EN ‘VdeV’, À JARAMA, LE RETOUR D’UNE TRADITION POUR CÉLÉBRER LA RENTRÉE.

 

 

 

« Les concurrents des ‘VdeV Endurance Series’ n’attendront pas la rentrée des classes pour reprendre le chemin des circuits !

Si certains ont profité d’une trêve estivale bien méritée, d’autres se sont d’ores et déjà dégourdis les roues lors de sessions d’entraînement pour se préparer à l’un des grands rendez-vous de la saison, celui du retour du VdeV sur le magnifique tracé de Jarama, du 1er au 3 septembre.

Autrefois escale incontournable de la série, il n’avait plus figuré au calendrier depuis 2010 et c’est un plaisir pour nous, autant qu’un honneur, de nous produire à nouveau sur cette piste désormais totalement rénovée.

Ce circuit Madrilène propose en effet un challenge sportif absolument extraordinaire, tant pour les prototypes – LMP3 et CN -, que les GT et les monoplaces, tous présents en nombre, et ce n’est pas sans une certaine impatience que nous attendons tous de prendre place dans le paddock de Jarama.

Le soleil de l’Espagne participera grandement à ce que cette rentrée soit une fête, et toute l’équipe de V de V Sports vous attend comme toujours nombreux pour vivre ensemble ce moment de sport et de convivialité.

 

 Éric Van de Vyver

4 Heures Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV V de V

LMP / PFV : Le Graff a soif de conquête

VdeV 2017 Au PAUL RICARD, la LIGIER du Team TROUILLET – Photo Frèdèric LEMAIRE

 

Régularité et fiabilité sont les maîtres mots de l’Endurance, et la recette a jusqu’à présent été parfaitement appliquée par l’écurie Graff qui caracole à ce jour en tête du classement LMP3 avec sa Ligier JS P3 confiée au trio Trouillet, Gauvin, Deguffroy.

Le prototype qui arbore le N°39, n’a toujours pas goûté aux joies de la victoire, mais compte sur ce déplacement à Madrid pour ouvrir son compteur 2017.

Les prétendants sont cependant nombreux et l’on soulignera notamment, dans le clan Ligier, la soif de nouveau succès de la N°9 du Duqueine Engineering de la paire Legeret, Panciatici, des N°22 et N°33 de l’équipe Polonaise Inter Europol Competition de Smiechowski et Still (deux pilotes respectivement econd et troiième au classement) et de Scheuschner- Bourgois, ou de la N°93, l’équipe d’Olivier Virole, N’Race qui aligne son duo de Gentlemen, Pierre Fontaine et Christophe Decultot et qu’épaule avec brio, le toujours très performant  jeune espoir Jordan Perroy, qui avait signé la pole à Dijon, fin juin.

 

VdeV-2017-BARCELONE-La-LIGIER-JSP3-de-léquipe-N-RACE-Photo-Maurice-CAMUS.

 

L’équipe Francilienne alignera pour l’occasion une deuxième auto, sous la bannière Racing for Poland by N’Race, pour le duo Romecki-Blicharski.

Deux Norma M30 partiront quant à elles en quête de leur première victoire, à savoir la N°8 engagée par le Duqueine Engineering pour le duo Borga-Enqvist et la N°20 du DB Autosport du trio Foubert, Wolff, Maulini.

Wintec, avec la Ligier N°7 de Neveu, Héry, Denis, enfin, tentera de rester invaincue en Prestige.

 

VdeV-2017-BARCELONE-GINETTA-G57-victorieuse-Photo-Maurice-CAMUS

 

Les Ginetta G57 seront pour leur part à l’honneur au sein du plateau PFV, et l’on pense tout particulièrement à la N°52 du Simpson Motorsport de Sanders-Fielding, deux pilotes qui se sont d’ores et déjà imposés cette année et qui figurent comme des références dans le giron du constructeur Britannique.

Ce Team, comme à Barcelone et sur le Circuit Paul Ricard, retrouvera sur sa route une Renault RS. 01 Trophy, le très performant prototype Français qui sera pour l’occasion engagée par le Team DEMJ pour Sarraich, Mugelli, Crapiz.

 

GT / Tourisme : L’impossible pronostic

VdeV 2017 Avant JARAMA,  CMR wth Sport Garage, leader du GTV1

 

À l’image du Graff en LMP3, CMR with Sport Garage, grâce à sa constance sur le podium depuis le coup d’envoi, domine le Classement général du GTV1. L’œuvre de la Ferrari 458 GT3 N°44 de Mouez-Loger qui devancent aujourd’hui les Champions en titre, le trio Pagny-Perrier-Bouvet, associés à bord de la Ferrari F 488 GT3 N°1 de l’équipe Visiom.

 

VdeV-2017-DIJON- La FERRARI N°1 des tenants du titre

 

Une nouvelle fois, la catégorie ne manquera pas de piment, car ces deux modèles seront opposés à d’autres GT aussi belles que performantes.

On pense notamment à la Lamborghini Huracan GT3 N°46 de chez AB Sport Auto, victorieuse à Portimao avec Teneketzian-De Narda, la Porsche 991 GT3 R N°76 IMSA Performance de la paire Narac-Cornac, qui ouvrit à Barcelone en mars, le palmarès 2017, ou encore la Renault RS. 01, N°11 AB Sport Auto de Van de Vyver- Thybaut, prétendante dans la catégorie Prestige.

 

VdeV-2017-PAUL-RICARD-LA-SOLUTION-F-de-CHARRIOL-Photo-Maurice-CAMUS.

