L’INGÉNIEUR DE ‘MATRA’, GEORGES MARTIN EST MORT.

 

F1 GEORGES MARTIN avec JEAN PIERRE BELTOISE et CHRIS AMON au GP de MONACO

 

Encore une bien triste nouvelle qui nous parvient en ce samedi 29 juillet 2017, par notre ami François Gomis.

L’une des personalitès du Sport Automobile Français mais de renommée mondiale n’est plus !

L’ingénieur Français George Martin, qui s‘est rendu célèbre par la création du fameux et inoubliable moteur Matra V12, vient de nous quitter !

Il s’en va à 87 ans, ce samedi 29 juillet 2017, étant né le 14 mars 1930 à La Ferté-Allais (Essonne).

Pour toute une génération, il restera ce brillant ingénieur français, sorti de l’ESTP (École Spéciale des Travaux Publics), section « mécanique-électricité » qui a conçu des moteurs thermiques automobiles, notamment le «moteur Poissy» qui motorise la Simca 1100 dès octobre 1967 ainsi et surtout que le moteur V12 Matra Sports, engagé en Formule 1 et victorieux aussi à trois reprises aux ’24 Heures du Mans’ en 1972, 1973 et 1974.

Non sans avoir décroché aussi deux titres de Champion du Monde d’Endurance en 1973 et 1974

  

 SA CARRIÈRE EN BREF

Matra-V12-MS73-Photo-Michel-Picard-AutoNewsInfo.

 

Il débute sa belle et brillante carrière chez Simca en 1959, c’est là qu’il va découvrir les contraintes de la grande série, par opposition à la compétition, son futur emploi, où il va se révéler un sacré ingénieur, un domaine, où l’on se soucie bien moins des coûts de fabrications.

Au bureau d’étude de chez Simca, il a conçu le fameux «moteur Poissy» qui va apparaître sur la Simca 1100 en octobre 1967. Ce moteur s’est toujours caractérisée par sa fiabilité, sa puissance et son couple appréciables pour la cylindrée, mais il présentait hélas l’inconvénient d’une distribution bruyante, évoquant le bruit d’une machine à coudre, en voulant faire solide, préférant une double chaîne sans tendeur à une simple chaîne avec tendeur.

Mais comme il aimait à le répéter, la sécurité avait été privilégiée sur le confort.

Il rejoint ensuite la Matra à la fin de l‘annèe 1966, sur la recommandation de l’un de ses anciens collègues chez Simca, Philippe Guédon, lequel deviendra beaucoup plus tard, Pdg. de Matra.

En débarquant chez Matra, il expliquera plus tard, qu’à son embauche, il ne savait pas vraiment ce qu’on attendait de lui !

C’est le tout nouveau, le jeune et dynamique patron, Jean-Luc Lagardère, recruté chez Dassault, par Marcel Chassagny et Sylvain Floirat, les actionnaires de la firme spécialisée à l’époque dans les missiles et basée à Salbris dans le Loir et Cher, qui va lui annoncer avec surprise qu’il va plancher et travailler pour la fabrication d’un moteur de Formule 1 !

L’objectif étant de concevoir un moteur qui devait développer 150 ch par litre.

George Martin et son équipe avec notamment Bernard Boyer, Jean François Robin et Gérard Ducarouge, conçoivent alors le sensationnel et inoubliable moteur V12 Matra Sports de Formule 1 qui répétons-le, s’illustra essentiellement aux ’24 Heures du Mans’ avec les trois victoire Sarthoises 

Plus tard au début des années 80, il donnera naissance à un moteur MATRA V6 turbo, lequel ne sera pourtant jamais alignè en compétition. Un moteur qu’il nous avait invitè à voir tourner au banc au CEPR (Centre Essai Propulseur) à Saclay, en 1981.

À retenir encore que depuis  le 25 avril 2012, la salle d’exposition des moteurs du magnifique Musée Matra de Romorantin-Lanthenay porte son nom en son honneur.

 

Gilles  GAIGNAULT

Photos :
MATRA-ELF-AutoNewsInfo

 

à suivre…

Evenements Nécrologie

About Author

gilles