AU ‘SILK WAY’ COUP DOUBLE POUR PETERHANSEL ET VAN DEN BRINK

 

 

 

S.2 – TCHEBOKSARY-UFA  «Piste principale pour Kazan» 785,63 km

PISTE : 100% piste (100% terre)

 

Stéphane Peterhansel au volant de l’un des trois Peugeot 3008DKR, le N°106 et Martin van den Brink qui conduit, lui, le Renault Sherpa N°301, signent ce dimanche, la victoire d’étape en catégorie autos et camions.

Le Français et le Néerlandais en profitent aussi pour s’installer en tête du classement général provisoire du « Silk Way Rally » dans leurs catégories respectives.

À retenir

Autos : ‘Peter’ prend son relais

T2 : Di Lallo sur sa lancée

Camions : les meilleurs ennemis

Demain : «Cap sur la rivière Tobol»

SILK-WAY-2017-Le-PEUGEOT-3008-DKR-de-PETERHANSEL.

S.2 – TCHEBOKSARY-UFA Déroulé de la spéciale

Autos : ‘Peter’ prend son relais

 

Deuxièmes en piste au départ de cette econde spéciale longue de 157 kilomètres, Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret avec leur Peugeot 3008DKR N°106, ont profité du travail d’ouverture de leurs équipiers Sébastien Loeb et Daniel Elena qui roulent avec le Peugeot 3008DKR Maxi N°102, pour signer leur première victoire d’étape et s’emparer de la tête du général auto.

Encore fallait-il conserver les trajectoires sur ce tracé rendu particulièrement glissant par des averses importantes sur cette région de Bachkirie.

Un défi parfaitement réussi par le trio Peugeot, qui signe un nouveau triplé, Despres sur le troisième Peugeot 3008DKR, le N°100, deuxième à 1’47, devançant lui aussi Loeb mais d’une petite seconde pour la deuxième place du jour !

Nouveau tir groupé Peugeot également au général où Peterhansel (1er) et Despres (3ème) ne sont séparés que de 3’32.

Après avoir monopolisé dèjà le podium samedi, les Peugeot DKR signent un nouveau triplé à l’arrivée de la deuxième spéciale du Silk Way Rally aujourd’hui dimanche en Russie. Peugeot conforte sa position aux trois premières places du classement général en creusant l’écart avec ses concurrents dès la deuxième journée.

Stéphane Peterhansel s’adjuge le meilleur temps devant Cyril Despres, à 1’47 et Sébastien Loeb, troisième  pour seulement une seconde et à 1’48.

La Peugeot DKR Maxi a ouvert les 157 kilomètres chronométrés sur des routes glissantes et boueuses, avec des portions inondées. Les trois Peugeot DKR, tout-terrain, ont franchi les obstacles sans rencontrer de difficultés.

 

RÉSUMÉ DE LA COURSE


SILK WAY RALLY 2017 le PEUGEOT 3008 DKR de PETERHANSEL

 

Les Peugeot ont à nouveau dominé cette étape du Silk Way Rally, malgré des conditions météorologiques extrêmes et des routes endommagées par des inondations. La courte spéciale vers Ufa proposait des portions étroites et techniques avec quelques défis de navigation. Le Team Peugeot Total accentue son avance sur ses principaux rivaux, mais la première longue spéciale ne sera proposée que ce lundi, avec beaucoup de temps à gagner ou à perdre.

LES CHIFFRES DE L’ÉTAPE


SILK WAY RALLY 2017 le PEUGEOT 3008 DKR de PETERHANSEL

 

Type de terrain : boueux, glissant, guet, profonds

Température max : 20°C / min : 9°C

Vitesse maxi Peugeot DKR : 185km/h

PAROLES DE PILOTES


SILK WAY RALLY 2017 le PEUGEOT 3008 DKR de PETERHANSEL

 

Stéphane PETERHANSEL : Vainqueur seconde étape Silk Way Rally et 1er au général:

« Dans ces conditions, il est difficile de garder le contrôle de la voiture. Nous avons fait quelques erreurs de navigation, mais sans grandes conséquences. Je suis content de signer le meilleur temps. Le rallye a bien débuté pour nous, mais il est important de rester prudents, car la partie la plus délicate est devant nous. Le Team Peugeot Total le sait. »

 

SILK-W-AY-RALLY-2017-Le PEUGEOT 3008 DKR de DESPREZ.

 

Cyril DESPRES, second deuxième étape du Silk Way Rally et troisième au général:

« Nous avons rencontré des conditions très compliquées lors de la spéciale du jour, avec de la boue et des trous remplis d’eau. Tout se passe bien jusqu’à maintenant, mais l’important est de passer cette première semaine sans problèmes. Avec de telles conditions, il est facile de faire une erreur. Je me sens bien dans la Peugeot DKR. Je suis concentré ! »

 

SILK-W-AY-RALLY-2017-Le-PEUGEOT-3008-DKR-de-LOEB-

 

Sébastien LOEB, troisième de la seconde étape Silk Way Rally et second au général:

« Comme hier, nous avons dû composer avec beaucoup de boue et pas énormément de grip. Nous étions un peu préoccupés comme nous ouvrions la route, mais finalement ça c’est bien passé.. Aucun problème jusqu’ici, l’équipe fait du bon travail, la Peugeot DKR Maxi est agréable à piloter. »

L’Américain Bryce Menzies qui pilote l’une des Mini John Cooper Works, la N°105 et le Chinois Han Wei avec le Geeley SMG Buggy N°107, complètant le Top 5, tant à l’étape qu’au Général.

