MXGP. MOTOCROSS MONDIAL EN RUSSIE : FEBVRE, PAULIN, PATUREL TIENNENT LE COUP.

HERLINGS S’EST SORTI DU PIÈGE

 

Il y avait cinq ans que le Motocross Mondial n’était pas allé en Russie.

Le circuit était à Orlyonok, sur la Mer Noire, à 15 km de Sotchi.

Pour la petite histoire, sachez que l’Orlyonok était aussi le nom d’un Ekranoplane militaire, une sorte d’avion qui volait juste sur l’effet de sol et donc à très basse altitude mais pouvant transporter des matériels importants à très haute vitesse … sur terrain plat !

L’EKRANOPLANE

Les Ekranoplanes de ce meeting se sont appelés Jeff Herlings en MXGP et une fois de plus Pauls Jonass en MX2.

Jonass est toujours leader de la catégorie MX2 mais en MXGP, l’indétrônable Cairoli est toujours là.

Il a plu des cordes, le terrain archi boueux était impraticables (Si Napoléon ou Von Paulus avaient connu la Moto de Cross, cela leur eût évité bien des déboires, voire des humiliations).

CAIROLI RESTE LE PATRON, MÊME MÉCONNAISSABLE

Le communiqués nous disent que les pneus Pirelli Scorpion MX 32 Mid Soft ont réussi à faire des miracles, je n’en doute pas une seconde mais pour avoir suivi le Cross durant des années, et donc tenté aussi de marcher dans de la boue épaisse comme de la tarte à la fraise, que dans le mou, il y a les bons et les autres, ce qui se retrouve au Classement.

Herlings a gagné une manche et brillamment remonté après une chute en seconde manche, ce qui prouve ce que je disais, la boue ou tu es bon ou tu es crasse, Cairoli a fait deux dans la deuxième, ce qui le sauve du désastre.

 

CLÉMENT DESALLE MÉRITE BIEN SON NOM !

 

Gautier Paulin est quatre et trois, et donc sur le podium, il est définitivement le meilleur français de l’année.

Romain Febvre est peut-être, je l’ai déjà écrit, en période de fin de doute, il est deuxième de la seconde manche et six au Général, ce n’est pas le Champion du Monde que l’on a connu mais on monte dans le bon sens.

En MX2, Jonass finit deux et trois, gagne donc au Général, ce scénario là est écrit mais dans le bruit, la fureur et les ornières du motocross, on peut toujours y avoir droit, et cher, y compris en fin de saison.

C’est tout le génie de Benoit Paturel qui réussit à passer à travers tout ça en MX2, en terminant trois de la première manche, il est notre meilleur pilote en MX2 où la concurrence est «hard».

Résultats sur :
http://results.mxgp.com/mxgp/standings.aspx

 

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ;
MXGP

 

Moto Moto - Tout Terrain Sport

About Author

jeanlouis