LE LIVRE SUR L’HISTOIRE DU ‘CIRCUIT CAROLE, DE ZEF ENAULT : FORMIDABLE OUVRAGE !

LE PRÉSIDENT BOLLE S’EST BEAUCOUP IMPLIQUÉ DANS CE BOUQUIN

Il fallait que ce bouquin existe. Parce qu’il raconte enfin l’histoire de cet endroit, pas prestigieux comme le Bugatti mais qui a sauvé des dizaines de vies en constituant près de Paris  un circuit permanent disposant de touts les conditions de sécurité.

On croit généralement que c’est après la mort de Carole Le Foll, passagère, au circuit sauvage de Rungis que le circuit s’est monté comme ça d’un claquement de doigts, c’est beaucoup plus long et compliqué.

D’abord ce furent les rassemblements de la Bastoche.

Genre d’organisation entre le jamboree et les runs sauvages de «Fureur de vivre», qui gênait les riverains ‘et la ville…) , qui se fit virer petit à petit et se retrouva à Rungis.   Ce fut le circuit de Rungis, qui n’avait rien d’un circuit, on y roulait entre les camions de livraison, les panneaux indicateurs et les vieux cageots.

Mais c’est là, truc incroyable, en 1972, qu’un un groupe assez gonflé avait réussi à monter le «Rungis Festival», avec des courses en diverses cylindrées et les meilleurs pilotes du monde d’Agostini à Rougerie en passant par Sheene, Read et Chevallier !

La radio RTL avait soutenu le mouvement, énorme succès et Rungis devient le lieu de rassemblement sauvage du week end, où l’on organise mais cette fois sans aucune structure des roulages et des courses totalement sauvages.

Je sais, cela parait insensé aux jeunes d’aujourd’hui mais à cette grande époque, la liberté n’était pas un gros mot.

Liberté qui coutait cher, 17 morts plus un tas de blessés graves entre 1972 et 1977 avant la mort de Carole, jolie nana de 18  ans dont Zef Enault raconte l’histoire, la moto de son fiancé arrivait à Rungis et n’est pas tombée en course.

Enfin Carole existe, c’est une supertbe idée.

Sa photo est dans le bouquin avec son histoire et c’est très émouvant, c’est d’ailleurs l’occasion de  tirer un grand coup de chapeau à l’auteur et à ses « parrains » (FFM, FFMC) d’avoir trouvé un paquet de photos sublimes sur toute l’histoire des 40 ans du Circuit Carole.

Le crédit photo est à la fin du bouquin, effectivement, tout le monde s’y est mis !

BIKE 70 A PUBLIÉ CE DOCUMENT SUR L’AFFLUENCE AU RUNGIS FESTIVAL

À partir de la mort de Carole Le Foll, et de bien d’autres, d’abord Rungis est fermé  et naît le mouvement motard, emmené par Jean Jacques Branfaux qui sera plus tard un des patrons du circuit Carole.

On se réunit tous les week end, je me souviens qu’à l’époque, mon ami Yves Mourousi a ouvert son carnet d’adresses (que l’on imagine long comme le Transsibérien et riche comme Crésus) pour donner un énorme coup de main au mouvement naissant et qui réclame un circuit permanent autour de Paris.

Il ya eu divers essais ailleurs, puis le département de la Seine St Denis et ses élus communistes trouvent l’endroit, un champ où tout est à faire.

Mais le circuit Carole était né.

UN VRAI CIRCUIT OUVERT A TOUS

Je me souviens aussi que Jean Lou Colin, avec qui je bossais à Moto Revue, avait fait un papier dans… Moto Revue pour expliquer aux futurs motards du circuit les trajos à prendre, les zones de freinage etc…

Carole devenait un grand circuit…

LE TRÈS BEAU MONDE VIENT À CAROLE, COLUCHE S’ESSAIE AU SIDE CAR

Zef Enault a un style magnifique de conteur, il fait revivre tout cela (car après sa construction, Carole sera digne d’un roman de Faulkner tellement il se passera de trucs plus ou moins bizarres) et vous emmène tourbillonner dans le sens de l’histoire de ce circuit culte, dont il est question qu’il déménage mais pour l’instant, il tourne toujours !

LES MANIFS DE MOTARDS DANS LES ANNÉES 80

Le bouquin est dédicacé par Jacques Bolle, le praize de la FFM, qui a repris en 2012 la gestion du circuit (un de ses prédécesseurs considérait que ce n’était pas le rôle d’une fédé de moto !) et qui s’investit comme un dingue dans la bonne marche du circuit.

Je suppose que la FFM a du beaucoup aider l’auteur à écrire ce livre, félicitations à tout le monde.

Parce que tout le bouquin est du même acabit !

Il coûte 39 € port inclus et peut être commandé sur le Site de la FFM
ou par mail ffm@ffmoto.com ou info@circuit-carole.com.

Honnêtement, et surtout à ce prix là, c’est du nanan.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Jean Louis BERNARDELLI
«Tout ce qui se fait de mieux »…

 

 

Livres Livres Sport

About Author

jeanlouis