PRÉSENTATION : TEMPÊTE BOURGUIGNONNE AVANT LE CALME ESTIVAL.

 

Éric Van de Vyver, le boss du Championnat VdeV, confie :

« Les fidèles animateurs des « VdeV Endurance Series » vont avoir un choc en pénétrant le paddock du circuit de Dijon-Prenois ! Les infrastructures ont en effet bien changé depuis notre dernière venue, il y a deux ans…

Et il précise :

« En observant la conception des bâtiments et des nouveaux stands, on entre véritablement dans une nouvelle ère. Bravo et merci à Yannick Morizot, Lorenzo Cristofoli et leurs équipes, d’offrir à nos concurrents un tel cadre pour profiter de nouvelles belles batailles avant la trêve estivale. Côté sport, ça promet en effet d’être au top, sur cette piste qui a marqué de son empreinte l’Histoire du sport automobile. Esses de la Sablière, la Cuvette, Pouas… ces noms parlent aux avertis qui ne manqueront pas de relever le challenge des virages de ce circuit parmi les plus rapides de la saison. Un terrain de jeu idéal tant pour les GT, les prototypes LM P3, PFV et CN, Funyo, que pour les monoplaces, dont les performances et les caractéristiques semblent taillés sur mesure pour un tel environnement. Le meeting sera également très important, car il marquera le retour des prétendants à un Challenge Endurance VHC cher à mes yeux, et qui accueille désormais des Porsche inscrites dans le cadre de la Ferdinand Cup imaginée par notre partenaire. Ce n’est donc pas encore l’heure des vacances, il nous reste encore beaucoup de choses à vivre, ensemble, d’ici-là ! »  

4 Heures Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV VdeV

 GT / Tourisme : Bal des favoris

VdeV 2017 DIJON – La Lambo AB Sport Auto actuel leader du GT.

Victorieuse à Portimao, troisième au Castellet, la Lamborghini Huracan GT3 n°46 d’AB Sport Auto de Teneketzian-De Narda, aborde en tête du GTV1, le rendez-vous Dijonnais. Ce leadership s’est fait au détriment de Classic & Modern Racing with Sport Garage et du duo de sa Ferrari 458 GT3 n°44, Eric Mouez-David Loger, qui fait preuve d’une belle régularité depuis le début de saison et qui aura pour objectif de retrouver un podium qui s’est refusé à lui au Castellet.

Gare cependant à la réplique de l’équipe Championne, Visiom et de sa redoutable Ferrari 488 GT3, la N°1. Les Champions en titre, le trio Pagny, Perrier, Bouvet n’a pas encore retrouvé le chemin de la plus haute marche, mais reste sur une deuxième place dans le Var.

Un rôle de favori que tiendra comme toujours IMSA Performance, de retour en VdeV après l’accident de Portimao et qui aligne de nouveau sa Porsche 991 GT3 R pour la paire, Narac-Cornac.

La Renault R.S.01 n°11 VdeV-AB Sport Auto, de Van de Vyver-Thybaud, sera également à surveiller, tout comme, en S1, la TC17 Solution F de Charriol, Faure, Chardonnet.

 MP/PFV :

Une deuxième Norma pour pimenter

VdeV 2017 BARCELONE La LIGIER JSP3 du Team TROUILLET – Photo Maurice CAMUS.

Il n’y a pas eu de changement, après le Circuit ‘Paul Ricard’, en tête de la catégorie LMP3, où la Ligier JSP3 n°39 Graff de Trouillet, Gauvin, Deguffroy caracole toujours en tête, grâce à sa troisième place varoise. La victoire de la Ligier n°8 Duqueine Engineering de Antonin Borga et Henning Enqvist, s’accompagne quant à elle d’une remontée au deuxième rang de l’équipage qui disposera pour la première fois de la toute dernière Norma M30.

Un modèle qui, avec la n°20 DB Autosport de Foubert, Wolff, Maulini, frappe à la porte du podium général provisoire. Une première victoire sur ses terres, pour l’équipe Bourguignonne de Daniel Bassora !

