MOTOGP 2017 : DU RIFIFI CHEZ SUZUKI…ET AILLEURS !

IANNONE PRÉFÈRERAIT LES CÂLINS AUX CHRONOS ?

Officiellement, Iannone a un contrat de deux ans avec Suzuki qui court donc encore sur 2018.

Mais voilà, Iannone est quinzième du Championnat plus quelques bisbilles avec son stand sur la présence de sa sublissime fiancée Belen Rodriguez, dont il s’occupe plus que de ses réglages moteur.

IANNONE CHERCHE MOTO

AUTRICHE 2016:IANNONE EST LE PLUS GRAND

En fait, Andra Iannone, qui n’a jamais digéré son départ de Ducati pour faire de la place à Lorenzo a offert ses services à Pramaca, un des teams satellites de la marque italienne.

On se souviendra que c’est sur une Ducati officielle que Iannone a gagné le GP. d’Autriche en 2016…

Comme il se trouve que chez Pramac, si Petrucci fait des étincelles, Redding, lui, reste assez loin au Classement et surtout ne fait guère parler de lui. En plus, lui pensait un peu à la moto de Miller chez VDS mais Honda est en train de bloquer Miller comme ils l’ont fait avec Crutchlow chez LCR.

L’AVENIR DE REDDING EST EN POINTILLÉS

Bref, Scott Redding ne trouve guère de choix.

APRILIA CHERCHE  PILOTE

ROMANO ALBESIANO

Il ya une autre bagarre autour de l’Aprilia de Lowes, très décevant cette année et dont Romano Albesiano cherche visiblement le remplaçant. Ils adoreraient un pilote italien et ont dont fait une offre à Iannone. Mais quitte à perdre de l’argent, Iannone préférerait Ducati.

Alors Aprilia s’est mis en tête de rafler Bautista, qui lâcherait volontiers sa vielle Ducati chez Aspar, mais justement, il est question qu’Aspar, en 2018, lui confie une moto 2017, ce qui fait que Bautista ne bougerait pas.

ALVARO BAUTISTA

Alors, que va faire Suzuki si effectivement Iannone met les voiles ?

Il ya l’hypothèse Morbidelli, qui rafle quasiment tout cette année en Moto2,  et qui montera en MotoGP en 2018.

La première hypothèse est que Morbidelli prenne la Moto Honda Satellite de Rabat, mais le team VDS est un peu à court d’argent.

MORBIDELLI LE MISSILE

Du coup, Iannone pourrait aller chez Suzuki !

Il y en a un autre à placer, c’est Alex Marquez, pour qui il y a une option à l’horizon, Reale Avintia.

 

ALEX MARQUEZ

En fait, le ‘mercato’ c’est un… « puzzle » !

Dont toutes les pièces sont dans tous les sens au début et qui prennent forment, parfois vite, parfois lentement, pour former un plateau.

C’est assez hallucinant comme jeu, mais au bout, ça marche.

Prochaine réunion entre ces messieurs, Assen, le prochain GP.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS :

MOTOGP-MICHELIN 

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis