LOEB ARRIVE EN TÊTE AVEC LE TEAM PEUGEOT TOTAL, AU ‘SILK WAY RALLY’ À LA MI-PARCOURS !     

 

SILK WAY 2017 – Le PEUGEOT de LOEB.

 

 SS.8 – KARAMAY-URÜMQI « Sur la traces des Ouïghoures du Xinjiang» 436,34 km

Spéciale : 250,37 km (60% piste en sable – 15% dune – 25% terre)

 

Loeb et Sotnikov comme des chefs

 

A la veille de la journée de repos, la huitième étape menant à Urümqi, capitale de la région autonome ouïghoure du Xinjiang, a vu les victoires de Sébastien Loeb et le Peugeot 3008DKR Maxi N°104, en catégorie auto et de Dmitry Sotnikov avec le Kamaz-Master, chez les camions.

Avec encore 6 étapes à disputer avant l’arrivée à Xi’An, les deux leaders du Silk Way Rally 2017 confortent donc leurs positions.

 

A retenir

 

Autos : Loeb, le ‘lion indomptable’

Camions : Sotnikov d’un bout à l’autre

Ce dimanche : Journée de repos à Urümqi

 

Le leader, la paire composée de Sébastien Loeb et de Daniel Elena, signe ce samedi le meilleur chrono de la huitième étape du Silk Way Rally, 5’16 devant leurs équipiers, le duo Cyril Despres-David Castera.

Les deux duos de la ‘Dream Team’ Peugeot accentuent leur avance en tête du classement général provisoire où la Peugeot DKR Maxi compte désormais 1h08’41 d’avance.

Alors que le Silk Way Rally atteint la mi-parcours, avec une journée de repos à suivre  ce dimanche, à Urumqi en Chine, la Peugeot DKR Maxi confirme les espoirs placés en elle par les ingénieurs de Peugeot Sport.

 


SILK WAY 2017 – Le PEUGEOT de LOEB.

 

Sur cette première semaine de course – sa première sortie en compétition – la nouvelle auto a démontré son potentiel de performance pour s’attaquer aux rallye-raids les plus difficile au monde.

 


SILK WAY 2017 – Le PEUGEOT de DESPRES

 

Sur les pistes bosselées et sablonneuses de l’étape du jour, Cyril Despres a une nouvelle fois prouvé ses progrès sur quatre roues, au volant de la Peugeot DKR, en suivant le rythme soutenu de Loeb. Il compte désormais trente minutes d’avance sur ses poursuivants au classement général provisoire.

 

SILK WAY 2017 – Le PEUGEOT de PETERHANSEL

 

Quant au troisième équipage, Stéphane Peterhansel- Jean Paul Cottret, eux, ils continuent leur remontée et pointent désormais eux, au septième rang du classement général provisoire, malgré le temps concédé aujourd’hui au terme d’une étape particulièrement éprouvante.

 

Camions : Sotnikov d’un bout à l’autre

 

SILK-WAY-2017-Camions-SOTNIKOV et le KAMAZ.

 

Dmitry Sotnikov avec son Kamaz-Master N°303, remet également une copie parfaite. Parti en tête, le leader du classement général, un temps menacé par ses équipiers Nikolaev (ralenti par des fils métalliques de clôture ramassés sur la piste) et Mardeev (problèmes de freins), a évité les ennuis, malgré un court arrêt pour un ‘reset’ du moteur, pour signer une troisième victoire d’étape. Intraitable d’un bout à l’autre à bord de son tout nouveau camion, Sotnikov devance Mardeev de 1’52 et Kolomy et le Tatra Phoenix N°311, de 4’59, le seul à maintenir la pression sur le Team Kamaz-Master.

Nouvelle mauvaise journée, en revanche, pour le Néerlandais Gerard De Rooy avec l’Iveco Powerstar N°302, contraint d’effectuer demi-tour après seulement 14 km dans la spéciale, suite à des ennuis de transmission.

Au général, Sotnikov conforte son avance sur Shibalov avec 9’54.

Troisième Kolomy à 20’26, reste en embuscade avant les grandes étapes de dunes dans le désert de Gobi.

