70 MOTOS À L’AFRICA TWIN FESTIVAL D’ALBERTVILLE 2017 !

LA NXR 750 EN 1987

Africa Twin ?

Le mot vient d’un dialogue, j’ai presque envie de dire historique, il y a trente ans, entre deux amis revus voici quelques mois.

Hervé Guio, alors patron du Département Moto d’Honda France, alors qu’il a déjà lancé la Transalp, énorme succès, voulait créer une moto, un gros trail  capable d’avaler des milliers de kms de voyage y compris en conditions difficiles, dans le sable par exemple.

 

HERVÉ GUIO, ICI À DROITE, DE RETOUR AUX ’24 HEURES DU MANS’ 2017

À l’époque, l’Afrique était incontournable chez les Pistards, le vrai « Paris-Dakar »était synonyme d’aventure et de fantasmes de découvertes, et l’idée était d’appeler la moto Africa Queen

Il en a parlé à mon ami Christian van Ryswyck, alors journaliste à TF1.

 

LA GRANDE ÉPOQUE

Un garçon dont la vie est une aventure.

On l’a revu récemment sur un documentaire racontant la traque de Klaus Barbie, il était alors le cameraman de Ladislas de Hoyos, qui a fait le première interview du nazi responsable de la Gestapo de Lyon, quelques années plus tard, il lâche la caméra pour devenir journaliste Automobile.

À ce titre Christian suivait le « Paris-Dakar » pour l’émission Auto Moto c’est là qu’il a connu Hervé Guio.

Il lui dit en gros qu’African Queen est un film de John Huston, avec Bogart et Hepburn, et qu’il va avoir tout Hollywood et ses milliers d’avocats sur le dos….

Sachant que la moto est un bicylindre, qui gagne d’ailleurs tout en Afrique à partir de 1986, sous le nom de NXR 750, les deux compères trouvent vite le nom d’Africa Twin

Et à l’occasion du « Paris Dakar » 1989, Hervé Guio organise un challenge Africa Twin avec cinquante motos engagées !

Bien sûr, on imagine mal des histoires comme celles-là aujourd’hui, mais cette moto reste une légende, la nouvelle version en profite et se vend superbement aussi…

Le mot Africa Twin ressort dans la gamme Honda, sur un modèle évidemment redessiné.

 

AFRICA TWIN, LA RENAISSANCE

Ce sont ces légendes et ces motos que Philippe Vassard et Éric Lebon ont voulu recréer en proposant un rassemblement d’Africa Twin à Albertville, un endroit magique en France.

Où les Africa Twin « Classic » et les modernes étaient conviées.

ALVERTVILLE, BELLE RÉUSSITE

Alors ce festival 2017 ?

Ses créateurs l’ont surnommé le rendez vous olympique, décidément dans cette histoire, les bons mots arrivent comme des bonbons…

 

PHILIPPE VASSARD ET ÉRIC LEBON

 

Philippe Vassard : « Elles étaient plus de 70, réparties sur les trois jours pour cet Africa Twin Festival 2017, à parcourir les routes et chemins du pays d’Albertville en Savoie. Cette première Édition de l’Africa Twin Festival qui s’est déroulée les 23, 24 et 25 juin, a remporté un franc succès. Les pilotes d’Africa Twin de toutes générations et de modèles trails Honda (CRF250 L et Rally, Transalp…) ont particulièrement apprécié les échanges et l’ambiance générale de ce festival. Ce rassemblement des trails Honda d’hier et d’aujourd’hui, soutenu par Honda France, permet aux propriétaires de découvrir les qualités de leur Trail Honda et de parcourir un tracé riche en paysages époustouflant tels que le mythique Col de l’Iseran à plus de 2700 mètres, le Col de la Madeleine mais surtout des parcours tout-terrain accessibles à tous pour découvrir autrement cette magnifique région savoyarde… Plus de 700 kms parcourus en trois jours, tracés par le moto-club Dynamik d’Albertville avec un road book qui a permis de revenir chaque soir à la halle Olympique, là même où les JO ce sont tenus en 1992. »

 

Les participants présents, venus de France, Belgique, Hollande, Allemagne vont prêcher la bonne parole pour que la deuxième édition soit encore plus riche,  avec des innovations dans l’organisation tel que la création d’un camp de base en pleine nature et de nouveau des parcours inédits.

Philippe Vassard : « Pour rappel, les rallyes-raids modernes sont nés en France, organisés par des Français avec, au début une grande majorité de pilotes Français…  L’Afrique est devenue plus difficile d’accès, les risques géopolitiques restent peu rassurants même si c’est encore possible, évidement. Ensuite, la France est un pays magnifique, aux multiples possibilités de parcours, de paysages de beautés naturelles. Nous avons choisi la Savoie et une ville symbole de rassemblement réussi grâce à l’Olympisme : Albertville. L’accueil du département, de la municipalité puis de la halle Olympique a été unanime : nous voulons ce rassemblement à caractère Européen ! » 

L’aventure existe donc toujours, et tant mieux…

 Contact : 
contact@africatwinfestival.fr

Site Internet:
www.africatwinfestival.fr

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Organisation, Constructeur, Alain MONNOT

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis