LES ALPINE A470 EN MODE ’24 HEURES DU MANS’.

 

 

WEC-2017-SPA-ALPINE-SIGNATECH-N°35-Photo-Davy-et-Daniel-DELIEN

 

Programmée deux semaines avant les ’24 Heures du Mans’, les 17 et 18 juin prochain, la Journée Test ce dimanche, permettra aux concurrents de prendre leurs marques sur le Circuit de la Sarthe.

Ce dimanche 4 juin, l’équipe Signatech Alpine Matmut, sera donc en ordre de marche pour préparer la plus grande course du monde, une épreuve qu’elle a remportée l’an dernier dans sa catégorie, celle de LMP2.

Les deux Alpine A470 seront pilotées par les deux équipages formés des deux trios que sont Romain Dumas-Gustavo Menezes-Matt Rao qui se partageront le volant de la N°36 et de Nelson Panciatici-Pierre Ragues-André Negrão, sur la N°35.

Après deux manches de six heures, disputées sur les circuits de Silverstone et de Spa-Francorchamps, le Championnat du Monde d’Endurance WEC, va prendre toute sa dimension avec son épreuve majeure, régulièrement qualifiée de « plus grande course du monde » : les ’24 Heures du Mans’.

Outre sa durée, l’épreuve se distingue par son circuit à nul autre pareil. Long de 13,629 km, le tracé est célèbre pour sa ligne droite des Hunaudières, ses fameux virages de Mulsanne et d’Arnage, mais aussi pour ses courbes ultra-rapides, comme Indianapolis ou les virages Porsche.

À quatre reprises, la vitesse dépasse les 300 km/h, tandis que la moyenne au tour des LMP2 devrait cette année frôler les 230 km/h !

 

24 HEURES du MANS-2016- l’ALPINE A460 N°36-Dernier arrêt au stand avant la victoire en LMP2 -Photo-Thierry COULIBALY-.

 

Pour que les concurrents puissent se préparer à affronter ce circuit extrême et atypique, l’ACO. (Automobile Club de l’Ouest) organise donc une  ‘Journée Test’ et obligatoire.

Ce dimanche 4 juin, les concurrents disposeront donc de huit heures de roulage pour parfaire leur préparation avant la grande et longue semaine des 24 Heures, du 12 au 18 juin.

Pour l’écurie Signatech Alpine Matmut, ce premier rendez-vous en terre Sarthoise, est attendu avec impatience. Au sein d’une catégorie LMP2, tout de même forte de vingt-cinq engagés, l’équipe Berrichonne, compte bien défendre la victoire acquise en 2016, avec l’Alpine A460 du trio Lapierre, Menezes, Richelmi.

 

24-HEURES-du-MANS-2016-1ère-place-sur-le-podium-pour-l’équipage-ALPINE-SIGNATECH-N°36-LAPIERRE-RICHELMI-MENEZES-

 

Pour cela, les Alpine A470, sont cette année au Mans, confiées à deux équipages constitués pour leur capacité à jouer les premiers rôles.

Présent pour la première fois avec Alpine à Spa-Francorchamps, le co-vainqueur des ’24 Heures’ au Général en 2016 et sacré en novembre à Bahreïn, Champion du monde, Romain Dumas, endosse le rôle du leader sur la N°36, en remplacement de son ami Nicolas Lapierre, enrôlé par le Team Toyota.

À ses côtés, Gustavo Menezes assure la continuité avec le trio gagnant de 2016, tandis que Matt Rao poursuit sa montée en puissance au sein de l’équipe.

 

WEC-2017-Présentation ALPINE- La DREAM-Team ALPINE-SIGNATECH -Photo Autonewsinfo

 

La seconde Alpine A470, la N°35 est partagée par deux pilotes au cœur bleu, présents avec Alpine dès les prémices du programme Endurance en 2013, les deux tricolores, Nelson Panciatici et Pierre Ragues, couronnés Champions d’Europe en ELMS. Ils sont associés au Brésilien André Negrão, débutant cette saison en Endurance mais déjà très performant et régulier.

Ce dimanche, l’équipe se concentrera sur la mise au point des voitures équipées du kit aérodynamique type « Le Mans », ainsi que sur l’évaluation de l’endurance des pneumatiques Dunlop.

