LA DREAM TEAM PEUGEOT TRUSTE TOUJOURS LE PODIUM DU ‘SILK WAY RALLY’.

 

 

 

À l’issue du troisième jour de course, les trois Peugeot DKR maintiennent leurs positions aux premier (N°104), deuxième (N°106) et troisième rangs (N°100) au classement général provisoire du Silk Way Rally, et creusent même un écart significatif sur leurs rivaux.

Sébastien Loeb et Daniel Elena, à bord de la nouvelle Peugeot DKR Maxi, remportent aujourd’hui lundi 10 juillet une étape compliquée devant la paire formée de Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret.

Si Cyril Despres et David Castera ont rencontré quelques difficultés sur l’étape 3, ils conservent toutefois leur place sur le podium du classement

 

Autos : Loeb en mode ‘Maxi’ attaque!


SILK WAY RALLY 2017 –  SEB LOEB.

 

Poisson pilote pour ses équipiers hier, Sébastien Loe a sorti la grosse attaque sur cette troisième spéciale, longue de 324 kilomètres. Et si le départ, dessiné show avec passage de gué, laissait présager de nouvelles conditions de course difficiles, le nonuple Champion du Monde des Rallyes survola littéralement la piste, avalant ses équipiers partis devant lui pour passer aux commandes dès la mi-parcours sans fléchir le rythme.

Deuxième du jour, Peterhansel concède 4’34 et limite la casse au général où il pointe désormais à 3’15 de Loeb.

 

SILK WAY RALLY 2017 – STÉPHANE PETERHANSEL

 

La belle surprise du jour est à mettre à l’actif du Chinois Zhou Yong et du Toyota Hilux Overdrive N°116, parti … trente-neuvième ce lundi matin et auteur d’une incroyable remontée pour signer le … troisième chrono du jour.

Etape difficile, en revanche, pour le tenant du titre Cyril Despres. Planté durant près de huit minutes alors qu’il cherchait la bonne piste, il concède finalement près d’un quart d’heure sur la spéciale.

Yazeed Al Rajhi avec l’une de Mini John Cooper Works la N°101, parti onzième ce matin suite à ses ennuis d’hier, complète le Top 5.

 

RÉSUMÉ DE LA COURSE


SILK WAY RALLY 2017 6 SEB LOEB.

 

La troisième étape du Silk Way Rally présentait des conditions très différentes des deux spéciales précédentes : des pistes en terre et beaucoup de végétation, un temps sec, bien loin du déluge du Grand Départ. La spéciale, deux fois plus longue que hier, consistait en 329 kilomètres soit 3h10 d’effort physique et mental. Les Peugeot DKR ont enregistré des pointes à très hautes vitesses, à plus de 200 km/h.

Si le décor était différent aujourd’hui, le classement général reste le même : les trois Peugeot occupent les trois premières positions du classement général, malgré les problèmes du tenant du titre Cyril Despres. Sébastien Loeb a attaqué fort dès le départ pour reprendre rapidement du temps à son équipier Stéphane Peterhansel car on le redit, avec 4’34 d’avance à l’arrivée de la spéciale, il récupère la première place du classement général pour 3’15.

Le premier rival de la ‘Dream Team’ pointe à presque ...quarante minutes!

Quelques kilomètres avant la mi-course, Cyril Despres fait une petite erreur de navigation et se retrouve bloqué dans un trou. Après de longues minutes d’arrêt, il a pu repartir. S’il ne monte pas sur le podium du jour, il conserve la troisième place du classement général avec vingt-et-une minute d’avance sur le quatrième.

 

Catégorie T2 en bref: Miura aux commandes

 

En catégorie T2,  après deux étapes dominées par l’Australien Di Lallo (Isuzu N°135), c’est le Japonais Akira Miura (Toyota Land Cruiser N°133), qui prend les commandes du classement général réservé aux véhicules plus proches de la série.

Au classement général, le pilote du team officiel Toyota Autobody devance désormais Di Lallo de dix minutes. Troisième de l’étape et au général, le Kazakh Chernenkov (Nissan N°136) concède plus de cinquante minutes.