Là encore, pléthore de prétendants, puisque les LMP3 seront au nombre de neuf, parmi lesquelles Duqueine Engieering (n°9 Legeret-Panciatici), Inter Europol Competition (n°22 Smiechowski-Still et n°33 Scheuschner-Bourgois), N’Race (n°93 Fontaine- Decultot-Perroy) et BHK Motorsport (n°735 Dracone- Baratto).

Au sein de la catégorie PFV, toujours extrêmement compétitive, Michael Simpson pointe aux commandes et reste sur une victoire au Castellet, obtenue au côté de Simon Murray à bord d’une Ginetta G57 du Pegasus Racing. Quatre G57 seront de nouveaux présentes à Dijon : les n°29 et 57 Pegasus Racing (Schell, Raffin et Caussanel, Muston, Simpson) et les n°32 et 52 Simpson Motorsport (Tomlinson, Robertson et Sanders,  Fielding).

Ces équipages, sur le papier, possèdent tous l’expérience et le talent pour l’emporter!

4 Heures Endurance Proto VdeV : La passe de deux pour DB Autosport !

VdeV 2017 – DIJON – La passe de deux pour DB Autosport.

Terminer « seulement » troisième au Castellet n’a pas eu grande incidence pour l’équipage de la Norma n°2 TFT, de l’équipage Champion en titre, Vilarino, Fertè, Illiano, qui a pu compter sur ses deux précédentes victoires pour conserver son leadership.

Gare toutefois à la remontée de la Norma n°22 DB Autosport de Delafosse, Vaucher, Accary. La voiture était lauréate dans le Var, et se produira ce week-end sur ses terres!

Le suspense est toujours à son comble, et parmi les équipages à surveiller, notons comme toujours la Norma n°8 TFT de Capillaire, Creed, Melnikov,  la Norma n°40 Equipe Palmyr de Mondolot, Zollinger, Thuner, ou encore la Norma n°14 CD Sport de Bole-Besançon, Scheier, Taittinger.

En Prestige, la Norma n°6 TFT de Bazaud, Thirion , Caillon, malgré une avarie mécanique au Castellet, a marqué de précieux points et conserve – pour l’heure  – l’avantage face à la n°5 de leurs équipiers Rihon , Philipps, Cimadomo et la n°9 Graff de Marroc, Trouillet, Fort.

Lamo Racing Car peut pour sa part lorgner sur un premier podium dans cette catégorie, débutée à Barcelone avec la Norma n°67 de la famille Striebig épaulé  par Raffin.

Le tour d’horizon des teams, enfin, ne serait pas complet sans citer les Luxembourgeois de RC Formula, avec la Norma n°66 de Richard, Papin, Pedraza, et les Britanniques de IF Motorsport qui alignent le duo Dunn et Wilson sur la n°49.

Challenge Endurance VHC :

Le retour des mythes

VdeV-2017-DIJON-Le-VHC.

Une vingtaine de voitures sont attendues sur les grilles de ce rendez-vous, qui mettra aux prises les concurrents lors de deux courses d’une heure, précédées d’une séance d’essais libres de 45 minutes et d’une qualification de 30 minutes. Soit 3h15 de temps de piste pendant lesquelles il nous sera offert la joie d’admirer des autos mythiques, à l’image de la Ford GT40 d’Alain Bazard qui affrontera notamment les protos Elva de Yann Le Calvez ou SBARRO de Christian Bouveron.

Les marques les plus célèbres sont par ailleurs représentées, comme Porsche, avec la toujours très véloce 911 3,0 RSR de Bernard Moreau ; TVR, avec la Griffith 200 d’Eric Van de Vyver / Patrick Brossard ; ou encore Alfa Romeo avec la Giulia Super de Bernard Zimmer. Franck Thybaud, champion 2015, continuera quant à lui d’animer le plateau à bord de sa Porsche 944 Cup.

