’24 HEURES DU MANS’. LE PESAGE COMMENT ÇA MARCHE ?

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 -Arrivée de l’écurie Porsche – Photo  Thierry COULIBALY

 

 

Le Pesage. Comment ça marche?

 

Ce Dimanche 11 juin et ce lundi 12 juin, les 60 concurrents qui vont s’aligner samedi prochain au départ des 24 Heure du Mans, ont pénétré dans l’enceinte du Pesage, opération qui débute traditionnellement et concrètement la grande semaine du Mans, qui prendra fin sept jours plus tard, le 18 juin à 15 heures au terme de la 85ème édition des ’24 Heures du Mans’.

À l’image de ce qui se fait depuis 2012, les vérifications administratives et techniques – nommées Pesage au Mans comme aux origines du sport automobile – se déroulent Place de la République, en plein centre-ville. Le lieu précédant, la non moins célèbre Place des Jacobins ayant été affecté à une autre activité permanente et à l’année par la mairie Mancelle.

 

’24-HEURES-DU-MAN’S-2017-LE-PUBLIC-SE-PRESSE-TOUJOURS-NOMBREUX-AU-PESAGE  – Photo  Thierry COULIBALY

 

Un jour et demi durant, les 60 voitures et les 180 pilotes doivent tous se présenter, un à un, auprès des commissaires pour savoir si les bolides sont conformes et les hommes aptes à les prendre en main.

Les opérations sont réparties en trois postes.


Pesage 24 H du Mans 2017 vérification technique Photo Thierry COULIBALY

 

Le premier est le passage sur une plate-forme parfaitement horizontale, équipée de lasers, de manière à mesurer parfaitement les principales dimensions de la voiture (largeur, longueur, porte à faux, empattement, hauteur de l’aileron, de la dérive, dimensions des découpes au-dessus des ailes…).

Cette plate-forme est aussi montée sur des balances pour la pesée des machines.

 

Pesage-’24-H-du-Mans’-2017-Pesage-PORSCHE – Photo  Thierry COULIBALY

 

Lors du passage au deuxième poste, la voiture est placée sur un pont élévateur de manière que les officiels contrôlent ses dessous (dimension des diffuseurs avant et arrière, dimension et forme de la planche qui permet de garantir une garde au sol minimum et une meilleure sécurité aérodynamique, etc.).

Enfin, lors du dernier, la carrosserie est partiellement démontée pour l’inspection des éléments de sécurité (extincteurs, ceintures, coupe-circuit, phares, clignotants, sécurité électrique hybrides…), du réservoir de carburant, du récupérateur des vapeurs d’huile du moteur…


Pesage-24-H-du-Mans-2017-vérification-technique-Photo-Thierry-COULIBALY

C’est aussi à cet endroit que sont vérifiées les bonnes dispositions des adhésifs et que les chronométreurs contrôlent le fonctionnement du transpondeur ainsi que des lampes indiquant la position des voitures par catégorie.

L’élément d’acquisition des données qui se trouve dans chaque machine est scrupuleusement testé ainsi que le tout nouveau système de ‘’marshalling’’ qui permet aux pilotes, via un boîtier spécifique, d’être informé dans leur habitacle des différentes actions des commissaires de piste.

 

Pesage-’24-H-du-Mans’-2017-Vérification-technique- Photo  Thierry COULIBALY

 

Cette année et comme depuis 2012, les LM P1 répondant au règlement technique sont particulièrement encadrées. Il n’est plus temps de vérifier les moteurs ou les systèmes hybrides, mais de bien veiller à l’application des nouvelles règles ayant trait à la sécurité.

 

Pesage-24-H-du-Mans-2017-vérification-technique-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Au total, les opérations techniques durent une cinquantaine de minutes par voiture.

Pendant ce temps, les pilotes – en combinaison – passent aux vérifications administratives où sont contrôlés les licences, les casques, les combinaisons et tout leur équipement qui se doit d’être aux normes FIA.

Ils sont également pesés afin de déduire leur poids de celui de la voiture lors des contrôles effectués ensuite pendant les essais qualificatifs.

