VICTOIRE D’ÉTAPE POUR PETERHANSEL-DESPRES NOUVEAU LEADER DU ‘SILK WAY RALLY’ APRÈS LES ENNUIS DE LOEB.

 

 

 

Après une courte journée de repos ce dimanche à Urumqi en Chine, retour à l’action pour la ‘Dream Team’ Peugeot ce lundi matin, avec les deux Peugeot DKR et l’unique Peugeot DKR Maxi, entièrement révisées pour entamer la seconde semaine de compétition sur le Silk Way Rally.

La neuvième étape s’est révélée particulièrement difficile:

Quatre heures de course intense chronométrée, sur 50km de sable puis sur 370km de terrains très cassants.

 

SILK-WAY-RALLY-2017-PETERHANSEL.

 

C’est le duo Stéphane Peterhansel-Jean Paul Cottret dans le baquet de la Peugeot DKR N°106 qui gagne la spéciale du jour et signe la huitième victoire d’étape pour Peugeot sur les neuf spéciales parcourues depuis le départ du Silk Way Rally il y a dix jours à Moscou.

 


SILK-WAY-RALLY-2017-CYRIL-DESPRES-PEUGEOT-3008-DKR-N°100

 

La paire Cyril Despres-David Castera, sur la Peugeot DKR N°100, terminant, elle, cinqième de l’étape et s’empare de la première position au classement général, avec désormais quarante-quatre minutes d’avance sur leur plus proche poursuivant, le pilote Américain de l’ècurie X–Raid Mini.

Ils permettent au Team Peugeot Total de conserver son leadership en tête du classement général, entamé dès le 1er jour de course à Moscou.

 

SILK WAY RALLY 2017 – SEBASTIEN LOEB PEUGEOT 3008 DKR N°104.

 

Quant au tandem formé de la paire Sébastien Loeb- Daniel Elena, avec le Peugeot DKR Maxi N°104, il a a fait une sortie de route au kilomètre 82, leur Peugeot DKR Maxi s’est fait piéger dans une saignée…

Après avoir entrepris plusieurs réparations de fortunes, ils sont actuellement toujours bloqués en spéciale. Les mécaniciens du Team Peugeot Total attendent leur retour au bivouac pour examiner l’auto, analyser l’étendue des dommages et envisager si des réparations sont possibles dans les temps impartis.


SILK-WAY-RALLY-2017-BRUNO-FAMIN-HELEINA-Photographe-

 

Bruno Famin, Directeur de Peugeot Sport / Manager du Team Peugeot Total

« Pour le moment, nous n’avons pas beaucoup d’informations sur la situation de Sébastien Loeb et Daniel Elena, si ce n’est qu’ils sont en bonne santé. Nous savons qu’ils ont encore beaucoup de kilomètres à parcourir et que la voiture est lourdement touchée. Ce n’est que lorsque la voiture sera de retour au bivouac que nous pourrons en dire plus. Dans tous les cas, ce qu’il s’est passé aujourd’hui fait partie de la course. C’est exactement le genre de choses qui arrivent sur un rallye aussi difficile que le Silk Way Rally. Ce qui est positif, c’est que nous avons toujours une Peugeot en tête, celle de Cyril Despres, et que nous ajoutons une victoire d’étape supplémentaire à notre palmarès grâce à Stéphane Peterhansel. Ce qui s’est passé est une preuve supplémentaire que tout peut arriver et que rien n’est acquis. Avec une seule voiture en tête, la route jusqu’à Xi’an va nous sembler très longue. Les spéciales de cette semaine sont particulièrement difficiles. Je préfère ne faire aucun pronostic. »

 

SILK-WAY-RALLY-2017-STEPHANE-PETERHANSEL-PEUGEOT-3008-DKR-N°106

LES CHIFFRES DE L’ÉTAPE

Vitesse maxi : 182 km/h

Température moyenne : 42°C

Type de terrain : sable et pistes cassantes, nombreux piège

 

PAROLES DE PILOTES


SILK-WAY-RALLY-2017-Equipe-PEUGEOT-3008-DKR-PETERHANSEL

 

Stéphane Peterhansel, Vainqueur de l’étape 9 / 6ème du classement général

« Aujourd’hui, le parcours était complètement différent de ce que nous avions vu sur la première partie du rallye. Il y avait beaucoup de hors-piste. Les pièges étaient similaires à ceux que j’ai déjà pu rencontrer sur les rallyes africains. Il fallait donc user des tactiques que j’ai apprises de par mon expérience. C’est dommage de voir ce qui est arrivé à Sebastien. Il paie très chère une petite erreur. Mais c’est ainsi qu’est faîte la discipline de rallye-raid, rien d’étonnant. C’est étrange, on peut prendre le départ avec trois voitures très fortes et n’en avoir plus qu’une seule en position de gagner au bout de quelques étapes. Il n’empêche que Peugeot est en tête et que toute l’équipe est concentrée sur un seul objectif : la victoire à X’ian. Maintenant, je dois aider Cyril à gagner et rester à ses côtés. »

 


SILK WAY RALLY 2017 – Equipe PEUGEOT – DESPRES.

 

 

Cyril DESPRES, 2ème de l’étape 9 / 2ème du classement général

« La spéciale était vraiment dure, dans tous les sens du terme, avec des crevasses, des bosses et des lits de rivière très cassants… Il y avait de tout ! Nous avons été très secoués. Au vu des circonstances, nous avons décidé avec David de ne prendre aucun risque. Il est d’autant plus difficile de rester concentrés lorsque l’on voit ses équipiers arrêtés dans un accident. Nous avons quand même réussi à garder un bon rythme, même si nous nous sommes perdus sur une portion de la spéciale. Nous avons retrouvé Stéphane en cherchant la bonne trace. Le fait d’être en tête ce soir ne change en rien notre stratégie. Rien n’est joué. Nous allons juste à continuer de rouler intelligemment. »

 


SILK-WAY-RALLY-2017-CYRIL-DESPRES-PEUGEOT-3008-DKR-N°100

LE SAVIEZ-VOUS ?

 

Le lit d’une rivière, comme celle dans laquelle Sébastien Loeb a eu son accident, est appelé dans le milieu du rallye-raid « un oued ». C’est un mot arabe qui désigne un canal qui se remplit d’eau à la saison des pluies. L’oued est naturellement formé par les coulées d’eau qui creusent la terre et forment ces canaux, plus ou moins profonds.

 

ÉTAPE 10 CE MARDI

 

Demain, les compétiteurs iront de Hami à Dunhuang : 517 kilomètres au programme dont 360 kilomètres de spéciale. Si les premières portions seront extrêmement rapides, la route deviendra ensuite plus lente et technique avec plusieurs changements de direction. La navigation se révèlera très difficile dans la dernière partie de la spéciale, le long d’un lac salé.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : HELEINA Photographe- PEUGEOT – DPPI

 

 

Rallye Raid SILK WAY

About Author

gilles