LES ‘LAMERA CUP’ FACE À SA MAJESTÉ… SPA FRANCORCHAMPS.

 

 

Les Lamera face à ‘Sa Majesté’ Spa-Francorchamps

 

Suite de notre feuilleton sur la Lamera Cup, avec les aventures de l’équipe Shilton, en tête du Championnat avant le rendez-vous le plus attendu de la saison :

L’affrontement avec le circuit le plus exigeant du monde, ‘Sa Majesté’ Spa-Francorchamps.

Le Sport Automobile a ceci de magique qu’il peut procurer des expériences quasi-identiques au pilote de Formule 1 et à l’amateur. Prenez le circuit par exemple. Pour un footballeur amateur, jouer dans les plus beaux et les plus grands stades du monde relève évidemment de l’impossible:

Jamais une équipe de quartiers n’aura la chance d’évoluer au Stade de France, au Maracana ou à Wembley.

En Sport Auto, c’est pourtant la règle. Il n’y a pas tant de pistes que cela dans le monde et dès que vous atteignez un certain niveau, vous avez la chance de rouler sur des pistes mythiques.

Ainsi, la Lamera Cup prend bien soin de se produire dans les plus beaux temples du Sport Auto :

Magny-Cours, Le Castellet, Dijon…

Et quand ça ne suffit pas, l’organisateur nous emmène à l’étranger pour, cette fois, rouler 15 heures durant sur le plus beau circuit du monde :

Tout simplement Spa-Francorchamps, ses 7 kilomètres, ses 20 virages (oui, 20 !), ses courbes à très haute vitesse, ses descentes vertigineuses et son histoire séculaire.

 

 

LAMERA CUP 2017 – 33 voitures au départ. Un succès logique pour une formule au rapport
coût/performances imbattable. Et quel plaisir de conduire une authentique auto de course ! Rien à voir avec une GT de série à 200.000 €.

 

À cette occasion, nos Lamera ont démontré une pointe de vitesse que nous n’attendions pas aussi extrême.

Avec leur châssis tubulaire et leur poids-plume, nos petites bêtes de course ont réalisé des temps époustouflant (12 secondes plus rapides au tour que des Fun Cup par exemple) et procuré à leurs pilotes des sensations inoubliables, notamment dans le Raidillon et Blanchimont, négociés respectivement à 200 et 230 km/h !

Évidemment, un week-end de course dans les Ardennes passe par tous les états météorologiques possibles.

Pluie, soleil et les deux à la fois n’ont pas manqué de pimenter les débats houleux entre les 33 Lamera présentes au départ… et tout autant à l’arrivée, soulignant l’incroyable fiabilité qui caractérise désormais cette voiture, après de nombreux soucis de jeunesse à ses débuts.

 

LAMERA-CUP-2017. La Lamera Cup Shilton en 1 ère ligne à Spa.

 

Du côté de l’équipage Shilton, autant de satisfactions que de déceptions.

Rapide sur la piste, la Lamera 67 occupera la tête de la première course durant 3 H 30. Mais à 30 minutes de l’arrivée, un passage au stand pour changer une transmission mise à mal sur les méchants vibreurs du circuit, nous a fait perdre toutes nos chances, nos trois poursuivants étant dans le même tour que nous.

 

LAMERA CUP 2017- Mika Guedj, Jean-Philippe Desplat et Thierry Soave repartent des Ardennes en conservant la tête du Championnat.

 

À noter un record à cette occasion :

Matthieu, notre fidèle chef mécano et son équipe nous ont gratifiés d’un arrêt total de 2 minutes 30 secondes, comprenant l’entrée et la sortie de stands… et le changement complet de l’arbre de roue dans le box !

Bilan, nous sauvons la quatrième place et conservons la tête du Championnat.

Le dimanche, pour la seconde course, les pilotes de la Shilton, toujours aussi rapides, vont pourtant accumuler les bourdes dans les stands à l’occasion des changements de pilote, ceci s’ajoutant à quelques écarts de conduite sur la piste et notre équipage repart avec quelques points de perdus, mais toujours en tête du Championnat.

Suite au prochain épisode…

 

Thierry SOAVE

Photos :
Nico GOMEZ

LAMERA-CUP 2017 –   Même salle de briefing que pour la F1. Sur les chaises occupées plusieurs fois par Senna, Prost, Hamilton, Schumacher…

 

 

 

Lamera Cup Sport

About Author

gilles