MOTOGP 2017 AU MUGELLO : LE TRIOMPHE DOVIZIOSO, ROSSI QUATRE, LES TROIS PODIUMS ITALIENS.

VENDREDI ROSSI AU BOUT DU ROULEAU

Les 150.000 spectateurs du Mugello et les milliards d’aficionados du monde entier avaient constaté que le vendredi, Rossi était fatigué, souffrait énormément d’une blessure au sternum et faisait  des temps indignes de lui.

Le samedi, tout change, Rossi rate la pole de peu et domine la journée, le miracle espéré est là mais il reste que pour les aficionados du Dottore la légende du maestro a été perdue au GP de France en laissant la 500 ème de Yamaha en chutant à trois virages de la finet qu’il faut reprendre le flambeau.

C e samedi du Mugello était donc un miracle, enfin un morceau de miracle, qui demandait à être confirmé le dimanche.

 

SAMEDI ROSSI TOUT EN HAUT DE L’AFFICHE

 

Quant Rossi est parti en tête du GP, les bengales jaunes faisaient  tellement de fumée que l’on y voyait mal par endroits sur la piste, les hurlements du public dépassaient le bruit des motos…

Et puis, la Ducati qui était derrière a commencé à prendre le dessus en fin de ligne droite, obligeant Rossi à repasser Dovizioso dans les courbes.

Et puis, la Yamaha de Viñales a fini par passer Rossi.

Et puis la Ducati de Petrucci est venue passer Rossi.

Dovizioso et les ducati imparables

Ici et là, sur la course, on a assisté à des tentatives de retour de Rossi mais ça ne passait pas.

Donc, Rossi finit quatre, au pied du podium, ce qui est une victoire personnelle contre la douleur de son accident de motocross mais perdre le podium, derrière Petrucci en plus, montre qu’une fois de plus, Rossi n’était pas dans le coup.

C ertes, Marquez, Loreno, Zarco, Pedrosa (chute) étaient loin derrière, on peut prendre le truc comme on veut, mais le résultat de Rossi aujourd’hui est décevant, on s’attend toujours au miracle des dieux, mais il vieillissent les vieux.

Le choix de pneus du team Yamaha n’était pas le bon, dur/dur quand Doviziso roulait en medium, c’est aussi une excuse mais encore une fois, quatrième c’est une sorte d’échec pour un type de la trempe de Rossi ? Car l’histoire retiendra les points, pas les blessures. .

VIÑALES BATTU MAIS TOUJOURS LARGEMENT LEADER

Au point de vue strict des mathématiques, Dovizioso passe deux au Classement Général, et Rossi perd encore  sur Viñales, avec trente points de retard au général, certes il est toujours troisième, mais sa chute au GP de France et sa contre performance au Mugello le font vraiment s’éloigner de ce que j’appelle sa légende, son dixième titre.

Bon, la saison est encore longue mais c’est mal engagé.

Dovizioso a été imparable, non seulement il bat Viñales mais il le fait franchement, jamais Viñales n’a eu la possibilité d’aller le reprendre. Il bat aussi son vieux rival Rossi, c’est sa deuxième victoire sur la Ducati new generation, c’est un jour divin.

Et puis Petrucci qui arrive trois après avoir largué Marquez c’est encore une surprise.

Marquez qui lui, fait gouffre,  quand je parle de mauvaise résultats de Rossi, Marquez, et d’autres, comme Lorenzo, Iannone, Folger et les deux autres Français (Zarco finit sept, parti onze) sont en situation de désastre, il ya pire que Rossi mais justement, Rossi ne peut pas être comparé, le faire serait le ramener au niveau des autres pilotes, ce qui n’est pas envisageable pour un vrai «Rossista»…

POUR MARQUEZ, C’EST ENCORE PLUS GRAVE

Bon, on va continuer d’y croire, mais avec moins de conviction.

Cela dit, Forza !

Résultats MotoGP Mugello 2017

http://resources.motogp.com/files/results/2017/ITA/MotoGP/RAC/Classification.pdf?v1_cfc95b96

Classement général MotoGP 2107 après le Mugello

http://resources.motogp.com/files/results/2017/ITA/MotoGP/RAC/worldstanding.pdf?v1_88f518d9

MATTIA PASINIEn Moto2

 

Pasini a mis longtemps à passer Marquez Jr. qui était en tête, il a mis longtemps à se débarrasser de Luthi, quant à Morbidelli il est parti quatre et a fini quatre, loin des autres, mais il s’en fout, les 25 points pris par Pasini sont loin de l’ennuyer, en plus ils ont été pris à Marquez et Luthi, qui eux, sont en bagarre avec lui au général.

C’est la première victoire de Pasini en Moto2.

Bref, on le verra sur les résultats, Morbidelli s’est traîné mais s’en fout, ce qui est royal.

Résultats Moto2 Mugello 2017

http://resources.motogp.com/files/results/2017/ITA/Moto2/RAC/Classification.pdf?v1_fd13d331

Classement général Moto2 2107 après le Mugello

http://resources.motogp.com/files/results/2017/ITA/Moto2/RAC/worldstanding.pdf?v1_72539bd5

ANDRA MIGNO

En Moto3, bataille de toute beauté, avec un paquet de vingt pilotes qui se présentait pratiquement ensemble en bout de ligne droite.

Les calibres étaient là, Fenati, Muir, Gianantonio, Canet, Mc Phee, effectivement ça s’est passé à qui mieux mieux, j’oubliais Guevara, mais dans le dernier tour  le jeune Andrea Migno, du team Sky, a gagné son premier G et le premier de KTM, son parrain, Rossi, la pris magnifiquement dans les bras.

Précision, les trois podiums de ce GP d’Italie ont été pour des Italiens.

Ce qui n’est pas prêt d’arriver sauf en Espagne, l’autre pays du GP.

 

Résultats Moto3 Mugello 2017

http://resources.motogp.com/files/results/2017/ITA/Moto3/RAC/Classification.pdf?v3_7a6b7eed

Classement général Moto3 2107 après le Mugello

http://resources.motogp.com/files/results/2017/ITA/Moto3/RAC/worldstanding.pdf?v3_fc9e8299

Jean Louis BERNARDELLI

Photos  :
WSBK.

Moto Sport

About Author

jeanlouis