L’ÉQUIPE ALPINE SIGNATECH PEAUFINE SA PRÉPARATION, EN VUE DES ’24 H. DU MANS’ 2017.

 

24-Heures-du-Mans-2017-ALPINE-A-470-N°35-Photo-Thierry-COULIBALY

Victorieuse en juin 2016 des ’24 Heures du Mans’ en LMP2, les hommes de l’écurie Signatech Alpine Matmut, poursuivent leur préparation en vue de l’Édition 2017, bien décidés à triompher à nouveau et pour la seconde année consécutive !

La longue semaine des ’24 Heures du Mans’ a enfin  débuté ce mercredi sur la piste, avec les essais libres  en fin d’après-midi d’une durée de quatre heures et sous une chaleur accablante (33°), suivi ensuite d’une première séance de qualifications  entre 22 heures et minuit et disputée, elle, de nuit.

À l’issue de cette première confrontation, l’équipe Signatech Alpine Matmut place ses deux A470 en sixième (N°36) et septième (N°35) positions.

La grille de départ sera figée ce jeudi soir, à l’issue de deux autres séances chronométrées.

Au moment où une vague caniculaire s’étendait sur toute la France, la 85ème Édition des ’24 Heures du Mans’, débutait sur un bitume surchauffé à plus de 50°C!

À 16 h 00, les soixante concurrents entraient en piste pour quatre heures d’essais libres.

L’Équipe Signatech Alpine Matmut répartissait le travail entre ses voitures, avec comme objectif essentiel de préparer la course, sans chercher le chrono.

Rappelons que le dimanche 4 juin dernier c’est l’une des A470, qui avait décroché le meilleur temps de la catégorie LMP2 en 3’28.146! Chrono signé par Nelson Panciatici, l’ancien double Champion d’Europe d’Endurance en ELMS.

Lors de cette session ce mercredi soir, les Alpine A470 effectuaient des tests d’endurance des pneumatiques, avec deux types de gommes différents.

24-Heures-du-Mans-2017-ALPINE-A-470-N°35-Photo-Thierry-COULIBALY.

Après deux heures de pause, la première séance de qualifications débutait avec une vingtaine de minutes de retard. Aussitôt, Nelson Panciatici, au volant de la N°35 et Gustavo Menezes sur la N°36, s’élançaient pour signer un premier temps de référence.

Malgré le trafic, Nelson prenait la troisième place provisoire de la catégorie LMP2. Quelques minutes plus tard, Gustavo faisait mieux pour quelques dixièmes, avec un tour en 3’31’’065.

24-Heures-du-Mans-2017-ALPINE-A-470-N°36-Photo-Thierry-COULIBALY.

En seconde partie de séance, Romain Dumas tentait lui aussi un run de qualifications, au volant de l’Alpine A470 N°36. Là encore, le trafic était si dense que l’Alésien ne parvenait pas à améliorer le temps de Gustavo.

Lorsque le drapeau à damiers s’abaissait, les Alpine A470 achevaient cette première séance aux sixièmes et septièmes rangs du LMP2.

Ce jeudi soir, les qualifications se poursuivront avec deux autres séances de deux heures, programmées à 19 h 00 et 22 h.

Stand-ALPINE-SIGNATECH-PHILIPPE-SINAULT

À l’issue de ces premiers roulages officiels, Philippe Sinault, le Team Principal de Signatech Alpine Matmut, expliquait :

«À l’issue de la Journée Test, nous savions que nous étions performants sur un tour, puisque nous avions réalisé les meilleurs temps de chaque séance. Aujourd’hui, nous avons donc décidé de nous focaliser sur la préparation de la course. Au début des essais libres, la piste était encore sale et glissante, mais elle s’est améliorée et nous avons adapté les réglages en conséquence. Nous avons effectué de longues séries de tours avec le même train de pneumatiques et les pilotes se sont montrés satisfaits du comportement des Alpine. Lors de la première séance de qualifications, nous avons cherché à assurer des temps pour le cas où la pluie s’inviterait demain. Le trafic a empêché nos pilotes de passer sous la barre des 3’30’’, mais nous espérons y parvenir demain. »

PAROLES DE PILOTES

Signatech Alpine Matmut n°35​

Nelson-PANCIATICI, avec Bernard-OLLIVIER, le Boss d’ALPINE et Philippe SINAULT. Photo : Éric REGOUBY

Nelson Panciatici :

« Les essais libres ont été productifs, nous avons effectué un bon travail d’équipe en essayant deux types de pneus distincts et en croisant les informations récoltées. Avec moins de trafic, mon temps des qualifications aurait été meilleur de plus d’une seconde. C’est un peu frustrant mais cela fait partie des qualifications au Mans. S’il ne pleut pas, je pense que la pole position se jouera demain car nous sommes encore loin de nos chronos de la Journée Test. »

Signatech Alpine Matmut​ n°36

GUSTAVO-MENESEZ-pilote-ALPINE.
WEC-2017-MONZA-GUSTAVO-MENEZES pilote-ALPINE

« On ne peut pas dire que nos chronos du jour soient très rapides. Romain et moi avons été pris dans le trafic lors de nos tours les plus rapides. Par exemple, j’ai perdu presque deux secondes entre les Virages Porsche et la ligne de chronométrage. Il est par conséquent difficile de dégager une véritable hiérarchie ce soir. Avec un tour clair, nous serions à coup sûr dans le top 3. Nous verrons demain si nous y parvenons ! »

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
Thierry COULIBALY – Nicolas PALUDETTO – Éric REGOUBY- AutoNewsInfo

24 Heures du Mans 2017 – ROMAIN DUMAS et BERNARD OLLIVIER, le patron d’ALPINE – Photo AutoNewsInfo

24 H du Mans Le Mans

About Author

gilles