MOTOGP : STONER ET DUCATI C’EST FINI ?

 

LE DUO IMPOSSIBLE?

Oui bien sûr que l’on va penser à la chanson d’Hervé Villard, enfin ceux qui étaient au minimum ados en 1965…

« Capri c’est fini, et dire que c’était la ville de mon premier amour » devient donc « Ducati c’est fini, et dire que c’était la marque de mon premier atout »…

Pourquoi des chansons?

Parce que les belles histoires qui se terminent, c’est mieux en musique…

Oui, Stoner est le premier et le dernier à avoir décroché le titre MotoGP pour Ducati en 2007, la marque était arrivée en 2003.

Et c’est le seul titre de la marque rouge en 500/ MotoGP, quand d’autres boîtes italiennes comme Gilera (5 titres) et MV Agusta (18 titres) ont été largement récompensées dans la catégorie la plus prestigieuse. (Ducati a en revanche dominé totalement le WSBK…)

C’est dire à quel point le pilote australien (ils se surnomment eux-mêmes « Ozzies » (on prononce  odzise) est un héros chez Ducati et à vrai dire dans toute l’Italie.

Après sa retraite des GP, il a essayé les courses automobiles où il s’est ridiculisé puis  il a du commencer à s’emmerder un peu dans sa belle maison, il est revenu chez les rouges en triomphe, non pour rouler en GP, mais pour aider les ingés et les pilotes à améliorer la moto.

Ce qui s’est très bien passé, sauf que d’une part il habite loin et il retourne souvent chez lui.

SOUVENIR,SOUVENIR…

 

Et d’autre part, depuis cette année, il ya chez Ducati un mec surdoué mais ombrageux, qui en plus patauge bien dans son approche de cette moto très musclée…

Jorge Lorenzo est venu pour gagner, mais le seul qui a gagné c’est Stoner (pour l’instant) et forcément les ego, comprenez l’orgueil, en prennent un coup.

Du coup, les rumeurs ont vite couru dans les paddocks, que la grande histoire triomphale tournait à l’eau de boudin.

LORENZO VEUT ÊTRE LE NOUVEAU HEROS

Gigi dall’ Igna, le boss de Ducati en MotoGP, a été d’une diplomatie formidable pour le confirmer à Sport Rider, un media qui dépend du groupe Bonnier, en Floride.

« Le gros problème avec Casey est qu’il est en Australie et nous sommes en Europe. Il est difficile de le tenir au courant, et parfois des malentendus ou une situation difficile transforment les choses en une « crise ». À mon avis, s’il était en Europe ou si nous étions en Australie, tout serait plus facile. Je dis toujours la vérité. Mais parfois, je dis les choses d’une manière plus … équilibrée. »

Ducati est à Bologne et on y pratique un peu la manœuvre florentine, les deux villes ne sont pas très éloignées, pas impossible que Machiavel soit une sorte de référence culturelle dans le secteur…

Bref, si Stoner garde son statut de héros, dans toutes les histoires, il ya toujours un moment où le héros rentre à la maison, décoré, adulé, légendaire mais à la maison…

« E una storia d’amore » a chanté Celentano dans les années soixante, pardon pour ces références vieillottes mais je ne lis pas Harry Potter, et ces histoires là se terminent mal, en général (merci les Rita Mitsouko pour ma conclusion…)

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP et constructeur

 

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis