ROBERT KUBICA REDÉCOUVRE LES SENSATIONS DU PILOTAGE D’UNE F1, À VALENCE.

 

F1-2017-VALENCE-Retour de ROBERT KUBICA, au volant d’une monoplace RENAULT de GP, le 6 juin 2017-

Robert Kubica a retrouvé ce mardi 6 juin 2017, les sensations de la Formule 1 à Valence.

Robert Kubica, a effectué son grand retour dans le cockpit d’une monoplace de Formule 1, pour la toute première fois depuis six ans, depuis le 2 février 2011 et sur ce même circuit où il avait participé à une séance d’essai, juste avant le dramatique accident qu’il allait connaitre quelque jours plus tard en Italie, le 6 février 2011, lors du Rallye d’Andorra !

Le Polonais a donc retrouvé l’univers de la F1 et effectué hier, mardi 6 juin 2017, des essais privés avec l’Équipe Renault Sport Formula One Team, sur le circuit Espagnol de Valence.

Sur l’ensemble de la journée, Robert a couvert un total de 115 tours, au volant d’une monoplace E20 à moteur Renault V8 exploitée en 2012, avec différentes configurations de quantité d’essence embarquée.

Robert, répétons-le, n’avait plus piloté de Formule 1 depuis les essais d’avant-saison 2011.

C’était à l’époque, au volant d’une Renault R31, sur ce même circuit de Valence, début février 2011.

Robert avait on l’a dit, ensuite, été gravement blessé lors d’un accident survenu lors de ce Rallye d’Andorra, peu avant que ne débute la Saison de F1.

Depuis, il s’était essayé à plusieurs disciplines (Rallye, GT, Endurance) et avait testé tout récemment plusieurs types de voitures de course, dont des monoplaces en GP3 et Formula e.

 

F1-2017-VALENCE-Le-grand-retour-de-ROBERT-KUBICA-au-volant-dune-monoplace-RENAULT-de-GP-le-6-juin

Questionné à l’issue de ce roulage, Robert Kubica explique :

« Je voudrais remercier ceux qui ont rendu ce moment possible, j’espère qu’il s’agissait d’une bonne expérience pour tout le monde et cela a peut-être rappelé quelques souvenirs à certains! « 

Et l’ancien vainqueur du GP du Canada, poursuit :

« C’était une journée très importante pour moi d’un point de vue émotionnel. Je suis resté éloigné des paddocks pendant un long moment et j’ai connu des moments difficiles. Je n’ai jamais cessé de travailler, mais je n’aurais pas cru cela possible il y a quelques années. « 

Avant de préciser non sans une certaine émotion :

« Mes sentiments sont partagés… Je suis fier de ce que j’ai fait aujourd’hui, mais cela me rappelle à côté de quoi, je suis passé. »

Et il enchaîne:

«  Je ne sais pas ce que le futur m’apportera, mais je sais qu’après plus d’un an de préparation pour ce moment, j’ai pu piloter avec un bon rythme et dans des conditions difficiles. Ce n’était pas évident après six ans, je savais que je pouvais y arriver et je peux être satisfait. »

Robert Kubica, concluant :

« Renault a été le premier constructeur à me tester en 2005 et j’ai apprécié cette nouvelle opportunité. »

 

F1-2017-VALENCE-Retour-de-ROBERT-KUBICA-au-volant-dune-monoplace-RENAULT-de-GP-le-6-juin-2017-

Quant à Alan Permane, le Directeur sportif de l’écurie Renault F1, lui, il lâchait :

« C’était un bon moment de revoir Robert au volant d’une Formule 1. La journée s’est très bien passée. Nous avons essayé de condenser un week-end de Grand Prix en une seule journée, ce qui était très intéressant pour lui. Robert a un peu changé, il s’est adouci et il n’insiste plus autant lorsqu’il a une question sur le plus infime détail des réglages de sa voiture! Mais ses commentaires et son retour technique nous ont tous rajeunis de quelques années! Cela n’avait rien d’évident de remonter dans une F1 après six ans et c’est une belle performance. C’était un événement ponctuel pour Robert. Sa collaboration avec Renault a été écourtée brutalement, alors que nous lui percevions un bel avenir. L’équipe était à Valence avec Sergey Sirotkin, c’était l’occasion parfaite pour proposer à Robert une journée dans la voiture et contribuer à notre façon à son rétablissement. »

La suite ?

Selon certaines indiscrétions, il se murmure que l’ancien vainqueur du Grand Prix du Canada, pourrait prochainement repiloter en GP et se voit confier le volant de la RS.17 dès cette année, lors des essais libres du vendredi matin en Grand Prix, ou à l’occasion des deux journées des essais privés qui sont programmées sur la piste du Hungaroring à Budapest début août.

Une info laissant même supposer qu’il pourrait remplacer le Britannique Jolyon Palmer, actuellement sur la sellette chez Renault, les dirigeants de l’écurie n’étant pas satisfaits de ses performances !

Vrai, faux, intox ?

On devrait rapidement être fixé, mais Kubica, a selon nos sources, vraiment impressionné le staff de l’équipe Française pour son grand retour au volant d’une monoplace de GP après six ans d’absence… ce mardi à Valence !

 

Alfredo SORIA

Photos :
TEAM RENAULT

 

Evenements F1

About Author

gilles