LES VOIES SUR BERGE DE PARIS RESTERONT INTERDITES AUX VÉHICULES MALGRÉ UNE EXPÉRIMENTATION CATASTROPHIQUE

 

PARIS-Acces-aux-voies-sur-berges-depuis-la-Place-de-la-CONCORDE-photo-Gilles-VITRY-AutoNewsInfo

À l’été 2013, les voies sur berge Rive Gauche à Paris avaient été définitivement fermées à la circulation des véhicules motorisés. Depuis la rentrée 2016, c’est la Rive Droite de la Seine qui faisait l’objet d’une expérimentation, au cours de laquelle devait être évalué l’impact sur la qualité de l’air d’une interdiction d’accès des voies aux voitures.

Aujourd’hui, jeudi 29 juin 2017, après 8 mois de fermeture et malgré la publication d’un rapport accablant mettant en exergue une nette aggravation des conditions de circulation et des émissions de polluants sur les itinéraires de substitution, le Préfet de Paris a décidé de maintenir la piétonisation des voies sur berge.

L’association «40 Millions d’Automobilistes» dénonce l’hypocrisie et la malhonnêteté d’Anne Hidalgo, Maire de Paris, et du Préfet de Police.

Sachant qu’actuellement Paris n’a JAMAIS connu autant de rues, boulevards et avenues saturées et encore pire, un périphérique en permanence, où on roule au pas !

           MERCI LA POLLUTION !

Le 28 juin 2017, un rapport présentant les conclusions du Comité technique de suivi de la fermeture des voies sur berge Rive Droite a été remis au Préfet de Police de Paris, à sa demande. Celui-ci porte sur les 8 premiers mois d’interdiction de circulation sur les quais bas et expose l’analyse des mesures prises sur cette période concernant principalement 3 facteurs:

les conditions de circulation, la qualité de l’air et les nuisances sonores.

 

40-MILLIONS-AUTOMOBILISTES-Daniel-Quéro-Président-de-lassociation-40-millions-d’automobilistes

Daniel Quéro, Président de «40 Millions d’Automobilistes», résume :

« Il est écrit noir sur blanc dans ce rapport que les conditions de circulation se sont fortement dégradées sur les quais hauts depuis la fermeture des voies sur berge rive droite : on a mesuré, aux heures de pointe, jusqu’à +72% de trafic routier sur ces axes et +33% sur les itinéraires de substitution, notamment celui empruntant le Boulevard St Germain. Côté pollution, une amélioration a été notée sur les quais bas (et c’est heureux, étant donné les contraintes que l’on a imposées aux automobilistes !), mais jusqu’à 10% d’émissions polluantes en plus ailleurs. Enfin, les riverains des quais hauts doivent désormais supporter des volumes sonores plus élevés (en moyenne +3db(A)), y compris la nuit »  

Ainsi , pour chacun des facteurs étudiés, les impacts de la fermeture de la rive droite aux véhicules sont négatifs, ce qui a provoqué une nette dégradation des conditions de vie pour les riverains des quais hauts et des axes sur lesquels le trafic automobile s’est reporté, mais aussi pour les 43.000 automobilistes qui empruntaient quotidiennement les voies sur berge et se retrouvent désormais englués dans la circulation matin et soir, et même pour les usagers des transports en commun, qui se plaignent des retards récurrents des bus.

PIERRE-CHASSERAY-Délégué -40-MILLIONS-AUTOMOBILISTES

C’est la raison pour laquelle, Délégué général de l’Association ’40 Millions d’Automobilistes’, s’indigne et avec raison :

« La décision de la fermeture des quais bas Rive Droite avait été prise par Anne Hidalgo malgré l’avis défavorable rendu par la Commission d’Enquête publique mandatée pour évaluer la faisabilité et l’intérêt du projet le 19 août 2016. Cette fois, c’est le Préfet de Police de Paris qui fait fi des conclusions dramatiques du Comité technique de suivi et maintient l’interdiction de circulation pour les véhicules motorisés.»

Et il précise :

« C’est une honte !»

Anne HIDALGO-Hôtel de Ville de PARIS – Photo : Max MALKA pour AutoNewsInfo

Avant de conclure :

« Cette décision est d’une hypocrisie sans nom et intellectuellement malhonnête. Comment Anne Hidalgo et le Préfet peuvent-ils encore prétendre se soucier du bien-être et de la santé des Parisiens lorsqu’ils maintiennent cette mesure, dont on a désormais la preuve de la nocivité ? »

La réalité est tout autre, Madame Hidalgo, veut faire plaisir aux fameux BOBOS ! Et pense avant tout essentiellement à son hypothétique rè-élection… à la Mairie de Paris.

Qu’on se le dise !

 

Christophe PARANT

Photos :

Gilles VITRY-Max MALKA et 40 Millions d’Automobilistes-AutoNewsInfo

PARIS- Les VOIES-SUR-BERGES AVANT-  Photo: Gilles VITRY pour AutoNewsInfo

 

Sport

About Author

gilles