MXGP 2017, MOTOCROSS MONDIAL : AU PORTUGAL ENCORE CAIROLI ET SEEWER MAIS FEBVRE AUSSI …

Le Portugal ?

Circuit où il fait une chaleur du diable et où le terrain glisse comme du verglas…

Mais un vrai crossman s’en fout de ça…

Encore Cairoli en MXGP et Seewer en MX2 !

Mais pas de Paulin…

Il  finit hors du top ten, il semble en revanche que Febvre reprenne, petit à petit, du poil de la bête.

Mais d’abord une leçon de départ de moto cross.

Je ne sais pas trop  ce que fait la jeune fille, déshabillée ça c’est normal on a dit qu’il fait chaud, cela dit elle est carrément  appétissante, qui figure sur la photo ci-dessus sur une grille de départ, mais elle montre deux éléments clé de ce moment fondamental d’une épreuve.

D’abord la barre, on constate qu’elle penche vers les pilotes, elle s’abaissera au moment du départ mais il sera impossible de la « sauter » avant qu’elle s’abaisse, quiconque le ferait se retrouverait coincé sur le sabot.

Ce n’est pas nouveau mais on le montre rarement.

Ensuite, ça je ne connaissais pas, il ya une grille sous la roue arrère des pilotes au départ.

Qui donne de l’adhérence à tous mais la même.

Fini les petites ornières que les pilotes creusaient à coups de talons de bottes pour stabiliser le pneu arrière au moment du départ, maintenant, c’est égalité totale, l’arrière est sur un élément adhérent mais dur…

MXGP : CAIROLI « AGAIN AND AGAIN »

 

Et oui, le champion italien (KTM) déjà titré huit fois, se déchaîne littéralement, un peu à la mode de Rossi, cela dit il est beaucoup plus jeune qu’ « Il dottore », 31 ans, mais en cross ça commence à faire beaucoup !

Certes, il reste 7 GP donc 14 manches, il n’est pas encore mathématiquement champion du monde, mais avec 478 points,  il a presque cent points d’avance sur Desalle (Kawasaki, 387), Paulin (Husqvarna, 383), Herlings ( KTM, 382).

C’est donc très bien parti.

Ce week end au Portugal, Paulin a fini onze, hors du top ten, ce qui n’est pas à son habitude, on rappelle aussi que l’intouchable Tim Gajser (Honda) revient après de grosses blessures, cela explique que les classements ne ressemblent pas à ceux de début d’année.

Du coup d’ailleurs, la deuxième place au général est passée de Paulin au cousin belge Desalle, en fait la grosse baston de fin d’année va être sur cette place là, la deuxième…

 

ROMAIN FEBVRE

 

Ce week end, le Français de référence a donc été Romain Febvre (Yamaha), cinquième en première manche et quatrième dans la seconde, derrière le premier lituanien de toute l’histoire du motocross mondial à monter sur un podium, Arminas Jasikonis (Suzuki)….

ARMINAS JASIKONIS

Les pays baltes décidément, ont la cote, le Letton Jonass est en tête du MX2 !

En MXGP donc c’est un doublé inversé, en première manche, Herlings est premier et Cairoli deux, en deuxième manche Cairoli un, Herlings deux…

L’Italien est une des légendes de ce sport, le Hollandais a été l’épouvantail du MX2 durant des années et commence à s’installer devant le MXGP, il a juste commencé un peu tard à gagner dans la saison, il peut être deuxième à la fin de l’année, pas mal quand même…

 

JEFF HERLINGS

Febvre idem, début de saison inexistante, depuis deux GP il se rapproche de la tête, il n’a plus aucune chance ni de titre ni même de podium (il est sixième avec 309 points, 169 points de retard sur Cairoli…).

Mais on le revoit devant, maintenant il faut aller au podium et gagner une ou deux manches d’ici la fin de l’année serait sacrément rassurant !

MX2 : SEEWER LE REBELLE

 

Le pilote suisse a dominé le début de l’année, puis il s’est fait largement enrhumer par le letton Jonass, dont acte.

Mais depuis quelques GP, il remonte la pente, pour un montagnard c’est naturel d’ailleurs, de même hélas que les chutes vertigineuses, on en est à la situation suivante. Jonass (KTM) 501 points, Seewer (Suzuki) 463, moins de quarante points sur 14 manches restantes c’est tout à fait faisable.

BENOIT PATUREL

Ce qui nous intéresse bien sûr, c’est notre Benoit Paturel national (Yamaha) .

En MX2 c’est encore un doublé inversé Jonass/Seewer, c’est pour ça que notre ami suisse a tant de mal à remonter au général, l’autre est toujours là, première manche Jonass devant Seewer, seconde manche Seewer devant Jonass…

 

PAULS JONASS

Essayez un peu d’exister dans un tel système !

Paturel y parvient, faisant quatre et cinq, du coup au général du mondial, il est quatre à cent quarante points de Jonass, en revanche il est à quatorze points du troisième, Olsen, bref un podium final est dans les cordes de notre jeune protégé.

Résultats et classements sur  http://results.mxgp.com/mxgp/standings.aspx

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MXGP

 

 

 

Moto Motocross Sport

About Author

jeanlouis