UN PODIUM HISTORIQUE POUR L’ÉQUIPE VAILLANTE REBELLION AUX ’24 H. DU MANS’,

    24 H du Mans 2017  ORECA 07 N°31 du Team VAILLANTE REBELLION – Photo Thierry COULIBALY.

L’équipe Suisse REBELLION Racing, rêvait d’un podium au classement général des ’24 Heures du Mans’, Michel Vaillant affrontant une Porsche dans le dernier album « REBELLION » :

Vaillante REBELLION, ce dimanche 18 juin 2018, signe finalement et en réel cette fois, une deuxième place finale en LMP2 et monte aussi surtout sur le podium du classement général, à côté d’une …Porsche LMP1 pour cette 85ème édition des ’24 Heures du Mans’ !

Ravi de cette sacrée performance, Bart Hayden, Team Manager de l’Équipe, confiait au pied du podium :

« Nous sommes tous heureux de pouvoir être présents sur le podium général des ’24 Heures du Mans’ et d’être à la deuxième place dans la catégorie LMP2. La course était dure et pleine d’émotion. Pendant les 12 premières heures, nous étions en première et deuxième positions en LMP2 et nous avons osé espérer que ce serait encore le cas à la fin. Malheureusement, la boîte de vitesse cassée a gâché la course pour la seconde voiture, la N° 31, mais une fois remplacée, nous sommes retournés sur la piste pour franchir le drapeau à damier. »

Et il concluait :

« C’est une course dont nous nous souviendrons longtemps.»

Ce sont les deux pilotes Brésiliens Bruno Senna et Nelson Piquet Junior qui commencent les premiers relais à 15heures samedi. Les ORECA 07, N° 13 et 31 s’èlançaient des quatrième et cinquième places, suite aux meilleurs chronos aux qualifications réalisés par Bruno Senna et le Suisse Mathias Beche.

À peine le départ de la course Sarthoise donné, une erreur de pilotage de l’ORECA 07 du G-Drive Racing dès le premier tour, permettait aux deux Vaillante REBELLION, de se placer aux avant-postes de la catégorie LMP2.

Après une heure de course, les autos numéros 13 et 31 se retrouvaient en tête de la catégorie et allaient conserver ces places pendant les douze premières heures de course.

Des débris sur la route allaient ensuite contraindre la N°31 à effectuer un arrêt au stand prolongé et ce pour changer le nez de l’auto et effectuer un contrôle complet, cet arrêt traité efficacement par l’équipe technique empêchant la 31 de conserver la tête de la course, l’ORECA 07 Vaiilante se retrouvant en quatrième position en sortie des stands avec près d’un tour d’écart sur le duo de tête composé de la voiture-sœur, la N°13 Vaillante REBELLION, celle que se partageaient Nelson Piquet Junior, Mathias Beche, et Heinemeier Hansson et la N°38 du Jacky Chan DC du trio formé de Ho in Tung, Thomas Laurent et Oliver Jarvis.

À la 16ème heure de course, la N°38 profitait de l’inimaginable et impensable hécatombe des LMP1 pour s’emparer à la surprise générale de la première place du classement scratch.

La N°13 va quant à elle conserver un léger retard sur le premier pendant de longues heures mais la régularité de la N°38 empêchera l’équipage de l’atteindre et de la rattraper !

À moins de trois heures de l’arrivée, l’ORECA N°13, alors menée par Mathias Beche, change de pilote et laisse la place à Nelson Piquet Junior, c’est lors de ce changement que l’auto se retrouve en 4ème position, dépassée par l’une des Alpine A470, la N°35.

La nuit mancelle aura été une bataille sans merci pour accrocher les deux premières places, mais un problème de boîte de vitesse immobilisera hélas malheureusement la N°31 pendant plus d’une heure, voyant sa belle place aux avant-postes, au classement dégringolé pour finalement repartir loin… en seizième position!

C’est un vrai baroud d’honneur réalisé par les pilotes de cette N°31 qui se sont battus jusqu’au bout dans ces ’24 Heures du Mans’ et ont passé la ligne d’arrivée la tête haute.

La 24ème heure s’affiche au compteur, le drapeau à damier est agité, ça y est ils l’ont fait!

L’équipage de la N°13 est deuxième du classement LMP2 et troisième du général!

Michel Vaillant aura encore vécu une incroyable aventure aux ’24 Heures du Mans’, mais cette annèe en réel !

