BEAU SUCCÈS POUR LE CONCOURS D’ÉLÉGANCE DE LA BAULE 2017.

 

CONCOURS-LA-BAULE-2017-FERRARI-250-GT-Tour-de-France-Photo-Florian-GAUDUCHEAU

Lundi soir 14 août, à 21 h. 00 comme toujours,
débute le 87ème Concours d’Élégance en Automobile de la Baule.

Exceptionnellement cette année, ce Concours se déroule sur l’Hippodrome de la Côte d’Amour de Pornichet, commune limitrophe de la Baule, dont le Stade François André qui accueille habituellement l’événement, est en travaux de rénovation.

Joël Laplacette, l’Organisateur et en Grand Maître de Cérémonie, arrive sur le tapis rouge avec une rarissime et donc très chère… FERRARI 250 GT Berlinette « Tour de France »

CONCOURS-DE-LA-BAULE-Joël-LAPLACETTE-Photo-Emmanuel-LEROUX

 

Cette auto partage le même moteur que les célèbres 250 GTO, dessinées comme il se doit par Pininfarina avec leurs carrosseries en aluminium, réalisées elles à Modène, par Scaglietti.

Avec une puissance de 280 chevaux, autorisant des pointes à plus de 250 km/h, cette 250 GT tire son nom des quatre victoires consécutives enregistrées au ‘Tour Auto’, entre 1956 et 1959.

L’apogée de ces victoires étant l’année 1958 avec cinq 250 GT aux cinq premières places !

La soirée peut donc commencer. Afin de rendre hommage aux 70 ans de la mythique marque automobile Italienne Ferrari, les membres du Jury se présentent sur le tapis rouge à bord de ce fabuleux pur-sang, dont la sonorité si spéciale enchante déjà le nombreux public admiratif !

Lucien Guitenny, pilote des ’24 Heures du Mans’ et qui compte cinq participations au volant des voitures de la Scuderia, présente une Dino 246 GT. Cette marque fait partie intégrante de l’histoire Ferrari.

En effet, Alfredino dit Dino Ferrari excellent motoriste, fils d’Enzo Ferrari , avait créé un petit V6 de 2,4 l de cylindrée avant de mourir à l’âge de 24 ans… le 30 Juin 1956, emporté brutalement par la maladie. Une Myopathie de Duchenne, grave maladie génétique.

Après la mort de son fils, Enzo qui ne se remettra jamais de cette disparition, portera toujours des lunettes noires.

 

CONCOURS LA BAULE 2017 – Joël LAPLACETTE et Lucien GUITTENY devant la DINO 246 GT- Photo Emmanuel LEROUX

 

Les Membres du Jury descendent successivement de plusieurs modèles : BB 512i, Dino 246 GT, 458 Italia Spider, 360 Spider, F 355 Spider, Ferrari 575 Maranello et enfin 360 Challenge Stradale.

 

CONCOURS LA BAULE 2017 – Mini LOTUS seven – Photo Emmanuel LEROUX.

 

Toujours très attendu par les spectateurs, le défilé des enfants et de leurs petites voitures, fonctionne à merveille. La spontanéité des bambins n’étant pas sans rappeler l’École des Fans‘, émission dominicale de feu Jacques Martin !

CONCOURS LA BAULE 2017 – L’ÉCOLE DES FANS – Photo Emmanuel LEROUX

 

CONCOURS-LA-BAULE-2017-Des-princesses-en-cabriolet-Photo-Emmanuel-LEROUX.

 

Viennent ensuite quelques extravagants tricycles à moteur datant de 1923 à 1936, pour le plus « récent ».

Ensuite, Marie Denigot, Finaliste de « Danse avec les Stars« , se produit dans une première exhibition de danse. Elle en enchaînera deux autres au cours de la soirée avec son partenaire Romain Gostanian.

 

CONCOURS LA BAULE 2017 – Exhibition de danse avec Marie DENIGOT et Romain GOSTANIAN – Photo Emmanuel LEROUX.

 

La deuxième partie de la soirée débute avec le Concours d’Élégance à proprement parlé, par la catégorie Ancêtres, de l’Origine à 1915.

Vient ensuite la catégorie Vétérans de 1916 à 1935. Les concurrents de ces catégories sont habillés en tenue d’époque. Arrivent enfin les prestigieuses carrosseries de 1931 à 1950.