 

LES CHIFFRES DE L’ÉTAPE

Type de terrain : plaines, prairies, steppes

Température max: 23 °C

Température min: 18°C

Vitesse Max : 200km/h

 

 

PAROLES DE PILOTES

SILK WAY RALLY 2017 – SEB LOEB.

 

Sébastien LOEB, Vainqueur étape 3 / 1er au classement général

« Je dirais que ce fut une journée compliquée, mais qui s’est plutôt bien passée. Nous sommes partis en troisième position, nous avons repris Cyril après 50 kilomètres et Stéphane au bout de 125 kilomètres. Ensuite, il a fallu ouvrir la route. Daniel a fait un travail remarquable en matière de navigation, car ce n’était vraiment pas facile. Nous n’avons pas fait de grosse erreur et nous n’avons pas eu de gros problèmes. La Peugeot DKR Maxi a été parfaite, agréable à piloter. C’était une vraie étape de rallye-raid.»

 

Stéphane PETERHANSEL, 2ème étape 3 / 2ème au classement général

« Ce n’est pas si souvent que l’on a une spéciale de ce genre sur le Silk Way Rally avant de quitter la Russie. C’est normalement le type de routes que l’on a plus tard sur le parcours. Aujourd’hui, ça s’est bien passé. J’ai aimé cette étape, même si la navigation était vraiment compliquée, surtout en ouvrant la route. Il y avait beaucoup de petits gravillons sur la piste, qui serpentait à travers les herbes. Il n’était pas facile de savoir quelle était la bonne direction. C’était la plus difficile des spéciales depuis le départ, donc je suis heureux qu’elle soit désormais derrière nous. Nous avons aussi eu une météo plus favorable, ça nous change ! »

 

Cyril DESPRES, 4ème étape 3 / 3ème au classement général

 «Ça n’a pas été une bonne journée pour nous, mais ça aurait pu être pire. Nous avons été piégés et nous nous sommes retrouvés bloqués dans un trou profond, où nous avons perdu beaucoup de temps. Je suis déçu, mais ce n’est pas la fin du monde. Il reste encore une longue route à parcourir et de nombreuses opportunités.»

 

Camions : Viazovich transforme l’essai


SILK WAY RALLY 2017 – Le MAZ de Siarhei Viazovich

 

Trois fois déjà, le coup était passé tout près pour l’équipe officielle MAZ, toujours désespérément à la recherche d’une première victoire officielle en rallye tout-terrain.

On mesure donc toute la joie de Siarhei Viazovich (MAZ N°304) et du constructeur de Minsk d’avoir remporté aujourd’hui cette étape du Silk Way Rally 2017.

Et puisqu‘il valait visiblement mieux partir derrière, sa septième position au départ ce matin n’est sans doute pas tout à fait pas étrangère à sa prestation.

Deuxième à moins d’une minute, le Tchèque Kolomy (Tatra N°311), vainqueur samedi, s’empare de la tête du général, devant le trio des Kamaz emmené par Anton Shibalov (N°312) devant ses équipiers Sotnikov (N°303) et Mardeev (N°300) déjà idéalement placés en embuscade.

Mauvaise journée, en revanche, pour les leaders. Parti devant ce matin, Martin van den Brink (Renault ‘Sherpa’ N°301) en proie, qui plus est, à des soucis mécaniques en fin de spéciale, concède près d’une demi-heure, tandis que Gerard De Rooy (Iveco Powerstar N°302) accuse, lui, plus de dix-sept minutes de retard sans avoir connu le moindre souci, sauf celui de devoir naviguer sans traces visibles devant lui…

 

SILK WAY RALLY 2017 – Le PEUGEOT 3008 DKR de DESPRES.

 

L’ÉTAPE DE DEMAIN

 

Demain, le parcours entre Kostanay et Astana, au Kazakhstan, proposera 908km, dont 373km en secteurs chronométrés. Les concurrents seront en action sur des portions rapides, avant de suivre le lit d’une rivière. 342 km de liaison permettront d’atteindre la capitale du Kazakhstan, Astana.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos:  HELEINA photographe -PEUGEOT -SILK WAY 

 

Rallye-Raid

About Author

gilles