L’EXCEPTIONNEL MUSÉE ‘LOTUS’ AU CŒUR DU LUBÉRON.

 

MUSÉE-LOTUS du LUBÉRON

 

En visite chez des amis dans le Lubéron, rendez-vous est pris avec un sacré collectionneur !

Marc Hoegenkamp, le créateur du Lotus Museum Little, lequel se trouve à St Martin de Castillon.

Marc est né le 18 mars 1956 à Bruxelles.

La passion du jeune Belge débute au début des années 60, avec le pilote Jim Clark, alors qu’il n’a que dix ans!

 

MUSÉE-LOTUS- Marc Hoegenkamp – Photo-HELEINA-Photographe

 

Il nous l’explique :

« Mon père m’avait promis de m’emmener assister à un GP de F1 à Francorchamps en 1968. Mais  malheur pour moi,  Jim se tue quelques semaines avant le GP de Belgique prévu en juin, le 7 avril à Hockenheim avec sa Lotus F2… »

Et il poursuit :

« Donc malgré cette triste nouvelle, on a quand même été au GP le 9 juin pour voir Graham Hill et Jacky Oliver son remplaçant. En course, c’est le Néo-Zélandais Bruce McLaren qui l’emportera, Graham abandonnera et j’ai pu lui faire signer un autographe (Voir photo) Oliver se classant 5éme. »

Emballé par l’ambiance qui règne sur les circuits, Marc devient alors supporter du Team de Colin Chapman.

Il se souvient :

« Je suis tombé fan a cette époque de la marque Lotus et depuis ce temps-là, je reste un inconditionnel. »

Et rapidement il va de nouveau goûter aux joies des circuits :

« En effet, cerise sur le gâteau, alors que j’assiste à nouveau au GP de Belgique, à Nivelles, cette fois près de Bruxelles, quelques années plus tard avec un copain  je me retrouve dans le Stand Lotus à côtoyer le grand Emerson Fittipaldi en 1972 »

Et de nous lâcher une anecdote :

« On est rentré grâce à la réplique du casque de Beltoise que possédait un de mes jeunes amis ce qui a trompé un pauvre Commissaire à l’entrée du Circuit qui a immédiatement levé la barrière et croyant bien faire . »

Depuis, les années ont passé mais Marc n’a cessé de se passionner pour les GP de F1 et tout naturellement pour Lotus.

 

MUSÉE LOTUS – AYRTON SENNA -HELEINA Photographe

 

Et année après année, au fil des saisons, il a entamé sa collection, récupérant tout ce qui concerne Lotus.

Il se souvient :

« La collection a commencé avec les miniatures dès l’âge de dix ans. Une petite miniature Lotus Gorgi Toys. »

Aujourd’hui, près de cinquante ans plus tard, il possède au moins 5.000  pièces se rapportant à la marque créée par le regretté Colin Chapman.

Marc précise :

« L’évolution Internet a fait que je cherche en permanence l’objet rare concernant Lotus. »

On trouve ainsi pêle-mêle :

Livres, magazines, brochures, programmes, combinaisons, casques, gants, volants, photos, pins miniatures, autographes, contrats.

Rien ne manque !

Le tout rassemblé dans le petit musée privé qu’il a ouvert officiellement fin juin 2015 dans le Lubéron, ou Marc ancien traiteur à Bruxelles, possède une propriété depuis 1997 et où il s’est désormais installé.

 


MUSEE LOTUS – MARC et RITA HOEKENCAMP – HELEINA Photographe

 

Sont ainsi rassemblés dans tout plein de vitrines, toutes ces magnifiques pièces qui composent cette superbe  et originale collection Lotus.

Nous ne pouvons que vous conseiller et vous inviter à vous y rendre pour le visiter.

Le déplacement en vaut franchement le coup…

Marc et sa femme Rita tiennent chambres et tables d’hôtes First Class. Tout est raffiné !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
HELEINA Photographe

MUSEE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSEE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSEE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSEE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSEE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSÉE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSÉE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSÉE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSEE LOTUS – HELEINA Photographe

 

 

MUSÉE LOTUS -STIRLING MOSS  – HELEINA Photographe

 

MUSÉE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSEE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSÉE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSÉE LOTUS – RONNIE PETERSON -HELEINA Photographe

 

MUSÉE LOTUS – HELEINA Photographe

 

MUSÉE LOTUS – Emerson FITTIPALDI – HELEINA Photographe

 

MUSEE LOTUS – NIGEL MANSSELL – HELEINA Photographe

Musée

About Author

gilles