Pesage-24-H-du-Mans-2017-Équipe-REBELLION-MICHEL-VAILLANT

PAROLES DE PILOTES

Mathias Beche, pilote de la N°13 :

« Quelle course ! Je suis tellement content d’avoir pu récompenser le projet d’un homme, le travail de toute une équipe, la belle association entre REBELLION et Vaillante. Le Mans est le rendez-vous incontournable de l’année et nous avions à cœur de concrétiser. L’accueil depuis le début de la semaine mancelle a été incroyable et les fans ont répondu présents. Finir second des LMP2 et sur le podium du général est tout simplement magique et historique pour l’équipe. Merci à mes coéquipiers, aux mécaniciens, à l’équipe technique et bien sûr à Alexandre Pesci d’avoir placé sa confiance en moi. »

David Heinemeier Hansson, pilote de la N°13 :

« C’était une vraie course de bande dessinée. Tant de retournements de situation, de hauts et de bas. Nous avons commencé avec une position 1-2 dominante avec les deux voitures, mais une fois la nuit tombée, les problèmes ont commencé et Le Mans a démontré pourquoi il s’agit de la course la plus difficile. Mais avec persévérance, nous avons atteint notre but et nous sommes restés sur le podium. C’est tout bonnement une course fantastique et un travail d’équipe sans pareil. Vaillante REBELLION a marqué les 24 Heures du Mans 2017. »

Nelson Piquet Jr, pilote de la N°13 :

« C’était une très longue course. Nous ne savions pas réellement à quoi nous attendre, car nous avions eu deux courses difficiles à Spa et Silverstone. L’équipe a fait un travail exceptionnel ici. Même si nous avions des problèmes pendant la course, le rythme était là, les pilotes ont fait un travail incroyable, des ingénieurs, des mécaniciens, ils ont travaillé si fort. Je tiens à remercier l’ensemble de l’équipe. C’était un tour de montagnes russes aujourd’hui, de nombreux hauts et des bas ! La course a bien fonctionné, mais il y a eu beaucoup de problèmes surtout à la fin, c’était tellement stressant car nous avions la pression de la troisième voiture mais nous avons continué à pousser et cela a fonctionné ! »

Julien Canal, pilote de la N°31 :

« Pour nous c’était une course impeccable jusqu’à la moitié, on a mené la course on était sur le podium du classement général. Cela avait très bien fonctionné dès le début. Bruno (Senna) est parti quatrième sur la grille et a rendu la voiture en tête, il a fait un super travail. Nico (Prost) a fait de même en maintenant l’auto en tête. Je l’avais prise en deuxième place et j’avais aussi pu la ramener en tête de course donc jusque là on avait fait un travail parfait. Nous avons ensuite dû changer le nez pendant le relais de Nico, j’ai eu un problème électrique, plus le problème de boîte de vitesse en suivant, donc tout ça fait que l’on n’a pas pu se classer comme on le voulait, je pense qu’on avait le potentiel pour faire 1 et 2 ou 2 et 3 en tout cas sur le podium des LMP2. C’est vraiment dommage mais ce qui est rassurant c’est que l’on sait plus que jamais que l’on se bat pour la victoire jusqu’à la fin de l’année. »

Bruno Senna, pilote de la N°31 :

« Je suis assez déçu de ce résultat, nous avons mené une bonne partie de la course. Si cela avait été les 12 Heures du Mans, cela aurait été exceptionnel mais les ’24 Heures’ ne l’ont pas été pour nous. Je pense que nous avions le potentiel pour terminer en tête mais cela n’a pas été le cas et c’est très dur. Nous allons continuer de nous donner à fond pour les prochains meetings et je suis très heureux pour la voiture sœur, ils ont fait un excellent travail. »

Nicolas Prost, pilote de la N°31 :

« Je suis très déçu, on se battait devant pour le podium au général et pour le podium de la catégorie mais la boîte de vitesse a cassé à 6h de l’arrivée et c’est un peu dur à accepter. Après c’est comme ça, c’est la course, c’est Le Mans. Je félicite la 13 qui a fait une très belle course et qui mérite complètement ce résultat. »

Prochaine étape, les 15 et 16 juillet prochain, lors de la manche Allemande du Championnat du Monde d’Endurance WEC, au Nürburgring.

 

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :

Thierry COULIBAY-Nicolas PALUDETTO

 CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL ’24 HEURES DU MANS’ 2017 LMP2

1 – Jackie Chan DC Racing, N°38 (Tung / Laurent / Jarvis)

2 – Vaillante Rebellion, N°13 (Piquet Jr / Heinemeier Hansson / Beche)

3 – Jackie Chan DC Racing, N°37 (Cheng / Gommendy / Brundle)

4 – Signatech Alpine Matmut, N°35 (Pancitici / Ragues / Negrão)

5 – United Autosports, N°32 (Owen / De Sadeleer / Albuquerque)

15 – Vaillante Rebellion, N°31 (Prost / Canal / Senna)

24 H du Mans Le Mans

About Author

gilles