 

CONCOURS LA BAULE 2017 – Majestueuse LEXUS LC 500h avec Charlotte – Photo Emmanuel LEROUX.

 

Les deux tableaux suivant étant présentés par des mannequins, vêtues spécialement pour l’occasion des robes de la créatrice, Christelle  Pontoire.

Suivent les catégories GT et les très attendus Supercars.

Afin de laisser le jury délibérer, la catégorie « les vacances à la Baule » à travers les décennies, est laissée au choix des spectateurs et reçoit à l’applaudimètre une Standing Ovation.

La lauréate est une petite 4 CV Renault datant de 1958 accouplée à sa pittoresque caravane pliante.

 

CONCOURS LA BAULE 2017 – Victoire des vacances à La Baule pour la 4 CV et sa caravane – Photo Emmanuel LEROUX

Il est maintenant temps de dévoiler les autres autos récompensées.

Les Ancêtres voient la victoire de la Darracq 1901, tandis que celle des Vétérans, couronne la Renault Primastella PG8 de 1933.

 

CONCOURS LA BAULE – Prix des Ancêtres pour la DARRACQ 1901 – Photo Emmanuel LEROUX.

 

Les prestigieuses carrosseries sont généralement les plus plébiscitées par les jurés. Cette année ne déroge pas à la règle, avec pas moins de quatre récompenses dans cette sublime catégorie.

 

CONCOURS LA BAULE 2017 – Prix des Prestigieuses carrosseries pour la DELAGE cabriolet D6 de 1939 – Photo Emmanuel LEROUX

 

La Delage D6 Cabriolet 1939 remportant le Prix. Une autre Delage, D8-C 1930, recevant elle, le Grand Prix de la Ville de Pornichet (photo d’ouverture de cet article).

 

CONCOURS LA BAULE 2017 – Grand Prix de La Baule pour cette DELAHAYE 135 M de 1947 – Photo Emmanuel LEROUX

 

Le Grand Prix de la Baule revenant au Sculptural Roadster Delahaye 135 M, datant de 1947, carrossée à Boulogne sur Seine par Giuseppe FigoniI et Ovidio Falashi. La Packard Roadster 740 de 1930, s’attribue le très prestigieux prix spécial du Jury.

 

CONCOURS LA BAULE 2017 – Prix Spécial du jury pour cette PACKARD roadster 740 de 1930 – Photo Emmanuel LEROUX.

 

Quant à la Triumph Italia 2000 GT 1960, elle s’octroie le prix des Grand Tourisme. Et pour finir, les portières papillon de la Mercedes SLS AMG de 2010, ont séduit le Jury qui prime l’auto concourant en Supercars.

 

CONCOURS LA BAULE 2017 – Prix Grand Tourisme pour cette TRIUMPH Italia 2000 GT datant de 1960 – Photo Emmanuel LEROUX

 

CONCOURS LA BAULE – Prix Supercars pour cette MERCEDES SLS AMG de 2010 – Photo Emmanuel LEROUX

 

Le plateau de ces Supercars était très relevé cette année, avec entre autres, une Rolls Royce Wraith Coupé de 2014, avec ses très originales portières à ouverture ‘suicide’ (à l’inverse d’une ouverture classique).

 

CONCOURS LA BAULE 2017 – ROLLS-ROYCE Wraith avec Aude – Photo Emmanuel LEROUX.

 

Mais également, le dernier coupé Lexus, le LC 500 H, présenté pour la première fois au public.

Du concept-car dévoilé au Salon de Détroit en 2012, seuls les rétroviseurs ont été retouchés afin de répondre aux Normes, le faisant désormais ainsi passer du… rêve à la réalité !

 

 

Emmanuel LEROUX

Photos :
Emmanuel LEROUXFlorian GAUDUCHEAU

CONCOURS-LA-BAULE-2017-FERRARI-BB512i-Photo-Emmanuel-LEROUX

CONCOURS LA BAULE 2017 – Magnifique petite ALPINE A110 – Photo Florian GAUDUCHEAU

CONCOURS LA BAULE 2017 – Prix des Vétérants pour cette RENAULT Primastella PG 8 de 1933 – Photo Emmanuel LEROUX

CONCOURS-LA-BAULE-2017-Superbe-René-BONNET-djet-de-1964-en-catégorie Grand-Tourisme-Photo Florian GAUDUCHEAU

 

 

Evenements Life Style

About Author

gilles