 

Tout ce petit monde devra par ailleurs se méfier de la SF17 V8 Charriol N°96 Solution F, alignée par l’ingénieur Hugues Baude en S1, pour Charriol-Ollivier-Pourquie, qui réalisa une entrée en matière tonitruante à Dijon.

 

4 Heures Endurance Proto V de V : A qui le tour ?

VdeV-2017-DIJON-La-NORMA-N°6.

 

Si le début de saison tourna clairement à l’avantage du trio de la Norma M20 FC N°2 TFT, vainqueur coup sur coup à Barcelone puis Portimao, le trio Vilarino-Ferté-Illiano, rencontra depuis une sérieuse opposition.

A commencer dans son propre camp, puisqu’après s’être montrés de sérieux prétendants à la victoire, l’équipage Bazaud-Thirion-Caillon, au volant de la N°6 TFT, concrétisa en Bourgogne pour se hisser à la deuième place du classement et à la 1ère du Prestige.

La Norma N°22 du DB Autosport de Delafosse-Vaucher-Accary, l’emporta quant à elle dans le Var et complète le tiercé de tête.

Le circuit de Jarama réussira-t-il toutefois à la N°8 TFT de Capillaire-Creed-Melnikov ? L’Espagne semble leur convenir, puisqu’ils signèrent la pole à Barcelone.

 

VdeV-2017-DIJON- La NORMA de l’èquipe-PALMYR, la N°40

 

Citons néanmoins, dans le clan Palmyr, les velléités de Mondolot-Zollinger-Thuner, toujours en embuscade depuis le coup d’envoi de la saison.

Sans oublier, chez CD Sport, ceux de la N°14 de Bole-Besançon-Scheier-Taittinger, malchanceux, mais qui ont soif de revanche !

En Prestige, enfin, citons également la N°5 de TFT (Cimadomo-Rihon-Phillips), la N°9 du Graff (Marroc- Trouillet-Fort), la N°31 de CD Sport (Cochet- Kirchdoerffer-Faure), les N°41 et 42 de l’Equipe Palmyr (Croullet-Rosati et Kubryk-Faggionato), la N°49 IF Motorsport (Dunn-Wilson), la N°66 du RC Formula (Richard-Papin-Pedraza) ou encore la N°67 du Lamo Racing Car (Gary et Remy Striebig-Raffin).

Faites vos jeux !

Sprint CN : Fin de série pour Cannard ?

VdeV 2017 – DIJON – Dèpart de FUNYO.

 

Invaincu depuis le meeting organisé sur le Circuit ‘Paul Ricard’, Nicolas Cannard du HMC Racing, a pris le large au classement face à son rival Jean Quelet d’AGR Bleu Mercure.

Au jeu des décomptes qui vaudront en fin de saison, l’avantage revient cependant aujourd’hui à ce dernier qui montra en Espagne, lors de la manche d’ouverture, que l’air du pays lui réussit plutôt bien.

Christophe Girardot et Cédric Gardin, tous deux membres de l’armada AGR Bleu Mercure, restent néanmoins en embuscade, et seront rejoints pour l’occasion par Aurélien Robineau, de retour avec des prétentions de victoire, tout comme Frédéric Fauchère de Wintec, qui étincela à Portimao.

 

VdeV-2017-RENAUD-MALINCONI- -MAURICE-CAMUS.

 

Dans les rangs de la catégorie F5, Renaud Malinconi de l’équipe Total Cloud reste, comme Cannard, sur une impressionnante série victorieuse, mais Marc-Antoine Dannielou du Défi Auto Solidaires En Peloton, détient toujours les commandes et n’a pas ménagé sa peine, cet été, pour se préparer à ce rendez-vous de rentrée.

Alexandre Barbiat de Fun’driver, sera également à surveiller, tout comme Jennifer Michel d’AGR Bleu Mercure, installée au pied du podium général provisoire, et l’Israélien Dekel Naar du Lamo Racing Car, qui complète le Top-5.

Avec 36 prototypes Funyo sur la grille, le spectacle ne manquera pas !

 

Single Seater : Dans la famille Hériau…

VdeV-2017-Monoplace-au-Paul-Ricard.

 

… Je voudrais d’abord le fils, Gilles. Grâce à son bon début de saison, le fer de lance de Formula Motorsport domine le Classement avec une avance conséquente sur Laurents Hörr du Dutt Motorsport.

Mais grâce à son premier succès en Bourgogne, Moritz Müller-Crepon d’Heuri Rennwagen, est remonté au troisième rang, au détriment d’Erwin Creed du Formula Motorsport, et tentera d’ajouter une nouvelle ligne à son palmarès.

C’est également l’objectif de Diego Bertonelli du TS Corse, d’ouvrir le sien, tandis qu’Alexis Carmes du Lamo Racing Car, essayera d’accrocher son premier podium, à l’image d’Hugo Carini d’Hervé David Racing.

En Gentleman, « Lebreton » du Formula Motorsport, souhaite marcher dans les traces de son fils Gilles Hériau, mais devra comme toujours prendre la mesure de Pietro Peccenini du TS Corse, lequel s’est bien préparé en Italie, fin juillet, pour sa première à Jarama.

Citons enfin, parmi les francs-tireurs, des pilotes du calibre de Thierry Aymard et de Grégory Choukroun , tous les deux du Lamo Racing Car ou de Karl Pedraza du RC Formula).

 

Stéphane ENOUT

Photos :
Hugues LAROCHE – Maurice CAMUS – Frédéric LEMAIRE

 

 

V de V

About Author

gilles