‘SILK WAY RALLY’ TERMINÉ POUR SÉBASTIEN LOEB – UNE FIN PRÉMATURÉE POUR LA PEUGEOT DKR MAXI APRÈS DES DÉBUTS TRÈS PROMETTEURS 

 


SILK-WAY-RALLY-2017-TERMINÉ-POUR-SÉBASTIEN-LOEB

 

 

Sébastien Loeb est contraint à l’abandon ce lundi soir au terme de la neuvième étape du Silk Way Rally, alors qu’il était en tête du classement général provisoire.

Cette fin prématurée est la conséquence d’un accident survenu avec sa Peugeot DKR Maxi aujourd’hui, l’ayant blessé au doigt.

Sébastien Loeb et son copilote Daniel Elena se sont fait piéger dans une saignée au 82ème kilomètre de la spéciale 9 aujourd’hui lundi 17 juillet, alors qu’ils évoluaient dans le lit d’une rivière.

Stoppée net à très haute vitesse, la Peugeot DKR Maxi a été lourdement endommagée. Après avoir effectué des réparations de fortune (1h30 d’arrêt), l’équipage a pu repartir en course mais s’est ensuite à nouveau arrêté, à deux reprises, et a été aidé par le camion d’assistance Peugeot engagé en course.

Après le CP2, le duo a dévié de l’itinéraire de course et a rejoint le bivouac par une route goudronnée.

À Hami, les ingénieurs de Peugeot Sport ont analysé la Peugeot DKR Maxi et déterminé que l’auto pouvait être réparée dans la nuit. Mais Sébastien Loeb souffre d’une sévère entorse au majeur de la main gauche, due à l’accident. Il n’est plus en mesure de piloter, la douleur étant trop importante pour tenir le volant.

La décision de renoncer a été prise selon plusieurs avis médicaux. Sébastien Loeb va désormais entamer une période de convalescence avant de se tourner vers les prochaines échéances de sa saison, en particulier en rallycross avec le Team Peugeot Hansen.

 

 

Questionné, Sébastien Loeb, racontait la mésaventure:

« Il y avait un trou que je n’ai pas vu. Nous avons tapé dedans et nous avons cassé tout l’avant du châssis et la cellule de la voiture. Il a fallu nous arrêter à plusieurs reprises pour réparer, on a eu besoin de l’aide de notre camion d’assistance. Arrivés au CP2, nous ne pouvions plus continuer car la nuit tombait. Ce fut une très longue journée, très difficile. J’ai très mal au doigt, je ne peux plus tenir le volant, et je ne me sens pas très bien. Je ne vais pas pouvoir continuer la course dans ces conditions. Je sais que le Team Peugeot Total a la possibilité de réparer la voiture. Mais je dois me préserver et me soigner en vue des prochaines échéances. Encore une fois, j’ai eu de très bonnes sensations à bord de la Peugeot DKR Maxi. C’est une auto compétitive et performante. Je suis convaincu que c’est la voiture dont nous avons besoin pour participer au Dakar l’an prochain. »

 

Gilles GAIGNAULT

Photos PEUGEOT – DPPI

 


SILK WAY RALLY 2017 –  TERMINÉ POUR SÉBASTIEN 

 


SILK WAY RALLY 2017 TERMINÉ POUR SÉBASTIEN LOEB

 

Evenements Rallye-Raid

About Author

gilles