‘LAMERA CUP’ : LA COURSE AUTO POUR TOUS.

 

LAMERA CUP 2017 – À  Magny-Cours, les Lamera font une épreuve de 24 Heures

 

 

Vous aimez l’automobile. Vous aimez rouler vite. Vous ne voulez plus perdre le moindre point de Permis. Bref, si vous avez en plus une voiture sportive, vous êtes dans le cas de figure classique du passionné du XXIe siècle, dont la vie est devenue un enfer depuis l’avènement des radars et l’introduction des délits de grands excès de vitesse.

Pourtant, la solution existe.

Une seule, rouler sur circuit.

Mais votre Mégane RS, votre Porsche 911 ou votre Ferrari 458, vous coûte une fortune en plaquettes de freins, amortisseurs et surtout pneumatiques !

Et puis, rouler tout seul ou au milieu d’autres voitures hétéroclites sans la moindre règle, sans coaching et sans autre notion de compétition que les bavardages de vos voisins de paddock du type «je suis passé à fond dans la grande courbe» ou «moi j’roule plus vite que les pilotes pro», ça va bien cinq minutes…

Donc oui, la solution est bien de rouler sur piste, mais avec une voiture de course, une vraie, dont la conception, sans compromis, a été étudiée uniquement pour la performance et la sécurité.

Trop cher ?

Trop compliqué ?

Trop inaccessible ?

Détrompez-vous.

Il y a la Fun Cup, qui a ouvert la voie, très bon marché, mais vraiment pas assez rapide avec sa carrosserie de Coccinelle et ses 130 chevaux.

Non, depuis 2013, il y a la… Lamera Cup, qui propose à tous les débutants, mais également aux pilotes confirmés, un package absolument unique.

Jugez plutôt :

  1. Une véritable auto de course, type Silhouette, au design agressif. Châssis tubulaire, carrosserie polyester, boîte de vitesses séquentielle avec palettes au volant, moteur central, 300 chevaux, 950 kg.

Résultat, des performances au tour supérieures à celles de n’importe quelle GT de route de… 200 000 € !

  1. Un calendrier de courses sur les circuits les plus prestigieux: Le Castellet, Spa-Francorchamps, Barcelone, Jarama, Dijon, Magny-Cours…
  2. Des temps de roulage exceptionnels: Deux ou trois courses de quatre ou sept heures par week-end, plusieurs heures d’essais libres, et même une course de 24 heures à Magny-Cours !
  3. Un format «bande de potes». On peut rouler à 3, 4, 5 ou même 6 pilotes, avec ses enfants, son épouse, ses parents, ses grands-parents !
  4. Une ambiance familiale à nulle autre pareille où tout est fait pour vous sentir à l’aise, sur la piste, où les pros font preuve de la plus grande prudence quand ils doublent les débutants, et dans le paddock, où personne ne se prend pour un autre.

Que vous soyez premier ou dernier, le respect est le même et c’est assez rare dans le monde du sport automobile.

 

LAMERA-CUP-2017-STÉPHANE-ORTELLI.

  1. Des pilotes au palmarès long comme le bras: Erik Comas, ex-pilote de F1, Paul Belmondo, ex-pilote de F1, Stéphane Ortelli, vainqueur des « 24 Heures du Mans » avec Porsche, Olivier Thévenin, Volant Elf dans les années 90, Emmanuel Orgeval, vainqueur de la Formule France et nombre de jeunes venus du karting ou de la monoplace.

LAMERA-CUP-2017-Luc-FERRY.

  1. Des people qui se démènent pour se faire inviter à chaque course : Luc Ferry (oui, le philosophe, ancien ministre, pilote à ses heures, qui est tombé raide dingue de la Lamera Cup), Margot Laffite, Arnaud Tsamère, Christophe Dechavanne, Olivier Pernaut, Christophe Lapierre…
  2. Un rapport prix/performances absolument imbattable. Regardez tous les détails sur le site www.lameracup.fr

pour constater que, si vous roulez à cinq pilotes par exemple, une saison complète pour un pilote revient moins cher que :

– Un séjour pour deux personnes dans un Club Med 5 Trident en suite… C’est Madame qui va être contente!

– Un an de restaurants 3* Michelin… et un corps d’athlète en prime

– La dépréciation annuelle de n’importe quelle sportive achetée neuve, type Porsche 911, BMW M4 ou Mercedes-AMG… sans parler des coûts d’utilisation et des radars.

– L’entretien annuel et les frais de port de n’importe quel beau bateau à moteur… sans parler de la consommation

Convaincu ?

LAMERA CUP 2017 – L’équipage de la Shilton – Mika Guedj, Thierry Soave et Jean-Philippe Deplat..j

Si oui, faites comme moi. J’entame ma troisième saison, engagé dans la voiture Shilton, en toute objectivité la plus belle du plateau!

Mes coéquipiers : Mika Guedj, Patron-Fondateur de la célèbre marque de sportwear Shilton.

Trait particulier: Il a découvert le sport automobile à 40 ans et il marche comme un avion.

Jean-Philippe Desplat, chef d’entreprise.

Trait particulier : A découvert, lui, le sport automobile à 40 ans et il marche comme un avion, lui aussi.

Et évidemment Wilfried Merafina. Oui, l’inventeur de la Lamera Cup, lui-même ancien pilote et qui ne pouvait se limiter à créer la série, il fallait qu’il roule !

Et avec une sacrée pointe de vitesse, sans pour autant surclasser ses coéquipiers…

 

LAMERA CUP 2017 – Wilfried Mérafina, le génial inventeur du concept.j

C’est là l’intérêt de la Lamera :

La voiture est intrinsèquement rapide, mais son équilibre naturel la rend extrêmement facile à conduire, ce qui permet à des amateurs éclairés comme notre équipage, de faire les temps des pros.

La preuve, pour la première course 2017, nous avons tout simplement… gagné !

Et pas n’importe quelle épreuve puisqu’il s’agissait des… 24 Heures de Magny-Cours.

À cette occasion, les Lamera ont fait une démonstration de fiabilité puisqu’aucune de la trentaine de voitures présentes au départ n’a abandonné sur problème mécanique et la nôtre n’est même pas rentrée une fois dans le box !

Suite au prochain épisode, à Spa-Francorchamps, avec notre place de leader au Championnat à défendre.

 

 

Thierry SOAVEOlivier FOSSAT

Photos :

Nico GOMEZ

LAMERA-CUP-2017-PAUL-BELMONDO.

LAMERA-CUP-2017-TSAMERE-ET-DECHAVANNE.

LAMERA-CUP-2017-MARGOT-LAFFITE.

Sport

About Author

gilles