J.9 – JOURNÉE DE REPOS. LOEB ET PEUGEOT CARACOLENT EN TÈTE DU SILK WAY RALLY 2017  

 

 

Xi’An est encore loin…

 

Tandis que le jour s’est levé en ce dimanche 16 juillet 2017 sur la capitale ouïghoure du Xinjiang, les alentours du fastueux Centre des Expositions, QG du rallye pour deux jours, émerge doucement pour cette journée de repos du Silk Way Rally 2017.

Si l’ambiance générale est à la détente, l’activité redouble sur le bivouac où les équipes d’organisation et les mécanos sont à pied d’œuvre, alors que les équipages en course préparent le deuxième volet du périple.

Et si au sein des Teams d’usines des check-lists précises sont établies pour les véhicules, les équipes amateurs bénéficiant de moins de moyens, se contentent souvent d’une simple vérification et d’un bon nettoyage de la voiture.

Au terme d’une première semaine riche en événements près de 5.600 kilomètres ont déjà été parcourus et plus de 4.000 restent à accomplir.

C’est dire si Xi’An est encore loin…

 


SILK-WAY-RALLY-2017-Luc-ALPHAND-pendant-les-reconnaissances.

À RETENIR

Trois questions à Luc Alphand, Ambassadeur du Rallye

Ambiance sur le bivouac

Demain lundi : « Cap sur le Yizhou »

 

TROIS QUESTIONS À LUC ALPHAND : « TOUT SE DÉCIDERA DANS LES DUNES »

 

  1. Quel est le bilan sportif de la première semaine de course sur ce Silk Way Rally 2017 ?

« Avant tout je voudrais souligner que malgré des conditions météorologiques difficiles tous les kilomètres ont été parcourus, tant en Russie, qu’au Kazakhstan. Sur le plan sportif on a assisté une bataille acharnée. Chez les autos, la domination des Peugeot s’est confirmée. La lutte interne a surtout été déterminée par le nouvel accident de Stéphane Peterhansel, quasiment au même endroit que l’an dernier. Et puis Loeb et Elena ont montré qu’ils avaient bien évolué depuis 12 mois. La différence s’est surtout faite sur la qualité de développement des pneumatiques où les 4×4 sont largement à la traîne par rapport aux buggy’s. Du côté des camions on a assisté à un véritable feu d’artifice des adversaires du team Kamaz qui a eu l’intelligence de rester en retrait pour attendre les étapes plus roulantes dans le désert ouvert. »

 

  1. Qu’est-ce qui attend les concurrents sur le deuxième volet jusqu’à l’arrivée à Xi’An ?

« On rentre dans le vrai terrain du rallye-raid, avec les premiers cordons de dunes dès demain matin. Hormis deux étapes de transition sans grands franchissements, il y aura du sable et des dunes tous les jours, dont deux énormes étapes dans le désert de Gobi. En une semaine, le pilotes vont rencontrer tous les terrains typiques et recherchés par les amateurs de la discipline. L’étape reine sera incontestablement celle de jeudi entre Jiayuguan et Alxa Youqi. Celle du lendemain vers Zhongwei sera sans doute la plus belle du point de vue photogénique, mais un peu moins exigeante pour les équipages. »

 

  1. Qui sont vos favoris pour la victoire finale en catégorie auto et camion ?

« Du côté des voitures, j’ai été particulièrement impressionné par le niveau de performances des meilleurs pilotes Chinois. Ils sont vraiment dans le coup et là, on entre sur leur terrain. Je les verrais bien remporter une spéciale… Pour ce qui est du classement général, Sébastien Loeb possède le double avantage de posséder plus d’une heure d’avance sur Despres et de bénéficier des évolutions de la nouvelle voiture qui sera plus performante sur les terrains qui se présentent. Comme Despres, il bénéficiera également de l’assistance rapide de Peterhansel. Du côté des camions, je parierais naturellement sur Kamaz. J’avoue avoir un faible pour Anton Shibalov qui est actuellement second à un peu plus de deux minutes de Sotnikov. J’espère que le Tatra de Kolomy et le MAZ de Viazovich, comme peut-être l’Iveco de De Rooy, viendront jouer les troubles fêtes.»

 


SILK WAY 2017 – ASSISTANCE PEUGEOT au bivouac.

LE BIVOUAC – SPRITZ & FUN

Foot, Grand Prix, ‘Tiger Bar’ et Opéra

 

Au programme de cette journée de repos ce dimanche, un tournoi de mini-foot, mais aussi un Grand Prix de voitures téléguidées pour lesquels les différents Teams et familles de l’organisation avaient délégués leurs Champions. Un car-wash effectué au rythme du DJ avait lancé la soirée la veille où tout le monde s’était retrouvé autour d’un Spritz, Vodka Ginger, Moscou Mule ou autre cocktail proposé au Tiger bar.

Egalement ce dimanche, en soirée, quelques 200 concurrents, journalistes et membres de l’organisation étaient attendus à l’Opéra d’Urümqi pour un spectacle folklorique Chinois haut en couleurs.

 

ROAD BOOK

 Lundi 17 juillet: Etape 9  « Cap sur le Yizhou » – 813,89 km

 

Premières grandes et belles dunes du rallye sur plus de 40 km. Elles seront moins difficiles que l’année dernière en franchissement mais plus longues. La vigilance sera de mise sur cette spéciale longue de 421 km, notamment en ce qui concerne les caps et changements de vallée.

La navigation a été facilitée avec des waypoints pour ces premières dunes.

Ensuite alternance de hors-piste et pistes. Beaucoup de navigation sur cette étape, dont la fin est roulante, sur piste.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : HELEINA Photographe- PEUGEOT – DPPI

 

Rallye Raid SILK WAY

About Author

gilles