MOTOGP 2017 : LE CV. DE LÜTHI, ENFIN EN MOTOGP EN 2018 !

 

 

Donc, VDS a recruté Tom Lüthi pour rouler en MotoGP 2018 avec Franco Morbidelli, le team de Marc Van de Straten récupère ainsi les deux premiers du Moto2 cette année, qui dominent la cylindrée et de loin.

Quant à Tom, pilote archi sympa que je connais un peu, il a tellement roulé, et bien roulé en Moto2 durant toutes les années où il a été pris dans l’étau de cette cylindrée de m.., j’écris depuis deux ans qu’il doit monter en MotoGP, c’est ENFIN fait !

Il sera donc pilote privé, le statut de satellite est réservé au team LCR, de Crutchlow et Nakagami.

 

 

Statut qu’a refusé avec arrogance un Miller en qui Honda a cru au point de le faire passer direct du Moto3 eu MotoGP. Miller n’a pas arrêté de décevoir, certes il a gagné un  GP mais cette année là, sous une pluie immonde genre bouse de vache tellement ça glissait, Marquez jouait le titre et avait laissé passer l’impétueux,  préférant prendre vingt points qu’une gamelle à se disputer avec un pilote qui n’est pas du sérail…

Miller dégage de l’univers Honda, voici la vraie relève.

Tom Lüthi ?

Un point sur sa brillante carrière, un peu ignorée du grand public comme tout ce qui e passe en Moto2, on rappelle que le boss de Yamaha Factory avait dit qu’il ne comprenait pas que Zarco n’ait pas été repéré plus tôt alors qu’il était double Champion du Monde !

Tom est né en Suisse, un vrai suisse né à Linden, près d’Emmental, dans le canton de Berne !

Sa carrière, comme celle de Zarco, commence en pocket bike, puis il arrive en GP. à plein temps en 2003.

Sa première victoire en 125 est au GP. de France ! On est en 2005.

 

CHAMPION DU MONDE 125

 

Puis ça se passe très bien, il termine Champion du Monde devant Mika Kallio !

Ensuite c’est le deux et demi à partir de 2007 et Tom a la malchance, même s’il roule Aprilia, de figurer dans cette cylindrée avec Jorge Lorenzo qui prend deux fois le titre mondial avant de monter en MotoGP !

C’est sûr que pour se faire connaître c’est râpé !

En plus il est Suisse, et les GP. de vitesse sont une spécialité italienne, espagnole ensuite, bref les sponsors ne se précipitent pas.

Puis c’est le Moto2 à partir de 2010, avec un cadre Moriwaki d’abord, puis Suter (Eskil Suter est un ex pilote suisse de GP…), puis sur un Kalex à partir de 2015.

Durant toutes ces années, en sept saisons donc, Lüthi sera toujours dans le Top 5, à chaque course, à l’exception d’une fois.

 

LA LUTTE AVEC ZARCO EN 2016

 

C’est dire le talent du garçon…

En 2016, il gagne quatre fois et termine derrière Zarco…

Pas de bol le mec, rouler deux années contre Lorenzo et deux contre Zarco !

Cette année, il en est à neuf podiums sur onze GP courus,  avec une victoire à Brno, il est deuxième à 26 points de Morbidelli c’est dire s’il est guerrier notre helvète ami…

Il a aussi un peu tâté du MotoGP en test sur une KTM.

Mais ce coup-là c’est le bon.

 

 

Marc Van den Straten le boss du Team qui confie et explique:

« Nous avions plusieurs options pour trouver le pilote que nous cherchions pour compléter notre équipe MotoGP2018. Tom Lüthi a été un choix unanime bien qu’il n’ait jamais couru dans cette catégorie. Il a été Champion du Monde en 125 et sa régularité durant ses sept saisons en Moto2est toujours simplement incroyable, puisque son plus mauvais résultat est une sixième place en 2013. Sinon, il a toujours fini dans le top cinq. Il est toujours dans le coup en Moto2 et cette année encore c’est lui qui donne le plus de mal dans notre quête du titre de Champion du Monde. Tom est une recrue de choix pour notre équipe et je suis fier de l’accueillir dans la famille du Marc VDS Racing. »

Recruter le pilote qui fait le plus peur à son team cette année, d’une part c’est assez gentleman, mais on est dans un monde de tueurs, c’est donc aussi une excellente idée sur le plan sportif.

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos: MotoGP

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis