1ère VICTOIRE DE LA PORSCHE MARTINET BY ALMÉRAS EN GT4 À DIJON PRENOIS

 

Première victoire de la saison pour Martinet By Alméras à Dijon-Prenois


GT4 2017 DIJON – Le podium.

 

L’èquipage formè d’Henry Hassid et de Steven Palette offre au Team Martinet By Alméras, leur premier succès de la saison en Championnat de France FFSA GT, après s’être imposés ce samedi dans la première course du meeting de Dijon-Prenois, au volant de la Porsche Cayman Clubsport MR GT4 N°18.

Étincelant depuis le début du week-end Bourguignon, Stéphane Tribaudini, qui roule seul ce week-end, domine la catégorie AM avec la Ginetta G55 GT4 N°111, de l’écurie Classic & Modern Racing, ex CMR.

Disputée dans des conditions climatiques particulièrement piégeuses, la première épreuve du troisième rendez-vous FFSA GT – GT4 Sud, de l’année 2017, a offert un scénario à rebondissements digne des meilleurs films à suspense!

C’est sous la pluie et sur une piste détrempée par les averses de la journée que s’élancent les 32 concurrents engagés ce week-end en Bourgogne-Franche-Comté.

Parti depuis la pole position à bord de la Porsche N°30, Gilles Vannelet se fait surprendre au feu vert par Hassid avant de récupérer son bien quelques tours plus tard. Le pilote CD Sport voit ensuite la menace Robert Consani avec la Ginetta Team Speed Car N°8, grossir dans ses rétroviseurs, jusqu’à ce que le spécialiste du rallye écope d’une pénalité de drive-through pour non-respect de la procédure de départ.

La sortie de piste de la Porsche Imsa Performance N°27 du Français  Jean-Luc Blanchemain et du Belge Christian Kelders, va venir ajouter un peu de piment à une course qui n’en manquait pourtant pas en entraînant un Full Course Yellow puis l’intervention de la Voiture de Sécurité.

Si la plupart des leaders choisissent d’effectuer leur changement de pilotes dès l’ouverture de la fenêtre réglementaire à la 25ème minute de course, Tribaudini fait le pari d’observer son arrêt plus tard et parvient à se hisser en tête de l’épreuve.

Le pilote CMR ne peut toutefois pas contenir longtemps les assauts de ses poursuivants, au premier rang desquels un Mike Parisy, co-leader du classement Pro-Am avec Vannelet, bien déterminé à signer sa première victoire cette saison.

Si le Palois parvient à ravir la première place à Tribaudini, sa joie est de courte durée puisqu’une sortie de piste au Virage 1 permet à Steven Palette de sauter sur l’occasion pour prendre les commandes. Parisy revient certes dans les échappements de la Porsche Martinet by Alméras mais une nouvelle excursion hors-piste le force à se contenter de la deuxième place.

Benjamin Lariche, qui a succédé à Consani au volant de la G55 N°8, se hisse finalement en troisième position pour parachever une nouvelle remontée épique de l’équipage Speed Car. Grégory Guilvert et Manuel Rodrigues terminent quatrièmes sur la Porsche N°69 du Saintéloc Racing, devant Tribaudini, meilleur représentant AM et superbe cinquième au général.

Belle performance également du duo Christophe Hamon-Lonni Martins. L’équipage de la Porsche N°5 du Riviera Motorsport s’adjuge la sixième place pour signer sa deuxième arrivée dans les points après Pau.

David Hallyday et Morgan Moullin Traffort finissent septièmes avec la Porsche CD Sport N°31, devant le Cayman N°19 de la paire TFT Racing composée d’Eric Clément et Romain Iannetta.

Clairement  dans le coup ce week-end à Dijon-Prenois, la McLaren 570S GT4 N°3 de l’écurie Energy By ART de la paire, Bruno Hernandez-Simon Gachet, filait vers un beau podium avant qu’un drive-through pour dépassement sous Safety Car, ne la relègue hèlàs au neuvième rang sous le drapeau à damier.

La seconde représentante du team Martinet By Alméras – la Porsche n°22 d’Olivier Estèves et Anthony Beltoise – complète le Top 10.

Dans le Championnat de France FFSA GT AM, les frères Lamic limitent bien les dégâts au classement Pilotes en terminant deuxièmes avec la Ginetta G55 GT4 n°54 engagée par la structure du Vic’Team. Fabien Michal et Georges Cabanne montent sur la troisième marche du podium avec la Ginetta CMR n°666.

 

PAROLES DE PILOTES

 

Henry Hassid, Martinet By Alméras : « Nous avons rencontré des conditions d’adhérence assez précaires. J’essayais de trouver du grip à droite, à gauche, au milieu. Tout le monde jouait du volant pour rester sur la piste. Comparé aux Ginetta, nous étions en difficulté dans les virages. Il y avait de la bagarre mais toujours dans les règles de l’art. »

Steven Palette, Martinet By Alméras : « J’aime le risque et les difficultés : ça passe ou ça casse ! J’ai beaucoup donné et ce fut une belle bataille avec Mike [Parisy]. Après ce succès, nous viserons de nouveau la victoire dimanche, sans calcul et avec plaisir. »

Gilles Vannelet, CD Sport : « Ce fut difficile pour tout le monde. Les conditions étaient délicates mais la course superbe. »

Mike Parisy, CD Sport : « J’ai joué et flirté avec les limites de mon auto. Après mes deux excursions hors-piste, j’ai préféré lever le pied et ne pas tenter le diable. Malgré la déception, cela reste une course importante pour nous au championnat sur le plan comptable. Il s’agira de confirmer dimanche en partant troisième sur la grille de la Course 2. »

Robert Consani, Team Speed Car : « Le drive-through m’a énervé, mais je me suis concentré sur ma course et Benjamin a fait un travail fabuleux en remontant de la cinquième à la troisième place. Je tiens également à féliciter Stéphane [Tribaudini] car ce qu’il démontre aujourd’hui et depuis le début du championnat est impressionnant. »

Benjamin Lariche, Team Speed Car : « Avec l’expérience, on apprend à faire abstraction des pénalités pour rester sur son sujet et donner le meilleur de soi. C’est forcément frustrant d’avoir été deuxièmes puis de tomber P10 avec tout à refaire. C’est souvent le cas cette saison mais c’est tout de même bien de finir sur le podium. »

Stéphane Tribaudini, Classic & Modern Racing : « J’ai perdu deux places au départ puis passé trois, quatre tours à jauger le niveau d’adhérence car c’était une première pour moi sous la pluie. Une fois plus à l’aise, j’ai commencé à remonter. J’ai eu du mal à relancer après le Safety Car puisque les pneumatiques avaient beaucoup refroidi. C’est aussi le moment où tout le monde s’est mis à revenir. La fin de course fut difficile car je savais que ça allait plus vite derrière moi. Je suis tout de même très heureux de cette victoire de classe et cinquième place au classement général. »

La deuxième course FFSA GT – GT4 Sud du week-end de Dijon-Prenois aura lieu ce dimanche à partir de 14h35. Grégory Guilvert au volant de la Porsche Saintéloc Racing N°69, s’élancera depuis la pole position.

Il aura à ses côtés le Cayman N°18 de Steven Palette.

 

François LEROUX

Photos : SRO

 

 

GT4 European Series Southern Cup

About Author

gilles