LES CHIFFRES DE L’ÉTAPE

Vitesse maxi : 183 km/h

Température moyenne : 28°C

Terrain: pistes cassantes & sable

 

SILK-WAY-RALLY-2017-Equipe-PEUGEOT-LOEB

PAROLES DE PILOTES

 

Sébastien LOEB, Vainqueur étape 8 / 1er général

« Encore une bonne journée à piloter la Peugeot DKR Maxi, même si ce n’est jamais facile. Nous sommes remontés sur Cyril assez vite et nous nous sommes encore retrouvés premiers à ouvrir la piste. C’était compliqué pour Daniel de faire la navigation mais il a fait du bon travail. Il a vraiment progressé en rallye-raid et je pense que ça y est, on a nos habitudes maintenant. C’était une spéciale intéressante avec des sections très cassantes, puis du sable. On a su garder un bon rythme dans ces conditions, sans se mettre la pression. La voiture est parfaitement fiable et performante. On a désormais la preuve que la Peugeot DKR Maxi a des évolutions intéressantes et qu’on est dans la bonne direction. On a davantage de stabilité. Demain, nous aurons une journée de repos à Urumqi avec quelques interviews au programme et une chance de nous reposer avant d’entamer la seconde partie du rallye, probablement la plus intense. »

 

Cyril DESPRES, 2ème étape 8 / 2ème général

« Nous avons emprunté les mêmes pistes que l’an passé, mais elles étaient beaucoup plus cassantes aujourd’hui ! Le terrain était vraiment accidenté, nous avons été très secoués tout du long de l’étape. Seb nous a repris autour du 50e kilomètre. Ensuite, nous avons tenu son rythme en restant à 1min30 derrière lui, pour ne pas trop souffrir de la poussière. Seb est un pilote extraordinaire et la Peugeot DKR Maxi semble être une meilleure voiture ! Les routes étaient assez rapides ce matin et l’objectif était de conserver assez de vitesse sans tomber dans les pièges. Finalement, je suis satisfait. Tout peut encore arriver la semaine prochaine, alors nous allons continuer de faire de notre mieux. »

 

Stéphane PETERHANSEL, 4ème étape 8 / 7ème général (autos)

« Ce n’était pas une journée facile pour moi. Je me sentais malade et j’ai dû m’arrêter à deux reprises. Dans ces circonstances, il était difficile de conduire sur ces routes cassantes. Nous avons aussi été pris dans la poussière des autres concurrents partis devant et il était impossible de dépasser. Nous avons préféré ne pas forcer les choses et ne pas prendre de risques. Je n’étais pas particulièrement satisfait des réglages de la voiture sur ce type de terrain. Je me souviens que j’avais connu le même problème ici l’an passé. Il y a quelque chose dans le set-up des suspensions qui ne me convient pas sur ces routes. Heureusement, nous avons une journée de repos demain. C’est une bonne opportunité de recharger nos batteries avant d’attaquer la semaine à venir. »

Dmitry Sotnikov:

« Nous avons roulé prudemment en essayant de commettre le moins d’erreurs. Le seul petit souci que nous avons rencontré aujourd’hui était un souci moteur en fin de spéciale. Il a fallu éteindre le moteur et le rallumer pour effectuer un reset. Un bon jour pour nous mais pas complètement parfait.»

 


SILK WAY 2017

LE SAVIEZ-VOUS ?

 

Si peu de gens connaissent la ville d’Urumqi, elle est pourtant la plus grande ville de l’ouest chinois : une agglomération de plus de 3, 5 millions d’habitants. Son nom signifie « belles prairies » en langue mongole ; même si de nos jours, ce sont surtout les gratte-ciels qui dominent l’horizon. Urumqi est également la plus grande ville aussi éloignée de la mer (2500 km) selon le Livre des Records.

 

JOURNÉE DE REPOS CE DIMANCHE

 

Même s’il n’y aura pas de course demain, la journée sera intense pour les mécaniciens du Team Peugeot Total. Ce sera l’occasion de faire un check-up complet des trois Peugeot DKR et de les préparer pour la seconde moitié du rallye, la plus difficile, qui débutera aux aurores lundi. Le programme des équipages consistera à répondre aux nombreuses sollicitations médiatiques mais surtout de se relaxer et soigner les éventuelles blessures.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos: HELEINA Photographe- PEUGEOT  DPPI

 

Rallye-Raid

About Author

gilles