Le constructeur allemand sera particulièrement à l’honneur, car s’il donne le coup d’envoi de la saison, ce meeting marque aussi les débuts de la Ferdinand Cup. Un trophée organisé en collaboration avec notre partenaire – le magazine Ferdinand, spécialisé de la marque – mettant en scène tous les modèles.

Des 911, bien sûr, comme une 911 3.0 RS de 1974, mais également des plus inédites 914-6 de 1970 et, par exemple plus récentes, des 944 S2. Ces autos, quasi d’origine, sont simplement dotées des éléments de sécurité indispensables au pilotage sur circuit, et chaussées de pneus « track days ». Un package qui demeure performant et permet de revivre la course à l’ancienne, quand on arrivait sur le circuit par la route, que l’on limait la piste, et que l’on rentrait chez soi au volant de sa voiture de course. Peut-on faire aujourd’hui plus vintage ? Tel est l’esprit du VHC que souhaite perpétrer l’équipe de V de V Sports, ses concurrents et ses partenaires.

Challenge Funyo VdeV :

Nicolas Cannard maître en son pays ?

VdeV 2017 – DIJON – Cannard contre Quelet, l’affiche en Funyo.j

Nicolas Cannard (HMC Racing) et Jean Quelet (AGR Bleu Mercure) ont démontré au Castellet que Portimao n’avait été qu’un faux-pas. Comme à Barcelone pour le coup d’envoi, les deux hommes se sont livrés à un somptueux duel, qui leur vaut de reprendre, dans cet ordre, le commandement des opérations. Et ce aux dépends de Christophe Girardot et Cédric Gardin, tous deux membre de l’armada AGR Bleu Mercure, qui lutteront pour de nouveaux podiums.

Un objectif qui sera également au programme de leurs équipiers Guillaume Veyrat, Arlan Boulain ou Éric Tessier.

Du côté des F5, le score vierge de l’avant-dernier meeting à Portimao nécessitait à Renaud Malinconi (Total Cloud) de se mettre en mode « full attack » au Castellet. Mission accomplie, avec trois victoires qui lui ont permis de reprendre des points à Marc-Antoine Dannielou de Défi Auto Solidaires En Peloton, avant Dijon.

Ce dernier profita du beau geste de solidarité de AGR Bleu Mercure, qui lui prêta une voiture après la casse de son moteur aux essais. Le podium provisoire est complété par l’autre homme fort du plateau, Alexandre Barbiat (Fun’driver) !

Challenge Monoplace VdeV : Gilles Hériau en conquérant

VdeV 2017 BARCELONE La Formule RENAULT de Gille HERIAU – Photo Maurice CAMU.

Gilles Hériau de Formula Motorsport, débarque dans la région des ducs solidement installé dans le fauteuil de leader et devance toujours au classement Laurents Hörr du Dutt Motorsport.

Erwin Creed s’affirme jusqu’à présent comme le troisième homme du classement, installé sur le podium provisoire devant Michael Benyahia qui ne sera pas du déplacement à Prenois.

Cela laisse le champ libre à de nombreux prétendants ! On pense inévitablement à Moritz Müller-Crepon du Heuri Rennwagen, auteur de plusieurs podiums depuis Barcelone, Diego Bertonelli  de TS Corse, qui monte en puissance depuis ses débuts au Portugal, ou Alexis Carmes du Lamo Racing Car, qui lui aussi progresse dans cette hiérarchie très relevée.

En Gentleman, Pietro Peccenini de TS Corse, a repris le meilleur sur « Lebreton » de Formula Motorsport. La lutte dans la catégorie sera cependant arbitrée par des concurrents aux dents longues, tels Thierry Aymard du Lamo Racing Car, Xavier Benecchi ou Michel Piroird – tous deux pensionnaires de Formula Motorsport – qui ont déjà profité par le passé de la joie d’un Top-3.

 

Stéphane ENOUT

Photos :

Hugues LAROCHEMaurice CAMUS

 

Sport

About Author

gilles