Bryce Menzies qui racontait:

«C’est la spéciale la plus difficile que j’ai eu à faire dans ma carrière. On avait encore moins de grip qu’hier. La voiture glissait dans tous les sens et nous avons tapé un fossé plutôt fort. Heureusement sans mal. Ensuite on a roulé plutôt prudemment jusqu’à l’arrivée. On a passé Yazeed (Al Rajhi) à 50 km de l’arrivée. C’est ensuite qu’il s’est mis au trou. Si on avait été derrière lui on aurait pu l’aider à sortir… »

Cependant que Han Wei ajoutait:

«Mon copilote et moi avons profité des deux premières étapes pour nous habituer l’un à l’autre. Peu importe ce qui ce passe sur la piste, il trouve toujours une solution. Je suis très satisfait de son travail. L’étape d’aujourd’hui était particulièrement difficile et il était facile de se planter si on n’était pas prudent. Quoi qu’il en soit, même ce n’est pas très agréable de rouler dans la boue, je suis toujours aussi heureux de prendre part à cette course.»

 

Deuxième acte dramatique, en revanche, pour le Saoudien Yazeed Al Rajhi sur une autre Mini John Cooper Works, la N°101, victime d’une sortie de piste à 34 km de l’arrivée et qui concède ce dimanche plus de deux heures, suite à un embourbement!

Lequel Yazeed Al Rajhi expliquait:

«Au kilomètre 130, il y avait un trou de part et d’autre de la piste qui était très étroite et particulièrement glissante à cet endroit. Nous sommes sortis sur la droite et la voiture s’est enfoncé dans le trou jusqu’à la garde, le nez en l’air. Un tracteur n’a pas suffi pour nous sortir de là. Il en en a fallu deux pour que nous puissions enfin repartir…»

 


SILK-WAY-RALLY-2017-CHRISTIAN-LAVIEILLE.

 

Enfin, le Français Christian Lavieille, concluait:

« Nous étions en travers partout. Lorsque le Tatra et le buggy de Han Wei nous ont dépassé, on était littéralement à l’arrêt ! C’est bien beau de se battre pendant des mois pour quelques millimètres de bride, mais lorsqu’on perd quasiment 30 minutes par jour à cause des pneus, tout le monde trouve cela normal… Ceci dit, nous n’avons effectué aujourd’hui que 220 km en spéciale sur les plus de 4.000 km prévus d’ici l’arrivée à Xi’An.»

 

Catégorie T2 en bref : Di Lallo sur sa lancée

Adrian Di Lallo n’est pas né… de la dernière pluie ! Le pilote de l’Isuzu MU-X N°135, a poursuivi sur sa lancée et conforte aujourd’hui son avantage en catégorie T2 réservée aux véhicules plus proches de la série.

L’Australien devance la Toyota Land Cruiser officielle du Team Toyota Autobody du Japonais Akira Miura qui pointe à plus de cinq minutes au Général.

Le Kazakh Chernenkov avec un Nissan Patrol, le N °136 , s’empare, quant à lui, de la troisième place, tant à l’étape qu’au Général.

Camions : les meilleurs ennemis

SILK-WAY-2017-Le-camion-RENAULT-de-van-den-BRINK

 

Martin Van den Brink et son Renault Sherpa N°301 et Gerard de Rooy avec l’Iveco 4×4 DRNL N°302, se sont offert un duel distance sur cette deuxième  étape du « Silk Way Rally ».

Profitant de l’excès d’enthousiasme des Tatra de Kolomy et Loprais, mais également du Maz de Viazovich, tous trois partis à la faute sur cette spéciale particulièrement délicate à négocier, les deux pilotes Néerlandais, ont parfaitement tiré leur épingle du jeu.

Et si van den Brink devance De Rooy de 2’04, à l’étape,  au général il ne compte que … treize secondes d’avance sur son ‘meilleur ennemi’ des Pays-Bas.

Le Kazakh Ardavicius qui roule avec un autre Iveco 4×4 DRNL, le N°310, complète le podium du jour, juste devant les premiers Kamaz d’Anton Shibalov (N°312) et Dmitry Sotnikov (N°303).

Vainqueur de l’étape d’hier samedi,  le Tchèque Martin Kolomy et le Tatra N°311, concèdent ce jour 11’30 et plonge à la cinquième place au Général.

Une broutille par rapport aux cinquante- six minutes perdues par Siarhei Viazovich avec  le Maz N°304 ! Quant à Ales Loprais et son Tatra N°305, toujours signalé à l’arrêt au km 122 de la spéciale,  plus de deux heures après l’arrivée des premiers, il voit hèlàs évidemment dèjà s’envoler déjà ses rêves de victoire finale…

 

SILK-WAY-RALLY-2017  – Assistance-PEUGEOT

Road Book

Demain :

«Cap sur la rivière Tobol»

Cette troisième étape longue de 876 km, verra ce lundi également la dernière spéciale (329,25 km) disputée sur le territoire Russe, avant le passage de frontière pour l’entrée au Kazakhstan et l’arrivée au bivouac de Kostanay.

Après une nuit écourtée de 3 heures suite au passage de l’heure rallye de GMT+3 à GMT+6!

Au programme du jour, multitude de changements de directions souvent masqués par la végétation. Les co-pilotes devront rester extrêmement attentifs au ‘road book’ et particulièrement précis sur leurs métrés.

Et même si la spéciale comporte d’importants secteurs aussi rapides que techniques, ouvrir la piste ne sera toujours pas une sinécure…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :

SILK WAY   

 

 

Rallye-Raid

About Author

gilles