VICTOIRE DU FRANCAIS PIERRE GASLY À MOTEGI EN SUPER FORMULA.

 

 

SUPER FORMULA 2017 – PIERRE GASLY

 

Le jeune pilote Français Pierre Gasly, qui participe cette année au Championnat du Japon de la Super Formula, a remporté ce dimanche au volant de sa monoplace du Team Mugen-Honda, sa toute première victoire dan la discipline, sur la piste du Twin Ring Motegi. Jusqu’alors, son meilleur résultat était sa cinquième place au Fuji.

Le pilote de la filière Red Bull, précède à l’arrivée le Japonais Kamui Kobayashi, de l’équipe KCMG-Toyota – poleman aux ’24 Heures du Mans’ – qui finit second.

Le Suédois Felix Rosenqvist du Team LeMans-Toyota, complétant, lui, le podium.

Il s‘agit de la première victoire d’Honda dans la discipline depuis celle remportée par le Belge Stoffel Vandoorne l’an dernier, lors de la manche de Suzuka.

Suivent derrière Nick Cassidy, le poleman Kenta Yamashita, André Lotterer (le vainqueur de la course de Okayama), Tomoki Nojiri, Koudai Tsukakoshi et Kazuya Oshima, qui eux complètent le Top 10.

Au Classement provisoire du Championnat, Ishiura conserve la tête avec 25,5 points devant Lotterer qui en totalise 20, Rosenqvist avec 16,5, Sekiguchi et Gasly qui en comptent eux 15.

Pierre Galy qui confiait après sa victoire :

« Nous avons vécu un dimanche incroyable avec cette première victoire et je remercie le Team Mugen Honda pour ce superbe résultat. Après un début de saison compliqué, ce succès récompense beaucoup d’énergie investie et de travail accompli et c’est une réelle satisfaction de voir nos efforts récompensés avec cette première victoire pour Honda. Nous ne pouvions pas mieux attaquer la deuxième partie de la saison au retour du break estival. Nous nous sommes montrés performants avec les deux types de gommes et c’est prometteur. À titre personnel, cela fait du bien d’être de retour sur la plus haute marche du podium et d’entendre à nouveau La Marseillaise ! »

Et, il poursuivait :

« Le week-end avait pourtant mal débuté. Le vendredi, lors des essais libres, je me retrouve d’entrée sans freins au virage 10, la pédale en fond de course. Je titre tout droit et me crashe. Je n’ai donc pas pu rouler pour apprendre ce tracé qui m’était inconnu. Nous nous sommes donc concentrés sur les derniers essais libres du samedi avant les qualifications. Trois minutes avant le début de celles-ci, il se met à pleuvoir et je me retrouve en pneus slicks tendres sur le mouillé, un véritable exercice de survie ! Je passe en Q2 avec le 5e temps mais l’orage éclate et la séance est arrêtée puis reportée au dimanche matin. Le lendemain, je signe le 2e chrono lors des 10 minutes d’essais qui nous sont accordés avant de reprendre la chasse à la pole position, puis le 4e temps en Q2 comme en Q3, à deux centièmes de la première ligne et à moins d’un dixième de la pole, satisfait d’avoir pu réellement exploiter la voiture. » 

Avant d’enchaîner et de préciser encore :

« Pour le départ de la course, nous avons opté pour les pneus mediums alors que les trois pilotes placés devant moi sur la grille de départ, Yamashita, Kobayashi et Nojiri, étaient en gommes tendres. L’objectif : disposer d’une piste dégagée pour aligner les tours rapides lors de leurs arrêts aux stands afin de passer devant. Une stratégie payante puisque je suis resté à leur contact sans problème en début de course, tout en creusant l’écart sur Cassidy et Rosenqvist qui étaient partis avec la même monte que moi. Ensuite, lorsque j’ai pu aligner les tours clairs, je suis monté dans la hiérarchie, jusqu’à prendre le meilleur sur Kobayashi qui a été retardé lors de son arrêt au stand. Il regagne la piste en pneus mediums 12 secondes derrière moi alors que j’étais passé en pneus tendres, je m’impose avec 18 secondes d’avance. »

 

François LEROUX

Photos :
SUPERFORMULA-RED BULL

 CLASSEMENT DE LA COURSE

  1. Pierre Gasly (FRA/Team Mugen – Honda), 52 t. en 1h24’26’’817 (177,39 km/h)
  2. Kamui Kobayashi (JAP/KCMG Elyse – Toyota) à 18’’583
  3. Felix Rosenqvist (SWE/Sunoco Team LeMans – Toyota) à 19’’507
  4. Hiroaki Ishiura (JAP/P MU Cerumo.Inging – Toyota) à 20’’195
  5. Nick Cassidy (AUS/Kondo Racing – Toyota) à 26’’089
  6. Kenta Yamashita (JAP/Kondo Racing – Toyota) à 39’’339
  7. Andre Lotterer (GER/Vantelin Kowa Tom’s – Toyota) à 40’’898
  8. Tomoki Nojiri (JAP/Docomo Team Dandelion Racing) à 47’’104
  9. Koudai Tsukakoshi (JAP/Real Racing – Honda) à 49’’690
  10. Kazuya Oshima (JAP/Sunoco Team LeMans – Toyota) à 57’’342
  11. Kazuki Nakajima (JA /Vantelin Team Tom’s – Toyota) à 01’02’’439
  12. Daisuke Nakajima (JAP/TCS Nakajima Racing – Honda) à 01’09’’515
  13. Naoki Yamamoto (JAP/Team Mugen – Honda) à 01’11’’322
  14. Jann Mardenborough (GBR/Itochu Enex Team Impul – Toyota) à 01’16’’868
  15. Yuji Kunimoto (JAP/P MU Ceruro.Inging – Toyota) à 01’17’’410
  16. Yuhi Sekiguchi (JAP/Itochu Enex Team Impul – Toyota) à 01’18’’764
  17. Takashi Kogure (JAP/B-Max Racing Team – Honda) à 01’34’’662

Non Classé : Narain Karthikeyan (IND/TCS Nakajima Racing – Honda) à 10 t.

Non Classé : Takuya Izawa (JAP/Docomo Team Dandelion Racing) à 22 t

CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT PILOTES

  1. H. Ishiura 25,5 pts
  2. A. Lotterer 20 pts
  3. F. Rosenqvist 16,5 pts
  4. Y. Sekiguchi 15 pts
  5. P. Gasly 15 pts
  6. K. Nakajima 13 pts
  7. K. Kobayashi 12,5 pts
  8. N. Yamamoto 10,5 pts
  9. N. Cassidy 7 pts
  10. Y. Kunimoto 7 pas

CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DES ÉQUIPES

  1. Vantelin Team Tom’s – Toyota 32 pts
  2. P MU/Cerumo Inging – Toyota 30,5 pts
  3. Team Mugen – Honda 25,5 pts
  4. Itochu Enex Team Impul – Toyota 16,5 pts
  5. Sunoco Team LeMans – Toyota 16,5 pts

Super Formula

About Author

gilles