 

Pesage-’24-H-du-Mans’-2017-Brandon-HARTLEY-pilote-Porsche-pose-devant-les-drapeau-TOYOTA – Photo  Thierry COULIBALY

 

Ils sont enfin happés par différentes opérations de communication (photos individuelles, photos des équipes avec les voitures, interviews pour la Presse,…) mais aussi en direction du grand public comme la très attendue séance de dédicaces.

 


.Pesage 24 H du Mans 2017 Les trois TOYOTA – Photo Thierry COULIBALY

 

L’emplacement de l’enceinte a été amélioré de manière à offrir aux spectateurs une meilleure visibilité des opérations.

On trouve aussi un mini village d’exposants, le tout étant situé non loin des terrasses des cafés de la place ce qui rend l’endroit plus chaleureux encore sous le soleil annoncé et bien présent.

Maintenant place aux photos

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
Thierry COULIBALY

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 Arrivée camion Porsche. Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage- ’24 H du Mans’ -2017-Arrivée-de-l’écurie-Porsche- Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage- ’24 H du Mans’ 2017-La-PORSCHE-N°1-débarque-au-pesage – Photo  Thierry COULIBALY

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 – Arrivée de la Porsche N°1. Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 PORSCHE N°1 – Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 L’Équipage de la PORSCHE N°1 – Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 – La PORSCHE N°2 – Photo  Thierry COULIBALY

 

 

Pesage- ’24 H du Mans’ -2017-Porsche-N°2 – Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 L’une des trois TOYOTA – Photo Thierry COULIBALY.j

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 – Vérification technique TOYOTA – Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 – Vérification technique TOYOTA – Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 – Vérification technique TOYOTA N°7 – Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 ALPINE en vérification technique – Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 – Le Team ALPINE -Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 ALPINE N°35 et 36 – Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 – Cliché de la famille ALPINE. Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 – Équipe REBELLION MICHEL VAILLANT – Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage- ’24 H du Mans’ 2017-Équipe-REBELLION-MICHEL-VAILLANT Photo Thierry COULIBALY

 

Pesage-24-H-du-Mans-2017-Equipe-REBELLION-MICHEL-VAILLANT Photo Thierry COULIBALY

 

Pesage-24-H-du-Mans-2017-Equipe-REBELLION-MICHEL-VAILLANT –  Photo Thierry COULIBALY

 

Pesage-24-H-du-Mans-2017-Equipages-de-lEquipe-REBELLION-MICHEL-VAILLANT. Photo Thierry COULIBALY

 

Pesage 24 H du Mans 2017 DALLARA LMP2 de LAMMERS – VAN FERD et Rubens BARRICHELLO – Photo Thierry COULIBALY

 


Pesage 24 H du Mans 2017 DALLARA LMP2 de LAMMERS – VAN FERD et Rubens BARRICHELLO – Photo Thierry COULIBALY

 


Pesage 24 h du Mans 2017 – FERRARI F 488 GTE de la Scuderia AF CORSE – Photo  Thierry COULIBALY

 


Pesage 24 h du Mans 2017 FERRARI 488 GTE de la Scuderia AF CORSE. Photo  Thierry COULIBALY

 


Pesage 24 H du Mans 2017 FERRARI 488 GTE N° 51 de la Scuderia AF CORSE. Photo  Thierry COULIBALY

 


Pesage 24 h du Mans 2017 FERRARI F 488 GTEN°51 de la Scuderia AF CORSE. Photo  Thierry COULIBALY

 


Pesage 24 H du Mans 2017 FERRARI 488 Tony Vilander Giancarlo FSICHELLA, Pierre KAFFER – Photo  Thierry COULIBALY

 


Pesage 24 h du Mans 2017 FERRARI 488 N°83 – Photo  Thierry COULIBALY

 

Pesage 24 h du Mans 2017 FERRARI 488 N°60 – Photo  Thierry COULIBALY

 


Pesage 24 H du Mans 2017 – Equipe FORD GT – Photo Thierry COULIBALY

 


Pesage 24 H du Mans 2017 – Equipe FORD GT – Photo Thierry COULIBALY

 

Pesage 24 H du Mans 2017 – Equipe FORD GT – Photo Thierry COULIBALY

 

Pesage ’24 H du Mans’ 2017 – L’armada de l’Équipe FORD GT – Photo Thierry COULIBALY

 

 

24 H du Mans Le Mans

About Author

gilles