 1974, près de sept-cents Dinalpin y ont été fabriquées sous licence. Il nous reste cinq courses à disputer cette saison et nous allons nous bagarrer sur chacune d’entre elles, en étant prêts à saisir la moindre opportunité. J’ai le sentiment que les ‘6 Heures du Nürburgring’ ont marqué un tournant dans notre saison et que nous avions sensiblement progressé dans tous les domaines, y compris la gestion des pneumatiques. J’espère donc que nous nous appuierons sur cela pour poursuivre sur la même lancée. Nos pilotes, plus soudés et motivés que jamais, seront un atout de taille. L’opposition en LMP2 est telle que le challenge est difficile, mais c’est justement cela qui nous motive. »

 

Stand-ALPINE-SIGNATECH-PHILIPPE-SINAULT – Photo Éric REGOUBY

 

Pour sa part, Philippe Sinault, Team principal de la formation Signatech Alpine, enchaîne et précise :

« Dès notre retour du Nürburgring, l’équipe a préparé le matériel pour cette longue tournée en Amérique, en Asie et au Moyen-Orient. En moins de trois mois, la seconde partie de la saison sera intense et nous nous sommes bien préparés pour cela. Pour commencer cette série de courses, le circuit de Mexico est à part Avec l’altitude, la raréfaction de l’oxygène impose d’adapter les réglages du moteur et du châssis. Nous nous attendons à une bagarre intense et à des écarts très serrés dès les qualifications. Les dépassements étant relativement difficiles sur ce tracé, il faudra être bien qualifié pour rester dans le bon wagon dès les premiers tours. Je suis confiant sur l’association entre Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et André Negrão. Depuis le début de la saison, André a non seulement brillé par son niveau de performance, mais aussi par de grandes facultés d’adaptation. Nos ambitions sont élevées et nous serions déçus de ne pas terminer sur le podium dimanche soir. »

Les concurrents du WEC prendront la piste pour la première fois ce vendredi après-midi. Après deux autres séances d’essais libres, les qualifications  e dérouleront elles samedi en début de soirée.

Le départ des 6 Heures de Mexico étant donné ce dimanche à 12 h 00 heures locale (GMT-5) soit 17 heures en France.

 

Roamhy HERAS MACHOÏR

Photos :
Gèrardo ISOARD
Thierry COULIBALY-Éric REGOUBY-Emmanuel LEROUX et Gilles VITRY

 

WEC-2017- ‘ALPINE-A-460 N°36-

PROGRAMME

VENDREDI 1er SEPTEMBRE

17h15 : essais libres 1 (90’)

SAMEDI 2 SEPTEMBRE

09h30 : essais libres 2 (90’)

13h45 : essais libres 3 (60’)

18h20 : qualifications LMP1 / LMP2 (20’)

DIMANCHE 3 SEPTEMBRE

12 h 00 : 6 Heures de Mexico

FIA WEC Sport

About Author

gilles