Cet aspect revêtira une importance particulière. Malgré la hausse des performances de la catégorie LMP2 – qui devrait se traduire par des temps au tour inférieurs de huit à dix secondes – le quota de pneumatiques pour la course a été réduit de deux trains. La bonne tenue des trois types de gomme – tendre, medium et dure – sera donc primordiale dans la course à la performance.

Et le roulage de ce dimanche très important, donc !

Côté pilotes, la seule obligation concernera André Negrão, car ce dernier, ‘rookie’ au Mans un circuit qu’il va découvrir, le Brésilien devra en effet boucler un minimum de dix tours !

 

WEC 2017 Présentation ALPINE – Philippe SINAULT et Bernard OLLIVIER -Photo:  AutoNewsInfo

 

Questionné Bernard Ollivier, Directeur général-adjoint d’Alpine, explique :

« Nous abordons cette 85ème édition des ’24 Heures du Mans’ avec une forme d’excitation, propre aux grands événements. Il s’agit de la course la plus importante de l’année, et pas seulement parce qu’elle rapporte le double de points au classement du Mondial WEC. »

Et, il précise :

« Alpine revient effectivement dans la Sarthe avec de l’ambition et une volonté irrépressible de démontrer sa valeur. Nous voulons être à la hauteur de nos exploits de l’an passé (Victoire au Mans et titre mondial)! Avant de prendre la piste, nos pilotes iront ce jeudi à la rencontre des collaborateurs de l’usine Renault du Mans. Il s’agit désormais d’un rendez-vous traditionnel, qui permet de constater l’engouement suscité par l’épopée Alpine. Après cet événement convivial, l’équipe sera totalement concentrée sur la Journée Test. Cette répétition générale doit nous permettre de vérifier le bon fonctionnement des voitures dans leur configuration Le Mans, mais aussi la cohésion entre les pilotes, les ingénieurs et les mécaniciens. »

Pour ce qui le concerne, Philippe Sinault, le Team principal de l’èquipe, Signatech Alpine, confie :

« Nous sommes maintenant installés dans la Sarthe pour une vingtaine de jours. Les membres de l’équipe évoluent dans un environnement particulier, qui rappelle à chaque instant l’importance de l’enjeu. Chacun doit veiller à gérer son énergie et à se ménager des plages de relaxation pour aborder la course à 100%. La journée de dimanche constitue un premier jalon important. Les pilotes connaissent bien le tracé grâce au travail effectué en amont sur notre simulateur ellip6, mais nous veillerons à optimiser le temps passé par chacun au volant. »

Philippe, poursuit :

« Après les deux premières courses de la saison, nous avons tiré des enseignements sur nos points forts et les axes sur lesquels nous devons progresser. Nous savons que nous sommes performants sur un tour, en qualifications comme en course. Il faut cependant que nous appréhendions encore mieux l’exploitation des pneumatiques. »

Avant d’enchaîner et de conclure :

« Au Mans, les contraintes sont énormes et nous devrons gérer le quota pneu désormais restreint par rapport à 2016. Nous porterons l’essentiel de nos efforts sur cet aspect, pour trouver le meilleur compromis entre performance, endurance et sécurité. »

 

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : David et Daniel DELIEN-Thierry COULIBALYAutoNewsInfo

24 HEURES du MANS-2016 -Les deux ALPINE A-460-Photo : Thierry COULIBALY

 

LE PROGRAMME DES ‘24 HEURES DU MANS ‘2017

DIMANCHE 4 JUIN

09h00 – 13h00 : Journée Test Préliminaire

14h00 – 18h00 : Journée Test Préliminaire

LUNDI 12 JUIN

13h30 : Vérifications administratives et techniques Alpine A470, N°35 et 36

MERCREDI 14 JUIN

16h00 – 20h00 : Essais libres

22h00 – 00h00 : Essais qualificatifs 1

JEUDI 15 JUIN

19h00 – 21h00 : Essais qualificatifs 2

22h00 – 00h00 : Essais qualificatifs 3

VENDREDI 16 JUIN

17h30 – 19h00 : Parade des pilotes

SAMEDI 17 JUIN

09h00 – 09h45 : Warm-Up

15 h 00 : Départ des 85ème ‘’24 Heures du Mans’

Sport

About Author

gilles