AU MONT-DORE, BALLES DE MATCH POUR PETIT ET COURROYE.

 

MONTAGNE-MONT-DORE-2013-le-paddock

 

Balles de match en Championnat de France pour Petit et Courroye

 

Les leaders respectifs du Championnat de France de la Montagne des catégories «Sport» et «Production» courront ce week end sur les pentes du Pic de Sancy pour tenter de décrocher leur huitièmes victoires de la Saison.

Une victoire à la dixième des treize manches de la Saison qui donnerait à l’un comme à l’autre, une avance quasi irrattrapable dans la course au titre, réduisant à des formalités les derniers rendez-vous de Chamrousse, Turckheim-les-Trois Épis et Limonest-Mont Verdun.

 

MONTAGNE 2017 – Pierre COURROYE et la McLAREN

 

Pierre Courroye, qui compte sept victoires et une seconde place pour un score de 337 points, le porterait à 380 en gagnant à nouveau au Mont-Dore. Un de ses poursuivants (les frères Schmitter et Nicolas Werver) ne pourrait égaler ce score ou le dépasser de quelques unités qu’en remportant à lui seul, les trois dernières courses pendant que le leader ne marquerait plus aucun point.

Un scénario bien improbable au vu de l’insolente domination affichée par la Mac Laren et son jeune et talentueux pilote.

 

MONTAGNE 2017 – Sébastien PETIT

 

Sébastien Petit, lui, a construit son avance (301 points contre 258 à Geoffrey Schatz) au Championnat de France «Sport» pendant la première moitié de saison, où il a inscrit sur sa Norma BMW 4 Litres, six de ses sept victoires, en dominant celle de Cyrille Frantz et la Reynard Mugen F3000 de Geoffrey Schatz.

Depuis trois courses, ce dernier est passé au volant de la Norma 4 Litres de son frère Nicolas, et réduit l’écart en remportant de haute lutte deux victoires (pour 1 dixième en Beaujolais et 3 dixièmes à Dunières) contre une pour Sébastien Petit à Vuillafans, dans des conditions faussées par la pluie et une direction de course peu inspirée !

 

MONTAGNE 2017 – Geoffrey Schatz

 

Dans ce rapport de forces très équilibré, ce week end, les Italiens qui roulent en Championnat d’Europe, seront classés à part, Geoffrey Schatz doit maintenant remporter les quatre courses restantes, y compris le Mont-Dore, pour espèrer décrocher le titre sur le fil à Limonest.

Et Sébastien Petit n’a besoin pour l’en empêcher que d’une seconde place et une victoire sur les quatre courses restantes. Autant dire qu’il mettrait quasiment fin au suspense en l’emportant sur le cadet des frères Schatz au Mont-Dore.

 

Jean Paul CALMUS

Photos :
TOP MONTAGNE

 

Championnat de France de la Montagne

About Author

gilles