ST. URSANNE-LES RANGIERS : FAGGIOLI RESTE LE MAESTRO, MAIS MERLI BAT LE RECORD !

 

Une semaine après le ‘Mont-Dore’, la revanche du ‘duel des duettistes’, les Campionissimi Italiens, a dominé l’affiche de la 74ème Édition de l’illustre épreuve Helvétique, 10ème manche du Championnat d’Europe de la Montagne.

Invaincu dans le Jura suisse depuis 2012, Simone Faggioli a conquis sa 6ème victoire, en battant de 603 millièmes, son rival Christian Merli et ce, à l’addition des deux montées courues au lieu des trois prévues.

En effet en raison du temps passé à rétablir la sécurité après une succession de sorties de route, la seconde montée s’est prolongée jusqu’à l’heure limite de la course, obligeant l’organisation à annuler la troisième.

 

St. Ursanne*Les Rangiers 2017- Christian MERLI et son OSELLA

 

Cela priva les concurrents de droit à l’erreur, le Classement se faisant au cumul des deux meilleurs temps.

Sur une montée de plus de 5 km avalée à… 183 km/h de moyenne, une toute petite erreur, a finalement suffi pour que Merli, en 1’42’’392 avec son Osella sport, concède à la première montée…795 millièmes, à Faggioli, auteur de 1’41’’597 sur sa Norma biplace sport.

Un record que Merli lui reprit de 67 millièmes lors de son ultime rush mais sans reprendre la victoire au nonuple Champion d’Europe, aussi régulier que rapide en 1’41’’722.

 

Mano-a-mano transalpin en Championnat d’Europe

St. Ursanne*Les Rangiers 2017 – La NORMA de FAGGIOLI

 

Les deux prétendants au titre Européen se retrouvent ainsi à égalité de points et de victoires et ce avant les deux dernières courses de septembre en Slovénie et en Croatie, après lesquelles ils pourraient bien au final, finir ex-aequo, s’ils continuaient leur «mano-a-mano»

Après avoir battu les meilleurs Français de deux secondes par montée de 5075 m, au Mont-Dore, les deux ‘As’ italiens ont ce dimanche , à St Ursanne-Les Rangiers, dans le Jura Suisse collé cette fois, la bagatelle de sept secondes sur 5190 m, au double Champion Helvétique de la discipline et ancien vainqueur de la course Marcel Steiner.

Certes, en l’absence du Valaisan, Éric Berguerand, son objectif était le podium et surtout le plein de points en vue d’un troisième titre, qu’il atteignit en dominant avec sa barquette, Lob’Art Mugen, son compatriote Simon Hugentobler au volant, lui, d’une Reynard 97 F3000.

 

Bonnes performances Françaises

En souvenir de LIONEL RÉGAL- Gerbe Hommage déposée sur le lieu de l’accident à Ste Ursanne-Les Rangiers.

 

Et nos tricolores ?

À l’instar de Martine Régal, en pèlerinage annuel sur la course, où son fils, notre ami le regretté ‘Lio’ l’inoubliable et brillant pilote qu’était le Champion Lionel Régal, lequel a perdu la vie ici le 15 août 2010, une vingtaine de pilotes Français ont participé cette fois à la course, soit la première nationalité des Soixante étrangers sur un total de… deux-cent-dix  partants !

Engagé en catégorie «Europe» avec sa Dallara F 311 Mercedes, l’Alsacien Billy Ritchen a brillé, terminant à une bonne sixième place au scratch, à moins d’une seconde, de la F3000 de Hugentobler.

 

Ludovic Cholley

 

À souligner également en F3, les belles performances de Ludovic Cholley, de Samy Guth et du Nordiste Étienne Debarre, tous dans le club très sélect des moins de deux minutes par montée.

 

St. Ursanne*Les Rangiers 2017 – La PORSCHE de Nicolas WERVER

 

Nicolas Werver, lui, s’est bien battu avec sa Porsche 997 GT2 turbo, se classant second en catégorie E1 à deux secondes de la Mitsubishi Lancer du Suisse Roger Schnellmann mais devant la redoutable Escort Cosworth de Romeo Nüssli.

 

 

Jean Paul CALMUS

Photos :
ORGANISATION-DR

 

 

Championnat de France de la Montagne

About Author

gilles